OMEGA

Effets d’une diminution de la disponibilité trophique en acides gras à longue chaîne OMEGA 3 sur les petits poissons pélagiques et les populations humaines : élaboration d'un cadre interdisciplinaire combinant des approches physiques, biologiques, économiques et sociologiques

Coordination

Marie Vagner et Laure Pecquerie

Type de projet

Financement

Projet Emblématique (Flagship) EUR ISblue

Durée du projet

Début du projet

01/10/2020

Fin du projet

30/09/2024

Liens

Pour les populations humaines, le poisson constitue une source majeure d’acides gras polyinsaturés n-3 à longue chaîne (AGPI n-3 LC), communément appelés oméga 3, nécessaires au maintien des fonctions vitales. Les petits poissons pélagiques exploités (PPP), provenant principalement des systèmes d’upwelling (Eastern Boundary Upwelling Systems EBUS), sont les principaux contributeurs à la consommation et à l’utilisation directe des AGPI n-3 LC par l’homme. Le changement climatique en cours, combiné à l’augmentation de la population humaine, conduit actuellement à un avertissement clair que l’approvisionnement en AGPI n-3 LC pourrait devenir insuffisant d’ici 2040. Il devient urgent d’évaluer l’impact des changements environnementaux sur l’accumulation d’AGPI n-3 LC par les PPP et leurs conséquences sur les populations de PPP afin de maintenir le fonctionnement des écosystèmes et l’approvisionnement en oméga 3 pour les humains. Cette question scientifique très fondamentale, aux préoccupations écologiques, socio-économiques et de santé publique, n’a pas encore été prise en compte à l’échelle mondiale. Afin d’ouvrir la voie à cette question difficile, ce projet se concentrera d’abord sur le golfe de Gascogne (GdG) en tant que site d’étude de référence pour développer une méthodologie de recherche révolutionnaire, qui sera ensuite diffusée à quatre EBUS (Humboldt, Benguela, Canaries et Californie). En outre, l’effet des méthodes de production de pêche (e.g. les engins de pêche, la saison, la durée des marées, la conservation à bord, le lieu de débarquement, la transformation) sur la teneur en AGPI n-3 LC des poissons, ainsi que les perceptions des pêcheurs et des consommateurs sur la relation entre les changements mondiaux et la consommation d’AGPI n-3 LC, bénéficieront certainement à la gouvernance durable de la pêche et à l’approvisionnement en AGPI n-3 LC pour les humains. Ce projet combine les observations in situ, les expériences, la modélisation, l’économie et les analyses sociologiques, afin d’évaluer (1) la variabilité spatio-temporelle du contenu en AGPI n-3 LC dans les PPP, (2) l’influence de la disponibilité trophique en AGPI n-3 LC sur la physiologie et le comportement du PPP, et (3) ses impacts à l’échelle de la population et les changements potentiels futurs des approvisionnements en AGPI n-3 LC, (4) les effets des méthodes de production de pêche sur la qualité en AGPI n-3 LC du poisson, et (5) les représentations des pêcheurs et des consommateurs, et les sources alternatives acceptables d’AGPI n-3 LC pour les consommateurs.

L'équipe

Collaborateurs

AMURE : Fabienne Daurès, Christelle Le Grand, Mathieu Merzéréaud

Ifremer STH : Martin Huret, Christophe Lebigre, Sophie Le Mestre

LOPS : Eric Machu, Thomas Gorgues,

Conserverie Chancerelle

LP3C : Estelle Masson

Audencia Business School : Gervaise Debucquet

LOCEAN : François Colas, Xavier Capet, Vincent Echevin

UMMISCO : Timothée Brochier

Partenaires académiques internationaux : Sénégal (UCAD, CRODT), Afrique du Sud (DAFF, UCT), Pérou (UPCH, IMARPE), Mexique (CICIMAR, CIBNOR)