Archive d’étiquettes pour : Biologie marine

Sortie Biodiversité en rade avec la participation des étudiants IMBRESea

, , ,

Lors du weekend des 15 et 16 octobre 2022, des plongées d’inventaires de poissons de la rade ont été mises en place dans le cadre du plan biodiversité et atlas de Brest métropole.

Mise en place du projet APECS/SUAPS

Ce projet trouve sa source dans l’intérêt, la qualité et le caractère exceptionnel de la rade brestoise. Brest Métropole a missionné l’association pour l’étude et la conservation des sélaciens (APECS) pour la mise en œuvre de cette opération. Cette association très connue sur la place brestoise trouve ses origines à l’UBO. Il y a 25 ans, un collectif d’ étudiants de l’UFR sciences et techniques avait lancé les 1ères observations de requin pélerin. L’APECS a sollicité le SUAPS pour ce projet de sciences participatives. Il a semblé très légitime de voir des étudiants de l’UBO, inscrits au SUAPS dans les activités subaquatiques, d’être sollicités pour intervenir et trouver un sens supplémentaire pour leur intérêt en biologie marine. Ces opérations de plongées étaient aussi proposées aux clubs subaquatiques de la Cité du Ponant.

Appel à candidature d’étudiants

Très vite, les 2 enseignants d’Éducation physique et sportive du SUAPS ont été sollicités par plusieurs étudiants très investis dans ce type de protocole dans leurs études. Ils avaient déjà mené des modèles d’opérations de recensement et l’opportunité de compléter leur parcours de formation universitaire par 2 plongées dites biologie marine en mer d’Iroise les ont beaucoup stimulé. Pour expliquer ces candidatures spontanées, les étudiants du master IMBRSea avaient remarqué qu’il était possible de faire de la plongée au SUAPS et ont désiré poursuivre leurs apprentissages techniques dans cette discipline. Suite à l’appel à candidature et au volontariat, ils ont tout de suite proposé de participer à ce projet. Le SUAPS disposant des personnes ressources, d’expérience ainsi que de logistique pour ce type d’événement, la mise en place fut très facile et rapide.

Le site retenu fut celui des 4 pompes, à la fois très riche en espèces de poissons, mais également facile d’accès et à proximité de BM et du campus.

Dimension internationale

En plus de cette expérience scientifique est venue s’ajouter la dimension internationale du collectif étudiants présents : Stefany Mayer (Canada), Nora-Sophie Klasen (Allemagne) et Carla Mischell Brito (Equateur). Ces 3 étudiantes suivent le master IMBRSea à l’ IUEM et ont relevé les espèces présentes en suivant le protocole proposé par l’ APECS.

La mise en valeur de l’ ouverture vers la mer que l’ UBO désire confirmer très régulièrement de façon légitime se révèle au travers de ce type de projet, facilitant l’inclusion de la communauté internationale par le SUAPS et mettant en avant le savoir-faire du service commun de l’UBO en matière d’activités hyperbares pour les étudiants. Ce service commun offre des séances de formation à la plongée et animent celles-ci par des appuis en biologie marine comme sur aussi des apports en archéologie subaquatique pour satisfaire la curiosité des étudiants.

Ce moment de partage permet, outre le dynamisme du campus, des liens forts avec BM. Cela permet aussi des échanges sur les techniques d’immersion, l’ouverture à une véritable inclusion et aux échanges universitaires.

Crédit photos

Christophe Lebranchu / UBO

Contact

Christophe Lebranchu / UBO

 

Journées de médiation scientifique du Master Biologie des sciences de la mer et du littoral (SML)

,

Objectifs de cet événement

Dans le cadre de leur formation, les étudiants en deuxième année du Master Biologie des sciences de la mer et du littoral ont organisé les 9 et 10 décembre 2021 des journées de médiation scientifique à destination de trois classes de terminale spécialité SVT du Lycée Polyvalent Amiral Ronarc’h.

Ces journées avaient pour objectif de faire découvrir aux lycéens divers aspects de la biologie marine ainsi que l’offre de formation de l’Institut. Des doctorants de l’IUEM (Youri Minko, Cyprien Lemarechal et Pierre Le Bras) et d’Ifremer (Loïc Van Audenhaege) ont eu l’occasion de s’exercer à la vulgarisation scientifique en présentant aux lycéens leur sujet de thèse vulgarisé.

Par ailleurs, les étudiants ont organisé plusieurs ateliers de découverte des sciences de la mer pour permettre aux lycéens de s’immiscer dans le monde de la biologie marine. Ces derniers ont pu découvrir la diversité du plancton dans la Rade de Brest ainsi que les conditions de vie des organismes vivant sur l’estran, ou encore s’initier à la sclérochronologie et à la taxonomie.

Atelier d’initiation à la sclérochronologie présenté par Marina Dumas, Clarisse Goar et Clément Gauchot

Enfin, un petit quiz, avec à la clé des cadeaux à l’image de l’IUEM, a été organisé afin de tester les connaissances des lycéens sur la biologie marine et de mettre en pratique leur esprit d’équipe et de compétition !

Par le biais de cet événement, les étudiants de Master 2 mention biologie ont eu l’occasion de montrer leur capacité d’organisation et de laisser libre cours à leur imagination. Pour que ces deux journées puissent avoir lieu, ils ont contacté par leurs propres moyens le lycée ainsi que les doctorants, dans le but de transmettre au mieux leurs connaissances en biologie marine et pourquoi pas faire naître des vocations chez les lycéens !

Conférence de Loïc Van Audenhaege, doctorant au Laboratoire Environnement Profond de l’Ifremer : “Suivi des communautés hydrothermales par imagerie”

Témoignages des lycéens

Les lycéens ayant assisté à l’atelier sur le stress hydrodynamique ont apprécié et trouvé la présentation très intéressante : « Nous sommes en spécialité SVT et l’atelier a permis d’apprendre de nouvelles choses et de manipuler en même temps ».

Les lycéens ont apprécié participer aux ateliers d’observation du plancton et d’initiation à la taxonomie dans la salle de travaux pratiques : «C’est agréable de pouvoir manipuler, toucher et regarder. Cela aide à mieux comprendre que de rester assis à écouter un enseignant parler».

Certains ont même ajouté que rien ne serait à modifier si l’événement devait être renouvelé pour l’année prochaine.

Témoignages des M2

Colleen (M2 Biologie des Organismes et des Populations) : “J’ai vraiment apprécié organiser cet évènement de A à Z. Cela n’a pas été une tâche facile au départ, non seulement car nous avons eu des difficultés à trouver des doctorants volontaires, mais également car notre événement a failli être annulé à cause des contraintes imposées par la crise sanitaire actuelle. Heureusement, tout a très bien fonctionné le jour J. Les doctorants étaient très motivés de participer à l’événement et ont fait un très bon travail de vulgarisation. De plus, les étudiants en M2 ayant encadré les lycéens et ayant animé les ateliers ont pris leur rôle très à cœur et ont réussi à transmettre leurs connaissances de manière pédagogue. On a eu quelques petits imprévus, mais la solidarité au sein de notre promotion d’étudiants nous a permis de rebondir et de nous adapter. Tout ceci a fait que l’évènement a été un gros succès, et on espère tous qu’il sera renouvelé l’année prochaine !”

Laura (M2 Écosystèmes Marins) : “ La vulgarisation face à des lycéens est vraiment un super exercice, et une bonne occasion de sortir de ce que l’on a l’habitude de faire à la fac. Je pense que c’est une bonne chose pour des lycéens de rencontrer des étudiants/doctorants pouvant témoigner de leur parcours, d’autant plus pour des terminales, qui sont dans une phase où ils doivent faire des choix pour leur avenir.”

Romain (M2 Biologie des Organismes et des Populations) : “L’organisation de ces deux journées nous a demandé du temps mais c’était une expérience très enrichissante. Se mettre dans la peau du professeur est un exercice stimulant qui m’a permis de présenter et d’échanger sur ce qui me passionne avec le grand public. Je pense que les journées de découvertes des Sciences de la mer à l’IUEM devrait être un événement annuel que ce soit pour ouvrir le monde de la recherche au grand public ou pour créer de futur vocations de biologistes marins.”

Kenza (M2 Écosystème Marins) : “Cette expérience nous a permis de sortir de notre quotidien d’étudiant et de travailler autrement, ce qui est très stimulant et motivant. Ce fut l’occasion de partager avec des lycéens ce que que l’on aime étudier, car finalement une fois dans l’enseignement supérieur on perd tout contact avec les lycées, ce que je trouve est dommage.”

Julie (M2 Écosystèmes Marins) : “L’animation de ces deux journées a été très enrichissante, ça change des exercices qu’on effectue classiquement dans notre parcours. Les événements comme celui-ci nous permettent de développer ou d’approfondir des compétences essentielles en sciences, surtout celle de savoir expliquer ce qu’on fait avec des termes simples ou de faire un discours bien construit pour ne pas perdre le groupe. On a aussi pu partager nos parcours et ressentis avec les lycéens, ce qui à mon avis est très important, surtout à ce moment de leur scolarité. ”

Crédit photos

Colleen Guinle / Étudiant UBO

Contact

Colleen Guinle / Étudiant UBO