VIVALDI

Prévention et atténuation des maladies de bivalves en élevage

Coordination

Isabelle Arzul, Ifremer, Christine Paillard (WP4)

Type de projet

Européen

Financement

H2020

Durée du projet

Début du projet

01/03/2016

Fin du projet

29/02/2020

L’objectif global de VIVALDI est d’accroître la durabilité et la compétitivité de l’industrie européenne des mollusques et crustacés en améliorant la compréhension des maladies bivalves et en développant des solutions et des outils innovants pour la prévention, le contrôle et l’atténuation des principaux pathogènes affectant les principales espèces européennes de mollusques et crustacés d’élevage : Huître du Pacifique (Crassostrea gigas), moules (Mytilus edulis et M. galloprovincialis), huître plate européenne (Ostrea edulis), palourdes (Venerupis philippinarum) et pétoncles (Pecten maximus). Le projet porte sur les pathogènes les plus nocifs affectant une ou plusieurs de ces espèces de mollusques : le virus Ostreid herpesvirus 1 (OsHV-1), les espèces Vibrio dont V. aestuarianus, V. splendidus, V. harveyi et V. tapetis, ainsi que les microeucaryotes tels que les parasites Perkinsus olseni et Bonamia ostreae.

Le projet s’engage à fournir des solutions pratiques basées sur les connaissances les plus avancées.

VIVALDI dissèquera les mécanismes de la maladie associés à la virulence et à la pathogénèse des pathogènes et les réponses immunitaires de l’hôte, développera des modèles in vivo et in vitro, et appliquera des approches  » omic  » qui aideront au développement d’outils de diagnostic et de médicaments contre les cibles pathogènes, ainsi que des programmes de sélection dans un effort de collaboration avec les partenaires industriels. La proposition comprendra une approche globale de la santé des mollusques et crustacés, reconnaissant que les bivalves d’élevage sont souvent exposés simultanément à plusieurs agents pathogènes et que les foyers de maladie peuvent être dus à l’effet combiné de deux agents pathogènes ou plus. La proposition étudiera également les avantages et les risques liés à l’utilisation d’animaux sélectionnés résistants aux maladies afin d’améliorer la confiance et la sécurité des consommateurs. VIVALDI sera à la fois pluridisciplinaire et transdisciplinaire. Afin de couvrir à la fois les niveaux de base et les niveaux appliqués, des molécules à la ferme, la proposition intégrera des partenaires avec un large éventail d’expertises complémentaires en pathologie et santé animale, épidémiologie, immunologie, biologie moléculaire, génétique, génomique et sécurité alimentaire.

 


 

 

Sites d’étude du projet

L'équipe

Collaborateurs

Consortium de 21 partenaires, issus de 10 pays. Les principaux collaborateurs du WP1, WP2 et WP4 :

  • Pierrick Haffray, F. Enez, Syndicat Des Sélectionneurs Avicoles Et Aquacoles Français (SYSAAF), France
  • Lucie Genestou, Labogena Dna, France
  • Sarah Culloty, University College Cork – National University Of Ireland, CORK, Ireland
  • Tovit Lichi, Atlantium Technologies Ltd, Israel
  • Carla Pruzzo, Luigi Vezzulli, Universita Degli Studi Di Genova, Italy
  • Luca Bargelloni, Universita Degli Studi Di Padova, Italy
  • Alberto Pallavicini, Universita Degli Studi Di Trieste, Italy
  • Stein Mortensen, Havforskningsinstituttet, Norway
  • Mathias Wegner, Alfred-Wegener-Institut Helmholtz-Zentrum Fur Polar- Und, Allemagne
  • Lone Madsen Danmarks Tekniske Universitet, Denmark
  • Stephen Feist, David Bass, Nick Taylor, CEFAS, Weymouth, UK
  • Antonio Figueras, Beatriz Novoa, CSIC, Galicia, Spain
  • Dolores Furones, IRTA, Spain

Laboratoire LEMAR – 2018