Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / International / universite_flottante

L'université flottante

L’Université Flottante est une opération récurrente d’embarquement d’étudiants à bord du navire Marion Dufresne de l’IPEV (www.ipev.fr). L’IUEM a depuis sa création cherché à promouvoir cette expérience au bénéfice de ses étudiants de Master (et parfois de doctorat). Nous en donnons ici les principales caractéristiques.

 

Importance des Universités Flottantes dans la formation en Master "SML"

La formation de Master vise entre autres à aider les étudiants à acquérir la confiance nécessaire dans la capacité à porter  un raisonnement scientifique et à appliquer concrètement leur expertise pour les besoins de leur future vie professionnelle.

En Sciences de la Planète, pour lesquelles les réponses aux problèmes théoriques et pratiques passent par la collecte et l’analyse de données, il est fondamental stimuler le transfert des connaissances et d’amener les étudiants à s’impliquer directement dans le processus scientifique, en allant au-delà des cours et conférences conventionnels. En effet :

  • les étudiants apprennent alors à adopter un comportement approprié au sein d’un groupe de chercheurs ;

  • ils deviennent acteurs du processus d’acquisition et de traitement des données;

  • ils se sentent responsables de la qualité du travail accompli; et enfin

  • ils ont l’opportunité d’établir le lien entre une connaissance conceptuelle et la pertinence des données acquises pour la contraindre.

Une campagne scientifique à la mer apporte toutes ces opportunités en un temps relativement court.

Cette activité à la mer est très complémentaire d’un stage de recherche personnel qui est généralement offert aux étudiants pendant leur Master, puisqu’ils ont à pratiquer une activité collective au sein d’un groupe d’étudiants, de scientifiques, de marins, etc…, ce qui constitue une expérience pratique, concrète, à la fois différente et importante.

Enfin, la langue anglaise est souvent insuffisamment maîtrisée par les étudiants: leur implication pendant plusieurs semaines dans des équipes internationales avec des étudiants et chercheurs étrangers, pour lesquels l’anglais est la langue de communication, constitue une forte stimulation pour améliorer leur aisance écrite ou orale en anglais, ce qui est à l’évidence un atout essentiel pour leur future activité professionnelle.

 

Une approche concrète et intégrée de la recherche marine de haut niveau

Le principal objectif de ce programme de formation est de révéler aux étudiants l’intérêt potentiel des champs scientifiques traitant de l’océanographie s.l. et d’élargir les échanges avec d’autres Universités, en renforçant un pôle d’excellence à un haut niveau scientifique international. C’est une opportunité unique pour les étudiants de découvrir (et d’être impliqué dans) le processus de collecte de données scientifiques, de comprendre comment on obtient par des carottages ou des prélèvements et mesures dans la tranche les “proxies” utilisés dans la modélisation des climats et la recherche océanographique, et de suivre des cours internationaux donnés par des experts impliqués dans le programme.

Un des aspects essentiels est que les étudiants réalisent à bord que tous les métiers cohabitant sur un navire sont liés : navigation, propulsion, calibrage des outils, tâches de réparation et de maintenance, cuisine, logistique, toutes ces activités doivent concourir ensemble et sont absolument essentielles pour faire de la campagne un succès. Au-delà de l’activité scientifique elle-même, la notion du sens des responsabilités est primordiale: chacun devient conscient de la nécessaire qualité du travail à fournir à bord et plus sensible après la campagne à l’importance et à la valeur (y compris en investissement) des données acquises, et le comportement de chacun en est durablement modifié.

« Université Flottante » : les atouts du N/O Marion Dufresne

L’importante pratique pédagogique permise par une campagne à la mer est souvent proposée dans les programmes d’Education supérieure en Europe par exemple. Néanmoins, très peu de navires peuvent proposer des conditions équivalentes à celles offertes par le N/O Marion Dufresne de l’IPEV (Institut Polaire Paul-Emile Victor,http://www.ipev.fr):

  • Système de carottage unique (record mondial du plus long carottage passif) : le carottier CALYPSO,

  • Personnel scientifique embarqué : hébergement conjoint de plus de 30 étudiants et environ 40 personnes de l’équipe scientifique,

  • Possibilité d’une participation directe et continue des étudiants aux tâches scientifiques à bord (pont, salle de conférences).

Depuis la fin des années 90, l’IPEV propose l’accès du N/O Marion Dufresne à ces programmes pédagogiques, soit en favorisant l’embarquement d’étudiants venant avec les Universités participant à l’équipe scientifique en France et à l’étranger, soit en fournissant cette même possibilité à des Universités Françaises pour lesquelles les études marines sont des éléments clés de leurs programmes d’enseignement en Master. C’est le cas notamment des Universités de Brest (Université de Bretagne Occidentale, Institut Universitaire Européen de la Mer) et de Bordeaux I (UFR des Sciences de la Terre et de la Mer).

Les “Universités Flottantes” organisées avec des Universités françaises

Onze opérations labellisées "Universités Flottantes" ont eu lieu à bord du Marion Dufresne de 1997 à 2012. Sept d’entre elles (1999, 2001, 2003, 2006, 2008-1, 2008-2, 2012) ont déjà hébergé des étudiants de l’UBO-IUEM Brest. Les 5 dernières ont eu lieu dans un cadre international :

  • Celle organisée en 2003 (6ème édition) a hébergé des étudiants des Universités de Brest, Bordeaux et Purdue (Indiana, USA) dans l’Océan Atlantique (Golfe de Gascogne, marge ibérique, Canaries), dans le cadre de la campagne PICABIA (voir site UF2003).

  • La 8ème édition a eu lieu entre Shanghaï et Jakarta, avec des étudiants Chinois, Français, Hollandais et Canadiens, au sein de la campagne Marco Polo II, qui avait pour but d’étudier 3 régions de la mer de Chine (voir site UF2006).

  • Les deux éditions de 2008 (10ème et 11ème) se sont déroulées dans le cadre des campagnes AMOCINT et MICROSYSTEMS dans l’Océan Atlantique: marge marocaine, Azores, sud du Groenland, Plateau de Vöring, Golfe de Gascogne et de Cadix, marge ibérique, détroit de Gibraltar (voir site dédié de UF2008).

  • L'édition de 2012 s'est déroulée dans le cadre de la mission paléo-océanographique MONOPOL du 23 mai au 15 juin. Le Marion-Dufresne a parcouru la mer du Bengale en paratnt de Singapour, embarquant les scientifiques et étudiants de huit universités françaises, deux universités chinoises et une université belge. (voir le site de UF 2012)

Coordination de l’Université Flottante : Jacques Déverchère

Actualités
Candidature 2018-2019 05/04/2018