Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / L'institut / Actualités / Soutenance de thèse en économie : Maria Sousa Duarte Silva

Soutenance de thèse en économie : Maria Sousa Duarte Silva

"Analyse socio-économique des accords de pêche entre le Cap-Vert et l'Union européenne". Cette soutenance aura lieu le 30 juin à 14h en salle A215.

Cette thèse propose une analyse économique de l’accord de pêche entre le Cap-Vert et l’Union Européenne (UE), autorisant les navires de l’UE à exploiter les stocks de grands pélagiques (thonidés principalement) au sein de la zone économique exclusive (ZEE) capverdienne, moyennant versement à l’Etat capverdien d’une redevance payée par les armateurs et d’une « compensation financière » payée par le budget de l’UE. L’analyse est centrée sur les trois questions suivantes :

  1. Comment se répartit la rente générée par les activités de pêche des navires de l’UE dans la ZEE capverdienne, et comment améliorer cette répartition au bénéfice du Cap-Vert ?
  2. Comment inciter ces navires à débarquer une partie de leurs captures au Cap-Vert pour y alimenter l’industrie de transformation locale ?
  3. Quels seraient les effets macroéconomiques d’une telle politique ?

L’introduction présente le contexte et le cas d’étude, ainsi qu’une revue de littérature sur les accords de pêche et la situation de petites économies insulaires fortement dépendantes de la pêche thonière. Elle se clôt par une description du plan de la thèse et des matériaux et méthodes.

 Le premier chapitre décrit la pêche thonière tropicale à différentes échelles (monde, Océan Atlantique, Atlantique Centre-Ouest, ZEE capverdienne), et présente les accords concernant ce type de pêche passés entre l’UE et les pays tiers. L’accord conçu avec le Cap-Vert est caractérisé par rapport aux autres accords du même type.

Le deuxième chapitres tente d’évaluer le montant global de la rente générée par l’activité des navires européens opérant dans les eaux du Cap-Vert, ainsi que la proportion de cette rente revenant au gouvernement du Cap-Vert en vertu des mécanismes financiers prévus par l’accord. L’exercice est rendu difficile par le caractère incomplet des données sur les captures, lui-même lié aux insuffisances du système de suivi et de contrôle des activités de pêche dans la ZEE capverdienne. L’analyse s’appuie sur l’élaboration de scénarios, et sur un modèle simple analysant le comportement de déclaration des captures par les navires selon l’efficacité du système de contrôle. Le chapitre se clôt par l’étude des conditions de rentabilité économique d’un programme de contrôle.

Le troisième chapitre analyse les conditions d’efficacité d’une politique d’incitation au débarquement des captures au Cap-Vert, puis simule les effets macroéconomiques potentiels d’un débarquement partiel en vue d’alimenter l’industrie de transformation du pays. L’analyse des conditions d’efficacité d’un dispositif d’incitation au débarquement repose sur la construction de deux scénarios, décrivant la rentabilité pour les armements d’un débarquement au Cap-Vert et en Espagne. Le coût du dispositif est estimé sur la base du différentiel de rentabilité entre les deux scénarios. L’analyse des effets macroéconomiques d’un débarquement partiel des captures en vue d’alimenter l’industrie de transformation locale s’appuie sur la construction d’un modèle input-output très simplifié. Elle prend en compte les effets directs, indirects et induits du scénario. Quatre variables principales sont considérées : effet sur le PIB, sur l’emploi, sur la balance des transactions courantes et sur le solde budgétaire.

Mots-clés associés : , , , ,
Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer