Une thèse au LEMAR ? Candidatez jusqu’au 17 mai !

Si vous souhaitez effectuer une thèse au sein de notre laboratoire, de nombreuses thèses sont ouvertes à candidature.

Jusqu’au 17 mai vous pouvez postuler à de nombreuses offres de thèse sur le site de l’UBL. Une fois sur le site de l’UBL choisissez “candidater sur un sujet” et retrouvez les sujets de notre UMR (UMR6539) dans les 4 domaines (SDU-Sciences de l’Univers, SDV-Sciences de la Vie, SHS-Sciences humaines et Sociales et ISTI-Sciences et techniques de l’Ingénieur).

Voici les sujets déposés :

 

SDU-Sciences de l’Univers (7 sujets)

  • MOMOPAR : Modélisation et échantillonnage pilotés par les données pour déterminer l’origine des particules dans les pièges à particules profonds (pompe biologique de carbone biologique)
  • Trajectoire d’un Socio-Ecosystème à l’interface Terre-Mer : Cas de la Rade de Brest du XVIIIème siècle à nos jours
  • Identifier les paramètres modulant la mixotrophie en Arctique et les conséquences sur les flux de C, N et Si
  • Variations spatiales, saisonnières et à plus long terme des communautés phytoplanctoniques en rade de Brest en lien avec les variations environnementales
  • Arsenic et sargasses holopélagiques : étude des facteurs environnementaux et des processus physiologiques relatifs à l’accumulation/libération des formes toxiques de l’arsenic par les macroalgues brunes pélagiques du genre Sargassum de l’Océan Atlantique
  • Comportement et toxicité des nanoplastiques le long du continuum Terre-Mer : Apport de la caractérisation multidimensionnelle
  • Comportement des invertébrés marins exposés au trafic maritime

SDV-Sciences de la Vie (13 sujets)

  • Effets des scénarios de changement global sur l’accumulation des acides gras polyinsaturés à longue chaîne n-3 et les performances des poissons – Approche expérimentale
  • Diversité écologique au sein des communautés de petits poissons pélagiques des systèmes d’upwelling de bord-est et dynamiques de population
  • Rôle fonctionnel des eaux côtières du Gabon pour deux espèces de requin Sphyrna lewini et Carcharhinus limbatus
  • Variations spatiales, saisonnières et à plus long terme des communautés phytoplanctoniques en rade de Brest en lien avec les variations environnementales
  • Impact de la complexité des habitats liés aux espèces fondation sur la diversité des communautés et le fonctionnement des écosystèmes
  • Étude de la bio-chimio-diversité marine tropicale pour l’émergence de nouvelles solutions antibactériennes bio-inspirées, écoresponsables, en santé humaine et animale
  • Études de nouvelles peptidases extrémophiles : rôle dans l’adaptation aux milieux profonds et intérêt biotechnologique.
  • Arsenic et sargasses holopélagiques : étude des facteurs environnementaux et des processus physiologiques relatifs à l’accumulation/libération des formes toxiques de l’arsenic par les macroalgues brunes pélagiques du genre Sargassum de l’Océan Atlantique
  • Comportement et toxicité des nanoplastiques le long du continuum Terre-Mer : Apport de la caractérisation multidimensionnelle
  • Inventaire et valorisation biotechnologique des espèces proliférantes de Sargassum des côtes Atlantiques et Pacifiques du Mexique avec une comparaison des populations bretonnes et mexicaines de Sargassum muticum
  • Comportement des invertébrés marins exposés au trafic maritime
  • Approche Machine Learning pour le suivi des changements de l’occupation / utilisation du sol des Zones humides littorales
  • Identifier les paramètres modulant la mixotrophie en Arctique et les conséquences sur les flux de C, N et Si

SHS-Sciences humaines et Sociales (3 sujets)

  • Approche Machine Learning pour le suivi des changements de l’occupation / utilisation du sol des Zones humides littorales
  • Trajectoire d’un Socio-Ecosystème à l’interface Terre-Mer : Cas de la Rade de Brest du XVIIIème siècle à nos jours
  • Comportement des invertébrés marins exposés au trafic maritime

ISTI-Sciences et techniques de l’Ingénieur (3 sujets)

  • MOMOPAR : Modélisation et échantillonnage pilotés par les données pour déterminer l’origine des particules dans les pièges à particules profonds (pompe biologique de carbone biologique)
  • Inventaire et valorisation biotechnologique des espèces proliférantes de Sargassum des côtes Atlantiques et Pacifiques du Mexique avec une comparaison des populations bretonnes et mexicaines de Sargassum muticum
  • Approche Machine Learning pour le suivi des changements de l’occupation / utilisation du sol des Zones humides littorales

 

SWINGS à la TAC

, ,

Partie le 11 janvier à bord du Marion Dufresne pour 52 jours de mer, la campagne SWINGS (South West Indian Geotraces Section) a pris fin le 8 mars en débarquant à la Réunion. Une moisson d’échantillons récoltés grâce aux 48 scientifiques et 28 tonnes de matériel embarqués. En tout, 170 000 litres d’eau ont été filtrés. Reste maintenant à traiter et analyser ces échantillons pour mieux comprendre les apports et le devenir des micronutriments essentiels à la vie dans cette région difficile d’accès.

Que nous apprendra cette campagne océanographique sur les grands cycles biogéochimique de l’Océan ? Pourquoi l’Austral joue-t-il un rôle clé dans la régulation de notre climat ?

Catherine Jeandel et Hélène Planquette, co-coordinatrices de la mission seront les invitées de l’émission “la Terre au Carré” de ce lundi 29 mars 2021, et répondront aux questions de Mathieu Vidard et des auditeurs.

Vous pouvez réécouter l’émission en podcast sur le site de France Inter.

 

Et pour aller plus loin, retrouvez l’excellent dossier du magazine Exploreur (université de Toulouse).

 

Vol d’albatros devant l’Ile d’Heard.

Recyclage des déchets de l’aquaculture par la méthanisation :

énergie doublement verte et fort potentiel pour la fertilisation des sols, dans une idée d’économie circulaire

Le secteur de la pêche et de l’aquaculture, est une source fondamentale de nutrition pour l’homme, en particulier dans de nombreux pays en développement. Le développement moderne de la pisciculture nécessite de l’énergie pour le fonctionnement et l’optimisation de leurs systèmes de production. Notre étude examine le potentiel d’utilisation des déchets organiques issus de l’engraissement du poisson pour produire de l’énergie sur le site de production (ndlr: directement à la ferme aquacole) par le processus dit de méthanisation. Le potentiel méthanogène des excréments (fèces) de poisson tilapia (Oreochromis niloticus, ndlr: un des poissons d’élevage le plus produit dans le monde) a été déterminé avec l’utilisation d’un inoculum microbien méthaniseur et sans. À la fin des essais de méthanisation, les digestats (ndlr: reste issue du processus de methanisation) résultants du processus ont été testés en tant qu’engrais organiques pour l’agriculture. Les tests ont montré que la production cinétique de biogaz était plus rapide dans les matières fécales de poisson inoculées que dans les fèces de poisson non inoculées. Dans les deux cas, le biogaz produit contenait plus de 60% de méthane (CH4) à partir de la deuxième semaine d’incubation, ce qui indique qu’il était de bonne qualité. De plus, le volume total de CH4 produit était deux fois plus important avec la présence d’inoculum microbien que sans. Les tests de biofertilisants n’ont montré aucune différence significative pour la plupart des paramètres de croissance de l’oignon et de la tomate par rapport au témoin non fertilisé, sauf dans un cas pour les plants de tomate, qui ont considérablement augmenté leur biomasse aérienne. Nos résultats montrent que les excréments de poisson sont de bons substrats méthanogènes, favorisant la récupération d’énergie, susceptibles de faciliter l’autonomie des exploitations aquacole. Cependant, la valorisation des digestats en tant que biofertilisant nécessite encore d’autres tests agronomiques. Sur la base de nos résultats, nous estimons que l’équivalent des besoins énergétiques de près de dix millions de personnes pourrait être couvert grâce au potentiel aquacole du biogaz fécal de poisson d’eau douce dans le monde ou qu’a minima l’autosuffisance énergétique des exploitations aquacoles pourrait être encouragée.

Production de biogaz  par les fèces de poissons

La production de biogaz à partir des fèces de poissons a été suivie à l’aide du test BMP standard. Après 9 semaines, les fèces de poissons produisaient plus de biogaz avec l’inoculum (IFF = 1100 mL) que les fèces de poissons sans l’inoculum (UIFF = 900 mL) (voir figure). La production de biogaz à partir du substrat seulement (UIFF) a suivi un taux presque constant (entraînant une accumulation linéaire) pendant les neuf semaines d’incubation.

 

References

Ndiaye, N.A., Maiguizo-Diagne, H., Diadhiou, H.D., Ndiaye, W.N., Diedhiou, F., Cournac, L., Gaye, M.L., Fall, S., and Brehmer, P. (n.d.). Methanogenic and fertilizing potential of aquaculture waste: towards freshwater farms energy self-sufficiency in the framework of blue growth. Reviews in Aquaculture (Early view). doi:10.1111/raq.12390.

Lien vers la publication

Séminaire de Fabrice Jaine (IMOS, Australie) le 9 juillet à 9h30

Nous accueillerons prochainement au LEMAR Fabrice Jaine du Integrated Marine Observing System (IMOS) en Australie qui viendra nous présenter ses activités de recherche sur le suivi acoustique d’espèces mobile :

Tracking movements and habitat use of marine animals: lessons learned from managing a national acoustic telemetry network in Australia

Le séminaire se déroulera le Mardi 9 juillet à 9h30 en amphi D