“Myctophydae, voyage en eau profonde” exposition au Festival “Les Aventuriers de la Mer”

, , ,

Le Festival “Les Aventuriers de la Mer” tiendra sa 6eme édition à la Cité de la Voile Eric Tabarly à Lorient, du 5 au 10 Octobre, pour mettre à l’honneur les aventurier.e.s maritimes du XXIe siècle.

Au programme : Rencontres, visites de bateaux, films et animations sur un thème central “comment sauver les Océans”.

Pour l’occasion, l’exposition “Myctophydae, voyage en eau profonde“, inaugurée lors du dernier Festival Ressac, retrouvera le chemin des cimaises, et sera présentée :

  • Du lundi 27 septembre au jeudi 7 octobre à la Fac de Sciences de Lorient
  • Du vendredi 8 au dimanche 10 octobre dans le hall d’accueil de la Cité de la voile

Cette exposition, conçue au LEMAR et réalisée à partir des travaux de lycéens en arts plastiques de Brest, est à la croisée des arts, de la science et de la médiation scientifique :

“Les océans ? Une immensité, une richesse et une des clés du fonctionnement de la vie sur notre planète. Et pourtant les mystères sont encore nombreux. Dans ce monde océanique très partiellement connu, les poissons lanternes ou myctophidae, sont très abondants  de la surface jusqu’à plusieurs centaines de mètres de profondeur, dans tous les océans, depuis l’équateur jusqu’aux zones les plus froides. Qui sont-ils, que font-ils, à quoi ressemblent-ils, qu’en sait-on ? Pour ce milieu profond impossible à observer avec nos yeux, la confrontation d’une approche scientifique rationnelle et d’une représentation artistique sensible permet de lever une partie du mystère. La connaissance nourrit ainsi la création et la vision artistique vient compléter la vision rationnelle des chercheurs et faciliter la diffusion des connaissances”

 

L’alléchant programme de ce beau festival est à télécharger ici

Planète plastique : Marie Bonnin invitée à la Cité des Sciences et de l’Industrie

, ,
planete-plastique

La Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris organise ce week-end, les 25 et 26 octobre de 14h30 à 18h, une série de conférences, tables rondes et spectacles consacrés à la pollution plastique.

Ces débats feront intervenir de nombreux scientifiques et experts français et internationaux, parmi lesquels notre collègue Marie Bonnin (lors de la table ronde du dimanche 26), chercheuse en droit de l’environnement à l’IRD. Pour ceux ou celles qui ne pourraient faire le déplacement, les tables rondes pourront être suivies en direct sur la chaine Youtube de la Cité des Sciences et de l’Industrie.

Au programme de ces deux jours :

Samedi 25 Octobre

Plastiques : Notre plus belle addiction ?

Serait-on accro aux plastiques ? Les plastiques sont multiples, et leurs usages d’autant plus. Mais dans le contexte de transitions nécessaires face au changement climatique, des réflexions s’imposent sur notre relation à ces matières plastiques.

Suivre le direct

 

Dimanche 26 Octobre

Plastiques : un SAV à repenser ?

Les déchets plastiques polluent la planète entière et sur le long terme. Perçoit-on ce danger et comment ? Quelle est l’histoire de la gestion des déchets dans nos sociétés humaines, quelles sont les philosophies du déchet plastique autour du monde ? S’il semble évident que les choses doivent évoluer, et le plus vite possible, il apparaît certains freins à ces changements nécessaires. Quels sont les obstacles au changement aujourd’hui : législation, politique, publicité, imaginaires, économie … ? Faisons le point ensemble.

Suivre le direct

 

Le programme complet de ces deux journées est à retrouver sur le site de la Cité des Sciences et de l’Industrie

Programme Sea-Eu, rentrée Maltaise pour le LEMAR

, ,

Dans le cadre de SEA-EU, nos collègues maltais ont organé un Atelier intitulé “Towards a sustainable blue economy in 2030: Exploring opportunities for innovation and collaboration”. Celui-ci a eu lieu en 2 temps :

  • Une journée de présentations (évènement à distance) le 24 juin 2021
  • Un camp d’initiation de 3 jours, en présentiel, qui a eu lieu à Malte, sur le campus de l’University of Malta Valletta, du 15 au 17 septembre derniers.

Une équipe de 4 chercheurs et étudiants de l’UBO a été sélectionnée pour y participer (sur parcours et motivation).

Parmi eux, 2 de nos collègues ont représenté le LEMAR:

  • Charlotte Corporeau  pour ses actions de recherche en biologie à l’interface mer-santé pour l’Economie Bleue.
  • Mariana Ventura, doctorante en biotechnologies marines au LEMAR

Également présents dans la délégation brestoise : Jean-Marie Vient, Doctorant en géologie marine à GEOSCIENCES OCEAN et Bertrand Le Gallic, Enseignant-Chercheur en économie de la mer à AMURE

Science au Sud : 2 campagnes IRD en mer

, ,
campagnes IRD septembre 2021-main

2 campagnes en mer on actuellement lieu pour nos collègues IRD de notre unité (plateforme acoustique) et de l’US IMAGO :

 

La campagne AMAZOMIX inscrite dans le programme du LMI Tapioca est en cours à bord de l’ANTEA (27 août au 8 octobre) avec pour objectif l’étude des processus physiques et leurs impacts sur l’écosystème marin à l’embouchure de l’Amazone. Anne Lebourges-Dhaussy et Gildas Roudaut sont à bord pour mener des observations par acoustique.

(C) Gildas Roudaut | IRD | Campagne Amazomix

 

Plus d’infos sur le site de la flotte océanographique française

 

La campagne WARMALIS, qui a lieu du 5 au 25 septembre à  bord de l’ALIS,  a pour objectif de mieux comprendre le fonctionnement de l’écosystème océanique pélagique et déterminer son influence sur les ressources en thon dans la région du Pacifique occidental et central. En particulier, la campagne étudie les niveaux trophiques intermédiaires (zooplancton et micronecton) des grands écosystèmes pélagiques du Pacifique d’où proviennent plus de 50% des captures mondiales de thon.

(C) IRD | Campagne Warmalis

WARMALIS1 est la première d’une série de 3 campagnes (2021, 2022, 2023) faisant partie du projet MICROPAC (Micronecton dans le Pacifique, 2021-2023) qui fait suite au projet BIOPELAGOS. MICROPAC est porté par Christophe Menkès (IRD/UMR ENTROPIE) et Valérie Allain (CPS) avec pour unités partenaires : MIO, IMAGO, LEMAR, LOPS, LEGOS et CLS. Ce projet est la base de la thèse conjointe ENTROPIE/LEMAR de Laure Barbin (Sorbonne Université) qui a passé 1 an au LEMAR et vient de partir à Nouméa pour poursuivre ses travaux de thèse sur les données de ces campagnes. Elle est accompagnée à bord par Jérémie Habasque.

Plus d’infos sur le blog de la campagne

Sensibilisation à la pollution plastique sur l’ile d’Ouessant

, ,

Dans le cadre du projet Preventing Plastic Pollution, les partenaires CNRS, Océanopolis et le Parc Naturel Marin d’Iroise se sont rendus sur l’ile d’Ouessant pour deux jours de sensibilisation à la pollution plastiques auprès des collégiens et des habitants de l’ile. Les différents ateliers menés ont cherché à expliquer la problématique des déchets plastiques en mer ainsi que les conséquences de la pollution par les microplastiques sur les organismes marins. Une attention particulière a également été portée sur la gestion des déchets en milieu insulaire.
15 collégiens, de la 6ème à la 3ème, ont participé à une première session d’échanges en classe, il y a eu un premier temps d’information sur les métiers de la recherche puis sur les caractéristiques des plastiques et des microplastiques. Ensuite, les élèves se sont répartis en trois ateliers pratiques.

  • Le premier atelier consistait à observer au microscope des microalgues (nourriture des huitres) et des microplastiques colorés (polyéthylène) afin d’expliquer comment se nourrissent les huitres et de soulever les premiers questionnements en lien avec l’atelier suivant.
  • Le second atelier visait à mettre en place une démarche scientifique afin d’observer et d’identifier les impacts des microplastiques sur les huitres.
  • Enfin, le dernier atelier était consacré à la détermination des différents types et formes de plastiques présents dans notre quotidien : des fibres textiles aux granulés plastiques industriels (GPI) qui peuvent être retrouvés sur les plages.

Le lendemain, les intervenants et les collégiens se sont rendus sur la plage du Prat afin de réaliser une collecte de macrodéchets. Filets de pêche, cordelettes, bouteilles d’eau et mégots de cigarette ont pu être ramassés. Les déchets ont ensuite été identifiés et comptabilisés selon le protocole OSPAR.Les collégiens ont ensuite pu tester le protocole de sciences participatives développé par Océanopolis visant à collecter et dénombrer les microplastiques. Pour cela, ils ont prélevé les deux premiers centimètres de sédiments au niveau de la laisse de mer la plus récente et procédé à une séparation densimétrique grâce à un prototype.

Les collégiens se sont ensuite prêtés au jeu du « pique-nique zéro déchet » préparés par leurs soins : gourdes, bee wrap et contenants réutilisables étaient au rendez-vous.

L’après-midi s’est conclue par un atelier, initié par l’Association des Iles du Ponant et le Parc Naturel Régional d’Armorique, auprès d’une dizaine d’éco-acteurs et habitants de l’ile d’Ouessant. Les discussions ont tourné autour des microplastiques, des activités de recherche associées, de l’utilisation du kit de sciences participatives d’Océanopolis et de l’implication de chacun sur la thématique de la transition écologique sur l’ile.

Ces journées de sensibilisation auprès des collégiens et des habitants de l’ile auront permis la naissance de nouveaux projets associant les partenaires de PPP et les acteurs de l’île de Ouessant. Des échanges sont en cours afin d’associer les collégiens aux travaux menés autour de la gestion des décharges sauvages, piloté par le Parc Naturel Marin d’Iroise. Le collège souhaite également s’impliquer dans le projet de sciences participatives sur le long terme ce qui permettra d’apporter de nouvelles données sur les plastiques pour le projet PPP. La première rencontre des éco-acteurs de l’ile aura également permis de lancer les échanges autour de projets divers comme l’utilisation de bacs à marée ou la création d’une ressourcerie sur l’ile.