MICROPLASTIC2

Pollution aux microplastiques: détection, risques et remédiation à l'interface terre-mer

Coordination

Guillem Grau - SUEZ (Porteur du projet) / Gaël Durand - LABOCEA (coordinateur) / Philippe Soudant - LEMAR (Responsable scientifique)

Type de projet

National

Financement

FUI20

Conseil Régional de Bretagne

Conseil Régional Provence Alpes Cote d’Azur

Conseil Départemental du Finistère

Brest métropole

Communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée

BPI France (Banque Publique d’Investissement)

Durée du projet

Début du projet

01/02/2016

Fin du projet

31/01/2020

Liens

La pollution du milieu marin par les microplastiques (MP) a été identifiée pour la première fois en 1972 dans la mer des Sargasses. Les MP constituent maintenant une pollution particulaire ubiquitaire retrouvée dans tous les compartiments des écosystèmes marins (colonne d’eau, sédiment, biota) et une augmentation des MP est observée à la proximité des zones urbanisées côtières.

Malgré un nombre croissant d’études menées sur la contamination des milieux marins par ces microparticules, très peu de données sont actuellement disponibles sur l’état de la contamination des systèmes fluviaux et des réseaux d’assainissement, ainsi que leur rôle dans la pollution des écosystèmes côtiers. On estime en effet que 70 à 80% des débris plastiques retrouvés sur le littoral proviennent du milieu continental (transport éolien, fleuves, lessivages, zones urbanisées).

Ce projet propose donc pour la première fois en France un diagnostic de l’état de contamination par les MP (et contaminants associés chimiques et biologiques) sur des milieux aquatiques continentaux (bassins versants) et marins (Rade de Brest et Rade de Marseille) ainsi que dans le réseau d’assainissement et en entrée/sortie de stations d’épuration. Cette étude sera couplée à la recherche d’outils de traçage isotopique dans le but d’identifier les origines de contamination dans l’environnement, ainsi qu’à l’évaluation de l’impact des MP sur le biota et leur rôle dans le transfert vers les organismes aquatiques de contaminants chimiques et biologiques potentiellement dangereux pour la santé humaine et des écosystèmes. Le développement de techniques d’analyse visant à identifier et quantifier la contamination par les MP dans les organismes aquatiques permettra leur intégration dans les réseaux de surveillance et d’observation de la qualité des eaux côtières françaises. De façon complémentaire et opérationnelle, le projet prévoit également la mise au point de solutions industrielles dont le niveau de maturité sera suffisamment élaboré pour permettre un déploiement rapide à l’issue du projet auprès des collectivités, des maîtres d’œuvre et des exploitants de systèmes d’assainissement.

L'équipe

Collaborateurs

LABOCEA : Gaël Durand, Valerie Yeuc’h

SUEZ : Guillem Grau, Thibaut Saur, Jéromine Albertini

Ifremer : Maria El Rakwe, Olivia Gerigny, François Galgani

LOV : Maria Luiza Pedrotti

SISPIA : Ion Berechet, Stefan Berechet

EVOSENS : Justin Rouxel

Sedisor : Sidonie Revillon

Actimar : Marc Pavec

Laboratoire LEMAR – 2018