Carnet de bord : Campagnes océanographiques par Paul Tréguer

, ,

Depuis un an environ, Paul Tréguer, fondateur de l’IUEM et professeur émérite à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), partage sur son site web « Repères et Évolution du monde »  ses chroniques de voyages, des contes polaires, ses poèmes et récits de campagnes océanographiques.

Tous les quinze jours, il publie sous forme de carnet de bord, les souvenirs de campagnes océanographiques hauturières auxquelles il a eu la chance de participer entre 1972 et 2001, permettant ainsi l’immersion la plus totale dans la vie à bord d’un navire.

La campagne Antiprod 1 MD12 du 22 février au 10 avril 1977, à bord du Marion Dufresne, est la première racontée par Paul Tréguer. Illustré de nombreux clichés photographiques, le billet retrace en images ces quelques mois en mer ainsi que certaines escales du périple, sur différents continents.

Si vous souhaitez découvrir en profondeur l’aventure océanographique, il est conseillé de lire « Le journal d’un océanographe – sur le rebord du monde » publié en 2018 aux éditions Elytis.

 

Crédits photos & Contact

Paul Tréguer / UBO

Laure de Montbron, Chargée de communication ISblue

, ,

Que faisais-tu avant de venir à l’IUEM ?

À 20 ans, je suis partie vivre à Londres pour faire mes études à l’université de Greenwich. Là-bas, j’ai préparé un Bachelor (équivalent Bac +3) en Business administration. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à prendre plusieurs options en communication et en marketing. Après mon Bachelor, j’ai travaillé pour un cabinet d’avocats de la City en tant qu’assistante marketing. La vie à Londres était incroyable, cosmopolite et multiculturelle, je pouvais faire le tour du monde en une journée. Les musées, les théâtres, il y avait tant à découvrir culturellement. En parallèle de mon travail, j’ai suivi un diplôme de journaliste, en postgraduate (équivalent Bac +4), à la London School of Journalism.

En 2009, je suis rentrée en Charente-Maritime dans ma famille et j’ai commencé à écrire des piges pour des petits journaux locaux et quelques magazines aussi. Puis, en recherche d’une nouvelle expérience, je suis arrivée dans le Finistère où j’ai travaillé pendant 6 ans au siège du Comptoir Irlandais à Plouédern. J’ai notamment participé au lancement de la boutique en ligne. Nous sommes partis d’un site vitrine pour le transformer en un site marchand. Toutes les fiches produits étaient à créer, entre les whiskies, les thés, les pulls etc, il y avait plus de 1000 fiches à rédiger. J’étais ce qu’on appelle : web commerciale et je travaillais avec le chargé de développement web. Je m’occupais du service client pour les clients web par téléphone ou par mail, je rédigeais des articles pour le blog et j’étais community manager pour les réseaux sociaux.

Depuis septembre 2020, je suis chargée de communication digitale et d’animation de communauté pour ISblue.

Pourquoi as-tu choisi l’IUEM ?

J’étais attirée par le monde universitaire, pour le côté émulation et stimulation intellectuelle. Au-delà du poste en lui-même, le fait de travailler à l’IUEM, c’était aussi travailler dans un environnement assez incroyable, proche de la mer et cette idée m’a beaucoup plue. Le fait d’être plongée dans ce monde-là est très intéressant.

Que fais-tu à l’IUEM ?

Je suis chargée de la communication pour le projet d’Ecole Universitaire de Recherche ISblue (qui existe depuis 2018 et a pris la relève du LabexMER). Le projet est mené par un consortium de plusieurs partenaires : l’UBO et donc l’IUEM, l’UBS, Ifremer, l’IRD, le CNRS, l’ENIB, l’ENSTA Bretagne, l’IMT Atlantique ainsi que l’École Navale.

Au quotidien, mes missions consistent à transmettre les informations que je récolte, et à les mettre en valeur sur le site Internet et sur le compte Twitter d’ISblue. Il y a aussi pleins de projets en cours, tant en recherche qu’en formation : il faut développer la notoriété d’ISblue en interne, en externe et à l’international. Tous les étudiants de l’IUEM et des autres établissements ne savent pas encore ce que l’Ecole Universitaire de Recherche peut leur apporter. ISblue doit aussi créer et animer un réseau d’anciens élèves (Alumni).

En ce moment, je travaille à la création et au développement du nouveau site Internet. Mettre en place des conférences internationales et organiser des événements (en ligne pour le moment même si on espère retrouver le présentiel dès que possible) font aussi partie de mes missions.

As-tu des anecdotes professionnelles à nous raconter ?

Un jour, lors de mon trajet quotidien entre mon appartement et la station de métro pour aller travailler dans le cabinet d’avocats à la City, j’ai croisé Quentin Tarantino sur un passage piéton. Une fois rendue de l’autre côté de la route, je me suis retournée et j’ai réalisé que c’était bien lui. J’ai vu après dans les journaux et à la télévision qu’il était de passage à Londres pour faire la promotion d’un de ses films.

Quel est ton plus beau souvenir de boulot ?

Toujours lorsque je travaillais à Londres, j’ai organisé un dîner pour les avocats et leurs clients au restaurant la Palme d’Or à Cannes. Je l’ai fait à distance au départ puisque j’étais à Londres. Une fois sur place, il y avait de la logistique et j’étais un peu impressionnée : ce genre de lieux était nouveau pour moi. Finalement, tout s’est bien déroulé et on m’a remercié. J’étais heureuse, soulagée et fière que tout se soit bien passé dans un lieu aussi magique.  

Quels sont tes centres d’intérêts ?

J’adore la marche, la natation, le stand-up paddle. J’aime aussi beaucoup le cinéma et le théâtre.

As-tu une devise ?

Dans ma famille, on dit toujours « mieux vaut faire, que dire ! ».

 

Crédits photos

Sophie Maze

Fabienne Bonhomme

Laure de Montbron / UBO

 

Contact

Laure de Montbron / UBO

Cycle du silicium dans l’océan

, ,

3ème  publication scientifique sur le cycle du silicium dans l’océan

Les organismes vivants sont faits de carbone. On ignore souvent qu’une bonne partie d’entre eux utilisent l’élément silicium, abondant dans les roches de la planète Terre, pour constituer des enveloppes externes et internes. C’est précisément le cas dans l’océan. Dans la colonne d’eau se développent des algues microscopiques appelées diatomées qui, au niveau mondial, fournissent 25% de l’oxygène que nous respirons, ainsi que de petits animaux microscopiques, les rhizaires. Dans les fonds marins croissent de très belles éponges siliceuses ; elles abondent de la rade de Brest à l’Antarctique.

Un groupe de recherche international piloté par Paul Tréguer et Jill Sutton du LEMAR, en coopération avec des chercheurs allemands, anglais, espagnols, étatsuniens, et chinois, viennent de publier dans la revue Biogeosciences un article de synthèse sur le cycle du silicium dans l’océan moderne. Cette étude montre que les apports de silicium dans l’océan (dus aux fleuves, aux résurgences, à l’activité hydrothermale, à la dissolution des roches siliceuses, aux vents…) sont actuellement équilibrés par les bio-dépôts dans les sédiments. Cependant le cycle du silicium est, comme celui du carbone, soumis à de fortes pressions des activités humaines (changement climatiques, constructions de barrages sur les fleuves, pratiques agricoles qui engendrent l’érosion des sols). Au cours du 21ème siècle, ces perturbations pourraient fortement affecter la production des organismes siliceux et déséquilibrer le cycle global du silicium.

En un quart de siècle c’est le troisième article de synthèse piloté par des chercheurs de l’IUEM qui confirme ainsi son rôle leader sur ce thème scientifique au niveau mondial.

Jill Sutton et Paul Tréguer ont ouvert l’an passé, avec le soutien de l’Ecole Universitaire de Recherche ISblue, une « Silica School » en ligne, intitulée : « La silice : de la poussière stellaire au monde vivant ». À cette école participent des chercheurs de 30 instituts de recherche et universités de 12 pays différents.

 

Légende photos :

Trois organismes marins à enveloppe de verre : une diatomée, un rhizaire et une éponge siliceuse. 

 

Crédits photos

Aude Leynaert / CNRS

Laurent Chauvaud / CNRS

Natalia Llopis Monferrer / UBO, Philippe Eliès / UBO, Valentin Foulon / CNRS

 

Contacts

Paul Tréguer / UBO

Jill Sutton / UBO

Virginie Thierry, Océanographe physicienne Ifremer au LOPS

, ,

Que faisais-tu avant de venir à l’IUEM ?

Je suis diplômée de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique (ENSMA) en mécanique des fluides. J’ai obtenu ma thèse à Ifremer en 2000 sur l’étude de la propagation d’ondes équatoriales dans l’Atlantique à partir d’observation. Les ondes permettent de propager sur de grandes distances l’énergie apportée à l’océan par des forçages extérieurs. Pendant ma thèse, j’ai étudié comment des ondes forcées en surface par le vent se propagent en profondeur et mettent en mouvement l’océan au-delà de 2000m de profondeur.

Ensuite, j’ai fait un Postdoc à la SCRIPPS Institution of Oceanography. Je travaillais toujours sur la dynamique des ondes équatoriales mais dans le Pacifique. Cette fois, mon étude était basée sur un  modèle numérique représentatif de l’état de l’océan.

Observer, comprendre et modéliser, a toujours été au cœur de mon activité de recherche. C’est ce que j’ai fait pendant ma thèse et  mon post-doc et que j’ai poursuivi à Ifremer après mon recrutement en 2002 en tant que cadre de recherche. Cette approche est indispensable à l’heure actuelle pour évaluer et anticiper la réponse de l’océan au changement climatique.

Pourquoi as-tu choisi l’IUEM ?

J’ai choisi le LPO (LOPS) car je voulais devenir océanographe et continuer mon activité de recherche sur la physique des océans ; ce qui correspondait à mon expérience, à mes études et à mes souhaits en terme de carrière. L’environnement de travail était aussi très favorable car l’IUEM est l’un des meilleurs centres français d’océanographie. Le LPO offrait aussi une opportunité d’être une océanographe aux pieds mouillés comme je rêvais d’être et donc de participer, voire même de monter des campagnes en mer et faire des observations sur le terrain.

La proximité de la mer est aussi un élément déterminant.

Que fais-tu à l’IUEM ?

Je suis chercheure en océanographie physique et travaille sur la dynamique du  gyre subpolaire de l’Océan Atlantique Nord. Mon activité est essentiellement basée sur l’analyse de données in situ, issues de campagnes océanographiques notamment. J’ai été chef de mission en 2015 et 2017 de deux campagnes du projet RREX pour étudier l’impact de la ride de Reykjanes (une montagne sous-marine au sud de l’Islande), sur les courants marins entre la surface et le fond.

Je travaille aussi à partir des flotteurs ARGO et suis fortement impliquée dans la contribution française à ce programme au niveau européen et international. Argo est un réseau de 4000 instruments autonomes qui mesurent la température et la salinité jusqu’à 2000 m de profondeur. Je contribue à l’extension de ce réseau vers des mesures de l’oxygène dissous et vers des mesures au-delà de 2000 m. Je suis d’ailleurs responsable du projet Argo-2030 retenu suite à l’Appel d’Offre pour les Equipements Structurants pour la Recherche (ESR/Equipex+) dont un des objectifs est de mener une expérience pilote avec des flotteurs Argo pouvant descendre jusqu’à 6000 m. Ce projet s’inscrit dans la continuité de l’Equipex Naos.

As-tu des anecdotes professionnelles à nous raconter ?

Les campagnes en mer sont assez rudes, notamment les campagnes RREX au sud de l’Islande au cours desquelles nous ne voyions ni bateau ni côte pendant 1 mois. En 2015,  nous étions dans un brouillard permanent avec une température de 6°C dans l’eau et dans l’air. Quand nous nous sommes rapprochés des côtes d’Islande, nous nous sommes accordés une partie de pêche à la morue que nous avons mangée sur le bateau. C’était un petit moment de grâce apprécié par tous.

J’étais au village des sciences pendant les fêtes maritimes de Brest 2016 et j’ai vu François Hollande y faire un bain de foule. J’ai même une photo avec lui. Merci le village des sciences ! Ce n’est pas tous les jours qu’on est photographié avec un Président de la République.

Quel est ton plus beau souvenir de boulot ?

Ce sont les campagnes en mer. C’est dur mais il y a une intensité professionnelle et humaine très forte que l’on ne retrouve pas ailleurs. Et puis c’est le cœur de notre métier.  Les trois campagnes pour lesquelles j’étais chef de mission, pour des raisons différentes, font partie de mes plus beaux souvenirs de boulot.

Quels sont tes centres d’intérêt ?

La mer fait partie de mon ADN. J’aime les activités en lien avec la mer : surf et voile.

J’aime aussi les randonnées en montagne, la force de la nature.

 

Crédit photos

Stéphane Lesbats / Ifremer

Ifremer – Campagne RREX

 

Contact

Virginie Thierry / Ifremer

 

Revue de presse

Revue de presse


Mai 2021

Avril 2021

Mars 2021

Février 2021

Janvier 2021

Décembre

Novembre

Octobre

Septembre

Août

Juillet

Juin

Mai

Avril

Mars

Février

Janvier 2020

Décembre

Novembre

Octobre

Septembre

Août

Juillet

Juin

Mai

Avril

Mars

Février

Janvier 2019

Décembre 2018


Dans le coin et ailleurs

Dans le coin et Ailleurs

Recherche

Dans le cadre de vos activités, vous vous intéressez à la gouvernance de l’océan ou à l’interface science-politique ? L’équipe de l’initiative Ocean University Initiative (OUI) vous informe de l’agenda des grands événements internationaux en lien avec l’océan, le climat et la biodiversité. Si vous souhaitez vous abonner à la liste de diffusion, c’est ici.

L’Académie Polonaise des Sciences lance le programme de bourses PASIFIC afin de permettre à 50 scientifiques de passer 2 ans dans l’un des instituts de l’Académie polonaise. L’appel est ouvert depuis le 15 mars 2021 et se clôturera en juin 2021.

Appel à candidature pour la session printemps de la bourse d’excellence « Éole » 2021 accordée par le réseau franco-néerlandais pour un séjour d’étude, de recherche ou encore un stage aux Pays-Bas. Date limite de dépôt de candidature : 9 mai 2021 à minuit heure française.

Biogenouest lance un appel à projets fédérateurs portés par au moins un.e scientifique et qui nécessiterait le recrutement d’une personne pour l’animation / la coordination. Pour la première phase, une lettre d’intention est à remettre avant le 10 mai 2021 à 12h.

Ifremer lance un appel à manifestation d’intérêt « Développement de services marins et maritimes basés sur les données spatiales utilisant la technologie lo T Kinéis ». Date limite de dépôt de dossier : 14 mai 2021 à 14h.

Appel à projets ECOS Nord avec la Colombie, dépôt de candidatures possible jusqu’au 14 mai 2021.

Concours externe spécial docteurs en Sciences de la Vie ouvert par l’ENA : Inscriptions possibles jusqu’au 17 mai 2021.

Du 18 au 19 mai 2021 aura lieu en distanciel le SUMMIT4OCEANS Sevilla Blue Economy. Plus d’informations et inscription ici.

Le Sommet OceanVisions2021 « Vers un écosystème mondial pour des solutions océaniques » aura lieu en ligne depuis la Californie du 18 au 21 mai 2021. Il se tiendra sur le campus de l’Institut d’océanographie de la Scripps et trois campus satellites seront virtuellement reliés à cet événement Hobart (Australie), le Cap (Afrique du Sud) et Kiel (Allemagne). L’équipe d’organisation du campus de Kiel lance un appel aux chercheurs intéressés pour contribuer et/ou modérer les sessions Marine Circular Bioeconomy : Sustainable Food, Bioenergy & Biomaterials et Harnessing Innovation to Accelerate Ocean Solutions. Contactez Delphine Muths, en ajoutant un lien vers votre page web si vous êtes intéressés.

Les journées européennes maritimes 2021 auront lieues les 20 et 21 mai à Den Helder aux Pays-Bas. Rendez-vous incontournable pour la communauté maritime, l’événement aura lieu en présentiel et en ligne.

L’UBO lance un appel à candidature ‘Bourses de mobilité internationale Doctorants Entrants et Sortants’. Pour plus d’informations contactez la DEI de l’UBO. Date limite de candidature : 26 mai 2021.

Le forum MASTS  sur les facteurs de stress marins, recherche des contributions présentant des données originales et propose un nouvel aperçu des facteurs de stress multiples et des facteurs associés dans l’environnement marin. La date limite de soumission est le 31 mai 2021.

La Fondation UBO lance un appel d’offre « Préfiguration de chaires » destiné aux membres d’équipes de recherche de l’UBO. Le cahier des charges et la fiche de candidature sont à retrouver ici. Date limite de dépôt de candidatures : 31 mai 2021 à midi.

Le 3ème appel à projets ECOS Nord avec le Pérou est ouvert jusqu’au 31 mai 2021.

Le Partenariat Hubert Curien franco-suisse Germaine de Staël est ouvert à tous les domaines scientifiques et a pour objectif de développer les échanges scientifiques et technologiques d’excellence entre les laboratoires et équipes de recherche des deux pays. Date limite de dépôt de candidature : 1er juin 2021.

L’Institut des Amériques lance un appel à candidature pour une aide à la recherche doctorale portant sur les Amériques. Date de dépôt de candidature : 4 juin 2021 sur ce site.

Le congrès sur la recherche et l’innovation durables se tiendra du 14 au 17 juin 2021 à Brisbane, en Australie.

Le groupe de recherche en biotechnologie marine et aquaculture (MBA) du CESAM et le centre de spectrométrie de masse de l’université d’Aveiro organisent la deuxième édition de la conférence « Lipids in the Ocean », qui se tiendra à l’université d’Aveiro (Portugal) du 5 au 8 juillet 2021. La date limite de candidature est le 15 juin 2021. Philippe Soudant fait partie des organisateurs.

La campagne TAIPro2022 financée par Eurofleets+ et par la Commission Scientifique Méditerranéenne lance un appel à candidature pour accueillir un ou deux scientifiques sur le nouveau navire de recherche belge Belgica II afin d’effectuer de nouvelles mesures scientifiques. Dépôt de candidature jusqu’au 15 juin 2021.

Dans le cadre de SAE-EU, un workshop sur « Towards a sustainable blue economy in 2030 : Exploring opportunities for innovation and collaboration » est organisé en deux sessions. Un événement virtuel sur la journée du 24 juin 2021 qui sera suivi d’une rencontre sur le campus de l’Université de la Valette à Malte du 15 au 17 septembre 2021. Pour plus d’informations, contactez Delphine Muths.

La Société Française de Microbiologie soutient les jeunes microbiologistes à travers des bourses de voyage pour présenter leurs travaux lors de congrès. Elle lance un appel à candidature jusqu’au 30 juin 2021Conditions d’éligibilité et de candidature ici. Elle remettra également trois prix de thèse à de jeunes docteurs en microbiologie âgés de moins de 35 ans. Conditions d’éligibilité et de candidature (avant le 30 juin 2021ici.

MRSEI 2021 – Montage de réseaux scientifiques européens ou internationaux : Dans le cadre de la composante « Construction de l’espace européen de la recherche et attractivité internationale » du Plan d’action 2021, l’instrument MRSEI est reconduit avec un format de soumission en continu impliquant deux sessions d’évaluation et de sélection. Date limite de candidature :  le 7 juillet 2021Appel à projets.

Les 12 et 13 juillet prochains auront lieu les 8èmes rencontres R à AgroParisTech et en distanciel. Les inscriptions sont obligatoires. Plus d’informations ici.

ERC 2020 et 2021 : La crise sanitaire actuelle et la période de transition entre les programmes cadre Horizon 2020 et Horizon Europe ont conduit l’Agence Exécutive de l’ERC à adapter la procédure d’évaluation de certains appels ERC 2020 et le calendrier prévisionnel du prochain appel ERC. En savoir plus. Le calendrier de l’appel Advanced (AdG2021) ne devrait par contre pas être modifié (deadline fin août 2021).

Jusqu’au 6 septembre 2021, la Sea Tech Week lance un appel à propositions de session pour son édition du 26 au 30 septembre 2022 autour du thème « Maritime Transport : Towards smarter & greener solutions ». Contact Dominique Simon.

Le prochain Deep Sea Biology Symposium est organisé par Ifremer. Il se tiendra à Océanopolis du 12 au 17 septembre 2021. La conférence aura lieu à la fois en présentiel et en ligne.

Les assises Economie de la mer se dérouleront à Nice les 14 et 15 septembre 2021. Organisé par Ouest France et le Marin, en partenariat avec le Cluster Maritime Français, le grand rendez-vous de la communauté maritime française aura cette année pour thème « Vers une relance économique pour une transition écologique ? ».

La huitième édition du World Fisheries Congress se tiendra du 20 au 24 septembre 2021 à Adélaïde en Australie mais aussi en ligne. C’est le plus grand rassemblement impliquant les secteurs de la recherche, de l’industrie et de la gestion qui existe aujourd’hui tous les quatre ans. L’objectif est d’échanger autour des dernières avancées en matière de pêche dans le monde.

Du 21 au 24 septembre 2021 se tiendra à Berlin la Conférence Internationale des Jeunes Chercheurs Marins (ICYMARE). Plus d’informations ici.

FOWT 2021 est le plus grand événement mondial de l’éolien offshore flottant qui se tiendra du 16 au 18 novembre 2021 à Saint Malo. Pour cette édition, la thématique est « FOWT : Full speed ahead ».

Le programme EUROFLEETS+ lance un appel destiné aux chercheurs en début de carrière, ou aux chercheurs n’ayant aucune expérience dans la conduite d’une campagne océanographique. Cet appel lancé permet la soumission de propositions pour le financement de navires afin de mener des activités de recherche dans n’importe quel domaine des sciences marines. Cet appel est ouvert jusqu’au 31 janvier 2022.

Un nouveau projet de création d’un GDR « Nouveaux outils théoriques pour le climat » est mis en place afin de fédérer tous les membres de la communauté scientifique française qui s’intéressent aux développements théoriques et méthodologiques pour les sciences du climat, de l’océan et de l’atmosphère. Deux personnes de l’IUEM font partie du comité scientifique : Claire Menesguen et Bertrand ChapronPour s’inscrire.

Le dispositif « Boost Europe » est ouvert. Il propose un soutien financier aux porteurs de projets souhaitant répondre, à court ou moyen terme, aux appels à projets de recherche, d’innovation et/ou de formation à dimension européenne et/ou internationale.

Appel à projet permanent des thèmes de recherche ISblue. Ce financement soutiendra les projets contribuant à la mise en place, l’initiation et le renforcement de collaborations internationales, interdisciplinaires et/ou inter-unité ISblue ; l’animation du thème (séminaires intra-thèmes, rencontre avec le monde socio-économique par exemple) ; le renforcement du lien recherche-formation et le développement de questions de recherche rejoignant les objectifs des thèmes ou le soutien à l’émergence de futurs projets structurants pour le thème. L’appel est continu tout le long de l’année. Candidature ici.

Formation

  • La date de limite de retour des projets à l’équipe formation de la délégation CNRS est fixée au 17 mai 2021 dans le cadre de la campagne des Actions Nationales de formation 2022.
  • Rappels

L’IMT Atlantiquel’ENSTA Bretagnel’Ecole Navale et l’ENSM s’associent pour présenter le Mastère spécialisé Cybersécurité des systèmes maritimes et portuaires.

Les Instituts INSU et INSIS du CNRS ont décidé d’organiser sur l’année 2021 4 ateliers de travail dédiés au suivi environnemental. L’objectif est d’associer l’expertise technologique des unités INSIS et l’expertise pour l’observation et le fonctionnement des milieux naturels des unités INSU en vue de développer des outils d’observation de l’environnement.

Prochaine édition de la formation « Enjeux environnementaux d’une économie bleue » les 6, 7 et 8 juillet 2021 à Brest, Roscoff et Rimouski en partenariat avec l’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime.

La délégation Occitanie Ouest soutient l’organisation de l’École Thématique MANGROVES qui se déroulera du 11 au 15 octobre 2021 à Awala-Yalimapo en Guyane. Pour toutes demandes d’informations et pour la fiche de préinscription, contactez mangroves@sciencesconf.org. Les préinscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 mai 2021.

ISblue lance un appel à projets formation pour les équipes pédagogiques afin qu’elles amplifient ou fassent évoluer leur offre de formation en adéquation avec la stratégie de formation ISblue. Date limite de dépôt de dossier 16 mai 2021.

L’école thématique du CNRS 2021 « Horizon 2030 – Océan » tournera autour du thème : Climat et biodiversité, co-construire des problématiques intégrées pour répondre aux enjeux de l’espace marin. Elle se tiendra du 28 juin au 1er juillet 2021 au Conquet.

Appel à candidature pour les bourses de Master 2 en co-financement par l’Ambassade de France au Brésil pour les étudiants brésiliens souhaitant s’inscrire en Master 2 en France. Date limite de candidature : 30 juin 2021.

L’OSU-EFLUVE ouvre cette année, pour la formation continue des personnels, un cycle de formation en chromatographie (application sur des échantillons environnementaux).

Programme de formation innovant DEEPICE (2021-2024) : Ce programme vise à former une nouvelle génération d’étudiants européens (15 ESR, « early scientific researchers ») sur les questions scientifiques liées au changement climatique en Antarctique, en tirant partie de la dynamique scientifique unique du nouveau programme de forage européen « Beyond EPICA » qui a débuté en 2019 en vue d’extraire une carotte de glace antarctique vieille de 1,5 million d’années.

Histoire de ma thèse : Chaque mois, un doctorant/une doctorante de l’UBO donne rendez-vous à tous, à la BU, pour raconter l’histoire de sa thèse. Vous êtes doctorant/doctorante à l’UBO et vous avez envie de partager l’aventure de votre thèse ? N’hésitez pas à contacter Hervé Le Men, coordinateur de ces rendez-vous : lemen@univ-brest.fr – 06 77 97 02 86

Le CNRS propose de nombreuses Ecoles Thématiques. Ces outils de formation sont ouverts à toute la communauté scientifique. Inscription obligatoire.

Appel permanent ISblue thème 4 : Océan vivant et services écosystémiques. L’appel devrait soutenir 2 stages de M2 par an et 6 à 10 projets par an.



Observation

Plusieurs infos sur le site de la ZABrI.


Infos satellites

Pour toute offre d’emploi publiée sur le portail LA TOULINE Jobs, un arbre sera planté en partenariat avec EcoTreePlus d’informations.

Depuis 2013, le Cluster Maritime Français s’est engagé en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la filière maritime. L’enquête réalisée a permis de créer 8 fiches de bonnes pratiques. Elles sont à retrouver ici.

L’UBO lance un nouveau dispositif appelé « Campus innovant et durable » qui vise à accompagner le déploiement de projets innovants favorisant la construction d’un campus durable. Un appel à idées ouvert à tous les champs de la vie du campus est lancé. Le dossier de candidature ainsi que toutes les informations utiles sont disponibles ici.

Ifremer a publié l’étude « Cartographie des sciences et techniques de la mer dans la recherche publique française : un premier inventaire » sur demande du Conseil national de la mer et du littoral (CNML).

Retrouvez la synthèse du nouveau rapport « Économie maritime durable : en avant toute ! » rédigée par le groupe d’expertise Économie maritime, créé par les Conseillers du Commerce Extérieur de la France, en collaboration avec le Cluster Maritime Français.

The Nippon Foundation – GEBCO 2030 Project a rouvert son sondage « Wind in the Sails » pour permettre une meilleure collection des données concernant le fond des océans. Répondre au sondage ici.

Réseau Noé Bretagne : 14 webinaires Horizon Europe à revisionner. Les 14 webinaires (13 ateliers et 1 conférence) ont réuni plus de 1140 participants venus de Bretagne mais aussi de toute la France et de l’international.

Le 8 mars dernier s’est tenu le webinaire : Making waves for ocean science : Empowering Women Leaders in the Ocean Decade, les présentations et l’enregistrement de l’événement sont à retrouver ici.

L’INSU s’est associé au site Bonpote afin de démystifier certaines idées reçues sur le changement climatique.

Retrouvez sur la chaîne YouTube de l’EMB, le webinaire sur les conséquences du changement climatique sur les volcans submergés et les récifs coralliens vu par les jeunes ambassadeurs EMB.

Vous pouvez retrouver en librairie un ouvrage intitulé « Notre avenir s’écrit dans l’océan » dans lequel Isabelle Autissier, présidente d’honneur du WWF France et Francis Vallat, président d’honneur de l’Institut français de la mer, du Cluster maritime français et de SOS Méditerranée dialoguent.

La conférence du projet CHERISH sur l’héritage culturel côtier et sur le changement climatique se tiendra en ligne le 12 mai 2021Plus d’informations et inscriptions ici.

Dû au report du Symposium International sur les transferts gazeux à la surface de l’eau, les comités des sciences ont décidé de mettre en place une demie journée de conférence en ligne sur le thème : « Bite-size GTWS science event » le 19 mai 2021Plus d’informations et inscription ici.

La 17ème édition du Symposium International sur l’océanographie du Golfe de Gascogne se tiendra du 1er au 4 juin 2021.

Du 6 au 8 juillet 2021, le Campus Mondial de la Mer en partenariat avec l’IFQM propose une formation autour des enjeux environnementaux d’une économie bleue. Le programme est à retrouver iciLes inscriptions sont ouvertes jusqu’au 2 juin 2021.

Le All-Atlantic 2021 R&I for a Sustainable Ocean survey se tiendra les 3 et 4 juin prochains à Ponta Delgada (Açores / Portugal). Plus d’informations à venir.

Le CNRS reconduit comme chaque année son offre de contrats doctoraux aux étudiants en situation de handicap désireux d’acquérir, à l’issue d’un troisième cycle d’étude, une formation complémentaire par la recherche menant à l’obtention d’une thèse. La date limite de transmission des candidatures est le 4 juin 2021 à minuit.

L’école d’été « #OceanOptimism – Balancing the narrative about the future of the ocean », organisée par AZTI se tiendra en ligne du 8 au 10 juin 2021Plus d’informations et inscription ici.

La prochaine édition de Seanergy  sur les vents du large et énergies renouvelables marines se tiendra du 8 au 11 juin prochain à Nantes, Saint-Nazaire.

Les Journées Nationales du Droit de la Plaisance et du Nautisme se tiendront le 10 juin 2021 à Nantes. Programme et inscription ici.

La conférence d’ouverture de la semaine EMODnet destinée à mettre en marche la prochaine phase d’actions 2030 aura lieu du 14 au 16 juin 2021Plus d’informations et pré-inscriptions ici.

La huitième session de la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), aura lieu en ligne du 14 au 24 juin 2021.

La seconde Conférence Européenne de l’Université d’Aix-Marseille “Protect our oceans, the challenges of Europe’s global leadership” se tiendra le mercredi 16 juin 2021Plus d’informations et l’inscription ici.

Du 3 au 11 septembre 2021 se tiendra à Marseille, le Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020.

La première édition de l’EMSO Time Series Conference portera sur l’observation des sons sous-marins à des fins environnementales et aura lieu du 20 au 22 octobre 2021 depuis Las Palmas de Gran Canaria dans les îles Canaries (Espagne) et en ligne suivant les conditions sanitaires. Plus d’informations et inscription ici.

La quatrième biennale Oceans of Knowledge organisée par le Groupe d’intérêt spécial sur l’océanographie opérationnelle de l’IMarEST se tiendra les 26 et 27 octobre prochains à Londres.


Accueil

, ,

Actualités



Nos missions

Nos missions

Science pour tous

L’actu des publis


« La » pêche : question de genre ?

, ,
Les conventions et accords internationaux relatifs à la gestion des ressources naturelles portent, depuis quelques années, une attention croissante aux réalités de la vie des hommes et femmes du secteur de la pêche, et l’égalité des…