Expositions

A l’occasion d’un évènement scientifique ou d’une manifestation, l’IUEM est amené à réaliser des expositions de posters sur un thème relevant de ses laboratoires. Ces posters sont consultables et téléchargeables en format réduit.

Ces expositions peuvent être empruntées gratuitement pour des manifestations scientifiques ou culturelles, auprès du Service Communication et médiation scientifique. Le transport et l’assurance sont à la charge de l’emprunteur.

40 ans du naufrage de l’Amoco Cadiz

Sciences et Amoco Cadiz, d’hier à demain

Cette exposition a été conçue par le Service communication de l’UBO, avec l’expertise de scientifiques de l’Institut. Il y a quarante ans, le naufrage de l’Amoco Cadiz avait lieu, laissant derrière lui 227 000 tonnes de pétroles. L’héritage de cette catastrophe ne concerne cependant pas que les galettes de pétrole sur les plages. En effet, quelle expérience avons-nous tirée ?

IUEM, à voir 20 ans

A l’occasion de ses vingt ans, l’IUEM a concu une exposition qui revient sur deux décennies d’avancées scientifiques, de formation et d’observation ainsi que sur les grandes étapes de la structuration de l’Institut. Une extraordinaire aventure humaine, qui débute à la pose de la première pierre de l’Institut et nous amène jusqu’à la reconnaissance actuelle comme un acteur majeur des sciences marines françaises. Se dessine au cours de l’exposition, l’évolution des sciences de la mer, de la découverte d’un monde océanique encore largement méconnu aux grands enjeux actuels des changements globaux.

Océan & Climat connectés dans le changement

Conçue à l’occasion de la COP21, cette exposition propose, par un parcours autour des grandes thématiques de recherche développées au sein du LabexMER, de sensibiliser le public au rôle primordial de l’Océan dans la régulation du climat planétaire et aux impacts du changement climatique sur l’Océan, les littoraux et les populations qui en dépendent. L’exposition « Océan & Climat, connectés dans le changement » a été conçue par le LabexMER, en collaboration avec Océanopolis, centre de culture scientifique et technique dédié aux océans.

L’écho des profondeurs : la vie sous l’eau révélée par l’acoustique

Dans l’eau, le regard se perd en quelques mètres : comment observer dans leur milieu les animaux qui peuplent les lacs et les océans ? Depuis quelques décennies, les progrès incessants de l’acoustique aident les scientifiques à y « voir plus clair » dans cet univers mystérieux… Destinée à un public de non-spécialistes, l’exposition délaisse les aspects très techniques de ce domaine pour le présenter sous un jour historique, dans sa réalité concrète  d’aujourd’hui et dans le cadre plus général d’un monde aquatique tout sauf silencieux.

Découvreurs, explorateurs, savants, chercheurs

Quels ont été les acteurs de la connaissance des océans, et surtout comment ont-ils transmis leur savoir à leurs contemporains et à la postérité ? C’est l’objet de cette exposition de neuf posters, itinéraire balisé entre 1516 et 2006 par six documents publiés par six auteurs à six époques différentes. Qui sont ces auteurs ? Dans quelle société écrivent-ils ? A l’intention de qui ? Dans quel stye et avec quelle langue ? Leurs écrits font-ils l’objet d’une validation ? Qui les publie et les diffuse ?

La chimie pour comprendre la mer

Comment comprendre le monde qui nous entoure sans faire appel à la chimie ? Tôt ou tard, les sciences de la vie et de la terre doivent faire appel aux sciences de la matière pour continuer à faire progresser les connaissances. La chimie occupe ainsi une part croissante dans les sciences de la mer. A côté de la chimie marine se sont développées de multiples applications en biologie, en écologie, en géologie, ainsi que des approches intégrées comme la « biogéochimie ». L’exposition, iIlustrée avec humour par des dessins de Nono, apporte un regard différent sur des réalités qu’on croit pourtant bien connaître, comme le sel ou le sable. C’est aussi, par quelques exemples, une plongée au coeur de certains des laboratoires de l’IUEM.

D’une mer à l’autre : le milieu marin face aux espèces introduites et invasives

La mondialisation est aussi écologique : l’homme transporte, volontairement ou non, des milliers d’espèces vivantes à travers la planète. Mais certaines d’entre elles s’avèrent envahissantes, au détriment des écosystèmes et des activités économiques locales. Ce défi écologique majeur du 21ème siècle concerne aussi le milieu marin, où ses conséquences écologiques et économiques sont parfois lourdes à l’échelle locale. En Bretagne comme ailleurs, l’environnement marin et littoral est soumis à des introductions d’espèces exotiques. Crépidules, huîtres, spartines et sargasses en sont quelques exemples parmi les plus visibles. Ils illustrent la diversité des situations, des questions scientifiques et des défis posés aux sociétés.