Archive d’étiquettes pour : IMBRSea

Sortie Biodiversité en rade avec la participation des étudiants IMBRESea

, , ,

Lors du weekend des 15 et 16 octobre 2022, des plongées d’inventaires de poissons de la rade ont été mises en place dans le cadre du plan biodiversité et atlas de Brest métropole.

Mise en place du projet APECS/SUAPS

Ce projet trouve sa source dans l’intérêt, la qualité et le caractère exceptionnel de la rade brestoise. Brest Métropole a missionné l’association pour l’étude et la conservation des sélaciens (APECS) pour la mise en œuvre de cette opération. Cette association très connue sur la place brestoise trouve ses origines à l’UBO. Il y a 25 ans, un collectif d’ étudiants de l’UFR sciences et techniques avait lancé les 1ères observations de requin pélerin. L’APECS a sollicité le SUAPS pour ce projet de sciences participatives. Il a semblé très légitime de voir des étudiants de l’UBO, inscrits au SUAPS dans les activités subaquatiques, d’être sollicités pour intervenir et trouver un sens supplémentaire pour leur intérêt en biologie marine. Ces opérations de plongées étaient aussi proposées aux clubs subaquatiques de la Cité du Ponant.

Appel à candidature d’étudiants

Très vite, les 2 enseignants d’Éducation physique et sportive du SUAPS ont été sollicités par plusieurs étudiants très investis dans ce type de protocole dans leurs études. Ils avaient déjà mené des modèles d’opérations de recensement et l’opportunité de compléter leur parcours de formation universitaire par 2 plongées dites biologie marine en mer d’Iroise les ont beaucoup stimulé. Pour expliquer ces candidatures spontanées, les étudiants du master IMBRSea avaient remarqué qu’il était possible de faire de la plongée au SUAPS et ont désiré poursuivre leurs apprentissages techniques dans cette discipline. Suite à l’appel à candidature et au volontariat, ils ont tout de suite proposé de participer à ce projet. Le SUAPS disposant des personnes ressources, d’expérience ainsi que de logistique pour ce type d’événement, la mise en place fut très facile et rapide.

Le site retenu fut celui des 4 pompes, à la fois très riche en espèces de poissons, mais également facile d’accès et à proximité de BM et du campus.

Dimension internationale

En plus de cette expérience scientifique est venue s’ajouter la dimension internationale du collectif étudiants présents : Stefany Mayer (Canada), Nora-Sophie Klasen (Allemagne) et Carla Mischell Brito (Equateur). Ces 3 étudiantes suivent le master IMBRSea à l’ IUEM et ont relevé les espèces présentes en suivant le protocole proposé par l’ APECS.

La mise en valeur de l’ ouverture vers la mer que l’ UBO désire confirmer très régulièrement de façon légitime se révèle au travers de ce type de projet, facilitant l’inclusion de la communauté internationale par le SUAPS et mettant en avant le savoir-faire du service commun de l’UBO en matière d’activités hyperbares pour les étudiants. Ce service commun offre des séances de formation à la plongée et animent celles-ci par des appuis en biologie marine comme sur aussi des apports en archéologie subaquatique pour satisfaire la curiosité des étudiants.

Ce moment de partage permet, outre le dynamisme du campus, des liens forts avec BM. Cela permet aussi des échanges sur les techniques d’immersion, l’ouverture à une véritable inclusion et aux échanges universitaires.

Crédit photos

Christophe Lebranchu / UBO

Contact

Christophe Lebranchu / UBO

 

17ème rentrée du Master des sciences de la mer et du littoral (SML) à l’IUEM

Mardi 1er septembre, les étudiants de 1ère année de master admis au Master SML seront accueillis à l’IUEM par le directeur de l’Institut, Frédéric Jean, qui abordera les missions de l’IUEM, son cadre ainsi que son histoire et son évolution. Le responsable du Master, Guillaume Roullet, présentera la formation sous un angle général. Durant cette journée, les étudiants échangeront avec différents intervenants qui leur apporteront de nombreuses informations sur le déroulement et l’organisation de ces deux années d’études. La rentrée des M2 aura lieu le mercredi 2 septembre.

Histoire du Master

Les sciences de l’environnement ne peuvent s’appréhender que selon une démarche transversale et pluridisciplinaire. Cette approche se justifie d’autant plus pour les espaces marins et littoraux qui sont aujourd’hui au coeur d’enjeux fondamentaux pour l’humanité : le changement climatique, la gestion et la protection des ressources vivantes et minérales des océans, les énergies marines renouvelables, le développement des transports internationaux, ou la gestion des risques naturels et technologiques. Les questions soulevées nécessitent un travail commun entre enseignants et chercheurs des sciences expérimentales (écologues, géochimistes, biologistes, physiciens et géologues) et des sciences de l’homme et de la société (géographes, juristes, économistes). La mer et le littoral font aussi l’objet d’une intense actualité politique et institutionnelle.
Cette démarche transversale a conduit à la création en 2004 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur d’un domaine de formation « Sciences de la Mer et du Littoral », unique en France, au sein duquel s’est développé un Master pluri- et trans-disciplinaire. Après 16 années d’existence, ce Master, qui est implanté au coeur d’un pôle scientifique en sciences marines de dimension internationale, a déjà montré son puissant effet structurant et son attractivité. Il permet de réunir les conditions pédagogiques du développement d’une expertise française dans le domaine des sciences de l’environnement marin et côtier.

Organisation et objectifs

Le Master SML regroupe sous un même domaine 8 mentions parmi lesquelles 13 parcours : biologie des organismes marins, écosystèmes marins, sciences halieutiques et aquacoles (co accrédité avec l’Agrocampus Ouest de Rennes) / master international en biotechnologies marines (co accrédité avec l’UBS Lorient) / chimie de l’environnement marin / droit, mer et environnement / agriculture, mer et environnement (co accrédité avec l’Agrocampus Ouest de Rennes) / expertise et gestion de l’environnement littoral / géophysique marine, hydrodynamique navale (co accrédité avec l’ENSTA Bretagne), physique de l’océan et climat / géosciences océan, ingénierie et gestion des ressources côtières et littorales (co accrédité avec l’UBS Vannes).
Les parcours en sciences humaines privilégient une approche fondée sur les interactions avec l’homme au niveau marin et côtier, tandis que les sciences biologiques, chimiques, géologiques et physiques visent plutôt la compréhension du «système mer» dans tous ses aspects. Les parcours en physique et biotechnologies sont internationaux et l’enseignement se fait en langue anglaise.
Un grand nombre d’unités d’enseignement (UE) sont communes à au moins 2 mentions du Master, et certaines sont suivies par les étudiants du master international IMBRSea de l’université de Gand. Dans ce cas, les cours sont également dispensés en anglais. Cette formation a pour objectif de former des chercheurs et des cadres capables d’appréhender les problématiques scientifiques actuelles et d’apporter des réponses adaptées aux problèmes posés en relation avec le domaine marin, océanique et les littoraux.
Les actions de formation en Master sont également au coeur du projet de l’Ecole Universitaire de Recherche (EUR) ISblue. Cette dernière a pour objectif de mieux intégrer et coordonner la stratégie d’enseignement et de recherche des partenaires, de rendre l’offre de formation plus attractive au niveau international, de renforcer l’interdisciplinarité, l’innovation pédagogique et l’approche pédagogique par compétences, ainsi que de développer les synergies entre le monde académique et le secteur socio-économique. A cet effet, beaucoup d’étudiants partent en stage à l’étranger, avec le soutien financier, notamment, du volet formation de cette École Universitaire de Recherche.

La vie associative est très développée au sein du master puisque 4 associations d’étudiants sont recensées : Patel (Protection et aménagement du territoire et de l’environnement littoral) rattachée à la mention expertise et gestion de l’environnement littoral, Sea-ti-Zen historiquement pour la biologie mais désormais pour toutes les mentions, Tethys pour les géosciences et Sea-lex pour les juristes.

Rentrée 2020 : Quelques chiffres

Environ 270 étudiants sont inscrits pour cette année universitaire marquant une augmentation de près de 10 % des effectifs, qui oscillaient entre 175 et 200 étudiants depuis la création du master SML en 2004.

Le rayonnement du master au niveau national et international est important. Ainsi, chaque année, environ 10 % des étudiants inscrits sont internationaux et la plupart des mentions reçoivent des étudiants européens ERASMUS.

Cette année, ils proviennent de 17 pays différents. Parmi les étudiants français, entre 30 et 50 % selon les années, proviennent d’établissements extérieurs à l’UBO. Le suivi professionnel des étudiants du master montre une insertion professionnelle supérieure à 75 % dans les 2 années qui suivent l’obtention du diplôme et un pourcentage important de diplômés (50 % environ) en poursuite d’étude (doctorat) pour les 4 mentions en sciences biologiques, chimiques, géologiques et physiques marines.

Crédit photo

Sébastien Hervé / UBO

Contact

Guillaume Roullet / UBO

Retour sur le symposium IMBRSea

Du 24 au 28 juin dernier s’est tenue à l’IUEM et au Pôle numérique Brest-Iroise la seconde édition du symposium annuel du programme de master international IMBRSea. Ce programme de master, soutenu par Erasmus+ et porté par 10 universités européennes, dont l’UBO (l’IUEM accueille chaque année une douzaine d’étudiants pour leur premier semestre de M1), a pour vocation de former des étudiants à différents aspects ayant trait aux ressources biologiques marines. Il se focalise essentiellement sur les processus biologiques et écologiques, allant de la biologie des organismes aux sciences de l’environnement, en incluant la gestion de l’environnement et la planification de l’espace maritime.

195 étudiants de première et de deuxième année se sont donc réunis à Brest pour une semaine intense, mêlant conférences plénières de chercheurs de renommée internationale (Sophie Bertrand, IRD et Ann Vanreusel, Université de Gand), ateliers en groupes restreints sur des sujets aussi divers que la politique de recherche européenne, les approches de réalité virtuelle en conservation, la technologie Arduino ou les pollutions marines. Les étudiants ont également pu présenter leurs travaux de stage avec un format libre pour les M1 (affiche, vidéo, jeu…), et une soutenance plus conventionnelle pour les M2. Les soutenances, organisées en parallèle dans 4 salles, étaient toutes retransmises en direct sur internet, permettant à tous ceux (familles, équipes de recherche) n’ayant pu se rendre à Brest de suivre les brillantes prestations !

Cette semaine chargée s’est terminée dans la bonne humeur avec une soirée organisée au restaurant universitaire de Kergoat, avec la venue de la fanfare Simili-Cuivres, et la présence d’un DJ, avant la traditionnelle cérémonie de remise de diplômes, pour laquelle bon nombre de familles et proches avaient fait le déplacement depuis l’autre bout du monde !

Crédit photos et vidéo

Sébastien Hervé / UBO

Contact

Olivier Gauthier / UBO

Symposium annuel de l’International Master of Science in Marine Biological Ressources (IMBRSea)

Cette deuxième édition de ce symposium annuel international se tiendra du 24 au 28 juin 2019 au sein de nos locaux et au Pôle Numérique Brest Iroise. L’événement est organisé pour les étudiants du programme de Master conjoint sur les ressources biologiques marines (IMBRSea) co-porté par l’Université de Bretagne Occidentale, l’Université de Gand et le consortium IMBRSea avec le soutien de l’école de recherche ISblue.

Le programme IMBRSea

Le programme IMBRSea est cofinancé par le programme Erasmus+ de l’Union Européenne et fonctionne en étroite collaboration avec le Centre européen de ressources biologiques marines (EMBRC). IMBRSea est un programme de Master commun organisé par les dix grandes universités européennes spécialisées dans le domaine des sciences marines qui suivent :

  • Université de Gand
  • Sorbonne Université
  • Université de l’Algarve
  • Université d’Oviedo
  • Institut de technologie de Galway-Mayo
  • Université du Pays Basque
  • Université polytechnique des Marches
  • Université de Bergen
  • Université de Bretagne Occidentale
  • Université Côte d’Azur

Il couvre un large éventail de sujets liés à l’utilisation durable des ressources biologiques marines. En mettant l’accent sur ce domaine, ce programme établit un lien entre la biologie des organismes marins, les études environnementales et les sujets de politique et de planification marines.

Ateliers

Les ateliers se feront sous forme de séminaires avec des présentations qui s’articuleront autour de diverses thématiques. De courtes formations sont également prévues. Ces sessions permettront d’ailleurs de développer des compétences disciplinaires ou transversales. Des visites d’installations et de plateformes scientifiques spécifiques seront organisées. Des étudiants  présenteront leurs mémoires lors de ce symposium.

Les ateliers seront animés en anglais, langue d’apprentissage de l’IMBRSea.

Le programme complet est disponible ici.

IMBRSea 2019 annual symposium Video realized by Sébastien Hervé / UBO

Crédit photo

IMBRSea

Contact

Olivier Gauthier

 

Archive d’étiquettes pour : IMBRSea

Biologie

,

Master SML

Biologie

La mention est portée en co-accréditation entre l’UBO et Agrocampus-Ouest (site de Rennes). Elle est adossée à l’IUEM – Université de Bretagne Occidentale et principalement au  Laboratoire des sciences de l’environnement marin (LEMAR/UBO-CNRS-IRD-Ifremer) et au Laboratoire de microbiologie des environnements extrêmes (LM2E/UBO-CNRS-Ifremer). La mention s’adosse également au pôle de compétences pluridisciplinaires dans le domaine des sciences de la mer et du littoral existant à Brest et notamment à Ifremer, qui est un partenaire fondamental de l’offre de formation.

Le diplôme répond à une forte demande de formation d’excellence par la recherche fondamentale et appliquée dans les domaines de l’étude des écosystèmes marins (parcours 1), dans le domaine de la biologie des organismes marins (parcours 2), et dans celui de la  gestion par une approche écosystémique de l’halieutique des ressources et des milieux aquatiques (parcours 3).

L’objectif est donc de préparer de jeunes scientifiques au doctorat, représentant 2/3 des étudiants, avec une spécialisation dans les sciences biologiques marines et de faire le lien avec les enjeux environnementaux liés à l’évolution des océans. La formation conduit aussi 1/3 des étudiants aux métiers de la recherche en lien avec les filières professionnelles de la biologie marine auquelles s’ajoutent pour le parcours 3 de nouvelles opportunités professionnelles au sein des organisations en charge de l’amont de la filière halieutique et aquacole.

Parcours

Sciences biologiques marines

Page provisoire

Sciences Halieutiques et Aquacoles

Ce parcours forme de futurs scientifiques dans l’optique d’une gestion écosystémique des ressources vivantes et des milieux marins.

Ils disposent d’une expertise de haut niveau dans leurs domaines scientifiques de référence pour conduire des diagnostics et agir de manière pertinente dans des situations et des systèmes complexes, tant sur le plan scientifique que sur le plan des méthodes à utiliser et de la diversité des interactions à prendre en compte.

Ils se situent au niveau de la recherche scientifique mais sont aussi en capacité d’en traduire les acquis en situation de conseil et d’accompagnement de projet. Ils mettent en place des techniques pertinentes et innovantes dans des environnements complexes pour agir sur les territoires et les milieux en fonction de l’analyse du contexte et de la demande. Ils conduisent des travaux d’expérimentation.

Télécharger la fiche formation

Voir la fiche formation sur le catalogue officiel de  l’UBO

International Master of science in Marine Biological Resources (IMBRSea)

Le Master International en Ressources Biologiques Marines (IMBRSea), est un programme de Master commun organisé par dix grandes universités européennes dans le domaine des sciences marines. IMBRSea couvre un large éventail de sujets liés à l’utilisation durable des ressources biologiques marines. En mettant l’accent sur les processus biologiques et écologiques marins, le programme établit un lien entre la biologie des organismes marins, les études environnementales ainsi que les sujets de politique et de planification marines. Les universités partenaires à part entière sont :

Le programme est également soutenu par quatorze instituts de recherche marine appartenant au Centre européen de ressources biologiques marines (EMBRC) et d’autres partenaires associés.

En savoir plus…

Contacts


Responsable de la mention

Parcours Biologie des organismes et des populations

Parcours Ecosystèmes marins

Parcours Sciences halieutiques et aquacoles

Parcours IMBRSea

Internationalisation des formations

Internationalisation des formations

L’ouverture à l’international du programme de formation en sciences de la mer et du littoral est aujourd’hui une priorité pour l’IUEM. Dans ce cadre, l’institut soutient la mobilité de ses étudiants, doctorants, personnels administratifs et enseignants-chercheurs, et participe à différents programmes internationaux de formation dans le cadre européen et à l’international.

Internationalisation "at home"
Double-diplômes
Partir à l’étranger
Venir à l’IUEM
Contacts

l’internationalisation at home


Programmes en anglais


L’IUEM propose deux programmes de formation en anglais dans le cadre du Master SML :

Par ailleurs, l’IUEM offre la possibilité de s’inscrire dans le cadre d’un double diplôme.


IMBRSea


Le Master International en Ressources Biologiques Marines (IMBRSea), est un programme de Master commun organisé par neuf grandes universités européennes dans le domaine des sciences marines. Sur la base des objectifs du consortium EMBRC, IMBRSea couvre un ensemble de sujets liés à l’utilisation durable des ressources biologiques marines. En mettant l’accent sur les processus biologiques et écologiques marins, le programme établit un lien entre la biologie des organismes marins et les études environnementales et les sujets de politique et de planification marines.

Programme du Master IMBRSea à l’IUEM :  Cliquez ici


EUR ISblue


The Interdisciplinary graduate School for the Blue planet (ISblue) est une école universitaire de recherche créée pour relever les défis toujours plus grands auxquels sont confrontés les écosystèmes océaniques et côtiers. Elle a également pour vocation de former la prochaine génération d’innovateurs et de leaders scientifiques en matière de recherche océanographique afin de répondre aux besoins croissants de l’économie bleue par une formation de haut niveau axée sur la recherche.

ISblue regroupe la plupart des effectifs en matière de sciences et technologies marines pour le sud et l’ouest de la Bretagne, qu’il s’agisse d’universités (UBO, UBS),  d’organismes nationaux de recherche (CNRSIfremerIRD), d’écoles d’ingénieurs (École Navale, ENIB, ENSTA Bretagne et IMT-Atlantique).

S’INSCRIRE DANS UN DOUBLE DIPLOME

Pour participer aux programmes de double diplôme ou cobadging (co-certification), prenez contact avec votre responsable de formation.

DIPLOME CONJOINT/INTERNATIONAL DE MASTER

COTUTELLE DE DOCTORAT (PhD)

Vous pouvez réaliser un séjour de recherche en laboratoire ou sur le terrain dans le cadre de votre mobilité internationale, ou participer à un programme de cotutelle de thèse avec une université ou institut partenaire de votre choix, et via des programmes conjoints.

Partir à l’étranger


OU ET COMMENT PARTIR ?

Etudiants : il vous est possible de partir dans le cadre d’un stage rémunéré à l’étranger, ou bien d’effectuer une mobilité d’études d’un à deux semestres au sein des universités partenaires de l’IUEM ou au Québec via le programme BCI. Consultez sur le site de la Direction Europe et Internationale les recommandations pour préparer votre départ.

COMMENT FINANCER SON SEJOUR ?

Venir à l’IUEM


Près de 15% des étudiants du Master SML sont internationaux. Pour rejoindre l’IUEM, plusieurs options s’offrent à vous.

CANDIDATER A L’IUEM INDIVIDUELLEMENT

Dans le cadre d’une démarche individuelle, vous pouvez postuler aux formations de l’IUEM via le réseau Campus France. La procédure à suivre est disponible sur le site de la DEI.

DANS LE CADRE D’UN ACCORD ERASMUS + OU INTERNATIONAL

Consultez la liste des accords internationaux de l’IUEM.

DANS LE CADRE D’UN SEJOUR DE RECHERCHE (MSc, Doctorat)

Contactez le responsable du laboratoire de recherche dans lequel vous souhaitez effectuer votre séjour. Vous pouvez candidater aux bourses de mobilités réservées aux étudiants entrants d’ISblue.

EN TANT QUE POST-DOCTORANTS

ISblue propose une bourse pour financer la mobilité de jeunes chercheurs dans le cadre de ses axes de recherche.

Contacts

Le Service International et partenariats de l‘IUEM a pour mission d’aider à la promotion, au niveau international, des activités de recherche et d‘enseignement de l’institut.

Lea Sharkey

Responsable des relations internationales de l’IUEM

Olivier Gauthier

Coordinateur mobilité internationales pour l’IUEM et coordinateur du Master IMBRSea

Justine Roddier

Gestionnaire du projet ScolaMAR et appui administratif au Master IMBRSea