Les appels à projets 2021 de l’IUEM

,

L’IUEM a pour mission d’étudier l’océan et le littoral ainsi que les activités humaines qui y sont liées à l’aide de l’observation, de l’expérimentation et de la modélisation. L’enseignement et la recherche sont au service des objectifs du développement durable des activités maritimes et de la préservation des écosystèmes marins et littoraux.

L’océan et les littoraux sont au cœur de grands enjeux sociétaux : le changement climatique avec ses conséquences pour les écosystèmes marins ; les conflits d’usage croissants, en particulier dans les zones côtières, qui vont nécessiter des stratégies d’adaptation nouvelles ; les avancées dans l’exploration de l’océan permises par les avancées technologiques ; le développement raisonné de nouvelles ressources d’origine marine, énergétiques, minières ou biologiques. Ces enjeux sont reconnus par la stratégie Européenne (« Blue Growth » de H2020, Joint Programming Initiave « Oceans » et Future Earth), ainsi que par les stratégies de recherche nationales et régionales, ce qui conforte l’IUEM dans sa prospective scientifique.

Aujourd’hui, l’IUEM comptabilise de plus en plus de partenariats et opère à différents niveaux : un premier régional et national ainsi qu’un second à portée internationale.

Selon les axes de recherche prioritaires de l’IUEM : Au Sud, Biotechnologies marines, Polaire ou encore Énergies marines renouvelables, le Conseil scientifique propose deux appels : l’un pour une mobilité internationale, l’autre, incitatif à un projet de recherche. Il est possible de candidater en ligne, et ce jusqu’au 26 février 2021.

L’action internationale au travers d’une aide financière à la mobilité, a pour but d’aider à mettre en place des collaborations qui, à moyen terme auront des répercussions positives sur l’Institut. L’appel à projets de recherche quant à lui, s’inscrit sur le long terme par la recherche et fonctionne toujours au moyen d’une aide financière. Les sommes allouées par le Conseil scientifique devront être dépensées dans l’année civile et il est impératif de prendre en compte d’éventuelles difficultés liées à la crise Covid dans la réflexion du projet.

 

Crédit photos

Eric Folcher / IRD

Valentin Foulon / UBO & Nicolas Ruiz / Université de Nantes

 

Contacts

Dominique Simon / CNRS

Arnaud Agranier / UBO