Articles

Retour sur la première assemblée du Conseil Scientifique International d’ISblue

,

L’évènement s’est tenu les 13 et 14 juin au sein de nos locaux. L’objectif était de sensibiliser les acteurs d’ISblue sur les stratégies de formation, de recherche et d’innovation.

À propos d’ISblue

Dans un contexte global de réchauffement climatique et de fragilité des écosystèmes, ISblue « The Interdisciplinary Graduate School for the Blue planet », a pour vocation de relever les défis environnementaux auxquels sont confrontées les zones océaniques et côtières. Cette Graduate School « à la française » figure parmi les Ecoles Universitaires de Recherche (EUR) financées dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA). Unique EUR en France consacrée aux sciences et technologies de la mer, elle s’inscrit dans une approche interdisciplinaire fédérant des formations dans toutes les disciplines de la Mer et du littoral, y compris les sciences humaines et sociales et en doctorat. ISblue s’inscrit également dans une collaboration étroite avec les organismes de recherche, avec une forte dimension internationale et des liens étroits avec les acteurs économiques. Neuf partenaires institutionnels et quinze unités de recherche coopèrent avec la même ambition de répondre aux problématiques planétaires liées à l’océan. En marchant sur les traces de son prédécesseur, le LabexMER, ce projet innovant confirme le leadership de l’enseignement supérieur de l’ouest breton et lui donne les moyens d’amplifier son rayonnement international.

Le Conseil Scientifique International

Il comprend treize professeurs et chercheurs de dix pays répartis sur quatre continents (Europe, Asie, Amérique du Nord, Amérique du Sud). Une grande diversité de disciplines y est représentée : physique climatique et océanographique, géosciences marines, droit environnemental, informatique, économie environnementale, management des écosystèmes, sciences géo-spatiales, énergies renouvelables, recherche et expérimentation maritime, ingénierie côtière…

Légende : 11 des 13 membres du conseil scientifique international étaient présents lors de cette première assemblée.

Pendant les journées des 13 et 14 juin 2019, ISblue, ses partenaires et ses formations (masters et doctorats) ont été présentés aux membres du conseil. Un expert du Pôle Mer Bretagne Atlantique a également pris part aux échanges afin d’appréhender l’environnement socio-économique du projet. Des ateliers articulés autour des cinq thèmes de recherche ISblue ont été proposés aux participants :

  • La régulation du climat par l’Océan
  • Les interactions entre la Terre et l’Océan
  • La durabilité des systèmes côtiers
  • L’Océan vivant et les services écosystémiques
  • Les systèmes d’observation à long terme

Cette première réunion a offert un regard extérieur sur les objectifs d’ISblue et le démarrage de l’EUR. Le CSI produira d’ailleurs un rapport qui alimentera la réflexion pour construire le plan d’action de la première phase de ISblue, à l’automne.

Crédit photos

Sébastien Hervé / UBO

Contact

Fanny Place

 

Pages

International

Dimension internationale

Engagé dans de nombreuses collaborations à l’échelle mondiale, l’IUEM s’est ancré dans le paysage international de la recherche et de la formation en Sciences de la Mer et du littoral. Les équipes des 7 unités mixtes de recherche de l’institut développent des collaborations directes avec leurs homologues étrangers ou comme coordinateurs et partenaires de programmes de recherche européens et internationaux.

En articulant ses programmes de recherche et de formation, l’IUEM s’inscrit dans une logique d’internationalisation autour de l’Ecole universitaire de recherche ISBlue. Plus largement, l’institut accroit son développement en tant que centre de référence pour les sciences marines sur la côte Atlantique.

Des partenariats de recherche stratégiques…


Au niveau européen, l’IUEM développe ses collaborations avec des acteurs clés en sciences de la mer tels que le NOC Southampton, l’Université de Kiel, Bergen, Galway ou encore Cadiz. A l’international, l’IUEM travaille avec les Réseaux d’Excellence Future Ocean (Allemagne) et l’Ocean Frontier Institute (Canada) et sur des  réseaux de coopération tels que l’Institut France-Québec Mer et le Marine Biodiversity Hub (Australie). L’IUEM participe également au programme international IMBER et s’inscrit dans les réseaux d’observation de l’océan mondial tel que le programme international ARGO.

L’IUEM au Sud


Dans le cadre de son contrat quinquennal, l’IUEM intègre un axe transversal de recherche et formation « au Sud ». Cet axe se traduit notamment dans la mise en œuvre des LMI, laboratoires affiliés à l’IRD et véritables outils d’appui au rayonnement scientifique des pays en développement.

Parmi ses collaborations structurantes, l’IUEM articule des coopérations recherche et formation en écologie marine avec le CIBNOR (Mexique), géologie en Afrique du Nord, au Ghana et en Afrique du Sud, des études du climat au Sénégal (LMI ECLAIRS 2) et de l’Atlantique tropical au Brésil (LMI TAPIOCA). L’IUEM coordonne également le projet PADDLE sur la planification spatiale marine du Sénégal, Brésil, et Cap Vert, ainsi que les projets Erasmus + ScolaMAR au Maroc et Mobilité Internationale de Crédits (MIC) au Mexique, Gabon et Cameroun.

Un programme de formation internationalisé


L’IUEM développe des programmes conjoints de doctorat et de master  avec plusieurs instituts et universités et participe au Joint Master Programme IMBRSea. L’IUEM propose un programme de cobadging avec l’Université de Cape Town (Afrique du Sud) et le CIBNOR (Mexique) et met en place un programme de double diplomation avec l’UQAR (Québec) et l’Université de Diponegoro (Indonésie). A l’IUEM, les Masters en Physique Marine et Biotechnologies marines sont enseignés en anglais. Les étudiants peuvent par ailleurs obtenir le label International Antarctic Institute.

Via le programme ERASMUS +, l’institut développe la mobilité internationale de ses étudiants et enseignants-chercheurs de et vers l’Europe et l’international.

Vous êtes un étudiant du Master SML et vous souhaitez faire une mobilité ?

Vous étudiez dans un autre pays et voulez venir à l’IUEM ?

Contacts

Le Service International et partenariats de l‘IUEM a pour mission d’aider à la promotion, au niveau international, des activités de recherche et d‘enseignement de l’institut.

Lea Sharkey

Responsable des relations internationales de l’IUEM

Olivier Gauthier

Coordinateur mobilité internationales pour l’IUEM et coordinateur du Master IMBRSea

Justine Roddier

Gestionnaire du projet ScolaMAR et appui administratif au Master IMBRSea