Sensibilisation à la pollution plastique sur l’ile d’Ouessant

, , ,

Dans le cadre du projet Preventing Plastic Pollution, les partenaires CNRS, Océanopolis et le Parc Naturel Marin d’Iroise se sont rendus sur l’ile d’Ouessant pour deux jours de sensibilisation à la pollution plastiques auprès des collégiens et des habitants de l’ile. Les différents ateliers menés ont cherché à expliquer la problématique des déchets plastiques en mer ainsi que les conséquences de la pollution par les microplastiques sur les organismes marins. Une attention particulière a également été portée sur la gestion des déchets en milieu insulaire.
15 collégiens, de la 6ème à la 3ème, ont participé à une première session d’échanges en classe, il y a eu un premier temps d’information sur les métiers de la recherche puis sur les caractéristiques des plastiques et des microplastiques. Ensuite, les élèves se sont répartis en trois ateliers pratiques.

  • Le premier atelier consistait à observer au microscope des microalgues (nourriture des huitres) et des microplastiques colorés (polyéthylène) afin d’expliquer comment se nourrissent les huitres et de soulever les premiers questionnements en lien avec l’atelier suivant.
  • Le second atelier visait à mettre en place une démarche scientifique afin d’observer et d’identifier les impacts des microplastiques sur les huitres.
  • Enfin, le dernier atelier était consacré à la détermination des différents types et formes de plastiques présents dans notre quotidien : des fibres textiles aux granulés plastiques industriels (GPI) qui peuvent être retrouvés sur les plages.

Le lendemain, les intervenants et les collégiens se sont rendus sur la plage du Prat afin de réaliser une collecte de macrodéchets. Filets de pêche, cordelettes, bouteilles d’eau et mégots de cigarette ont pu être ramassés. Les déchets ont ensuite été identifiés et comptabilisés selon le protocole OSPAR.Les collégiens ont ensuite pu tester le protocole de sciences participatives développé par Océanopolis visant à collecter et dénombrer les microplastiques. Pour cela, ils ont prélevé les deux premiers centimètres de sédiments au niveau de la laisse de mer la plus récente et procédé à une séparation densimétrique grâce à un prototype.

Les collégiens se sont ensuite prêtés au jeu du « pique-nique zéro déchet » préparés par leurs soins : gourdes, bee wrap et contenants réutilisables étaient au rendez-vous.

L’après-midi s’est conclue par un atelier, initié par l’Association des Iles du Ponant et le Parc Naturel Régional d’Armorique, auprès d’une dizaine d’éco-acteurs et habitants de l’ile d’Ouessant. Les discussions ont tourné autour des microplastiques, des activités de recherche associées, de l’utilisation du kit de sciences participatives d’Océanopolis et de l’implication de chacun sur la thématique de la transition écologique sur l’ile.

Ces journées de sensibilisation auprès des collégiens et des habitants de l’ile auront permis la naissance de nouveaux projets associant les partenaires de PPP et les acteurs de l’île de Ouessant. Des échanges sont en cours afin d’associer les collégiens aux travaux menés autour de la gestion des décharges sauvages, piloté par le Parc Naturel Marin d’Iroise. Le collège souhaite également s’impliquer dans le projet de sciences participatives sur le long terme ce qui permettra d’apporter de nouvelles données sur les plastiques pour le projet PPP. La première rencontre des éco-acteurs de l’ile aura également permis de lancer les échanges autour de projets divers comme l’utilisation de bacs à marée ou la création d’une ressourcerie sur l’ile.

Immersion Sciences 2021, avec Ika Paul-Pont

,

Susciter l’attrait des jeunes Bretonnes et Bretons pour les filières scientifiques

Notre collègue biologiste Ika Paul-Pont a participé à la 10ème édition de l’opération Immersion Sciences.

Démystifier l’idée que les jeunes se font des carrières scientifiques afin de les inciter à s’orienter vers ces filières après le Bac, c’est l’ambition de l’opération Immersion Sciences pilotée par l’Académie de Rennes, la Région Bretagne et le CNRS. Depuis 2011, à la fin du mois de mars, une soixantaine d’élèves ont, d’ordinaire, la chance de découvrir pendant une semaine, au Centre nautique de l’Île-Tudy, les métiers de la recherche au contact de scientifiques passionnés.

Crise sanitaire oblige, il n’a pas été possible cette année d’accueillir un groupe de lycéennes et lycéens au Centre nautique de l’Île-Tudy, et l’opération s’est déroulée sur deux demi-journées de visio-conférences avec des chercheuses organisées les 30 et 31 mars, avant des visites de laboratoires en fin d’année scolaire.

Ika Paul-Pont, l’épidémiologiste Caroline Rault et la physicienne Maud Guézo, ont pu évoquer leurs activités et leur parcours,dépoussiérer quelques mythes tenaces sur les chercheurs et chercheuses et faire découvrir l’univers de la recherche, les carrières scientifiques, afin de donner envie aux jeunes de « faire » des sciences.
Ce fut aussi l’occasion pour Ika de parler de la pollution plastique. Les lycéens se sont montrés très concernés et leurs questions ont porté tant sur les constats (est ce qu’il n’est pas trop tard ? et par rapport au changement climatique? quel est le rôle des gouvernements ?) que sur les solutions (robots nettoyeurs, nouveaux polymères) .
Vivement l’édition 2022 !

En savoir plus sur l’opération Immersion Sciences 

 

Immersion Science

 

MYCTOPHIDAE, voyage en eau profonde | Exposition Festival Ressac

, ,

Les océans ? Une immensité, une richesse et une des clés du fonctionnement de la vie sur notre planète. Et pourtant les mystères sont encore nombreux. Dans ce monde partiellement connu, les poissons lanternes ou myctophidae, sont très abondants de l’équateur jusqu’aux zones les plus froides, de la surface jusqu’à plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Qui sont-ils, à quoi ressemblent-ils, que font-ils là ? Comment dévoiler l’énigme de ce milieu impossible à observer de nos yeux ?

 

Menés par Gildas Roudaut, des scientifiques (IRD, CNRS, MNHN, CPS) ont mené un dialogue avec une classe de terminale STD2A du Lycée Vauban de Brest.

De ces échanges, sont nés une exposition, MYCTOPHIDAE, mise en forme à l’IUEM, et une revue, La Lanterne, créées avec le soutien de l’UBO et de l’IRD dans le cadre du Festival Ressac.

L’exposition est à visiter à la Bibiothèque Universitaire du Bouguen (10, av. Victor le Gorgeu, Brest), du 18 Novembre 2019 au 6 Janvier 2020.

Elle est également consultable au format pDF (basse résolution), sur cette page.

 

Exposition Myctophidae

 

La revue La Lanterne est, quant-à-elle, disponible au téléchargement, ici-même.

 

Crédits:

Rédaction et relecture : Gildas Roudaut, Jérémie Habasque, Anne Lebourges-Dhaussy, Cindy Dupoux, Élodie Vourey, Anna Conchon, Cédric Cotté, Antoine Choplin, Yves Cherel, Sébastien Hervé
Graphisme et mise en page : Sébastien Hervé assisté de Fred Grunchec et Pauline Ferrec
Remerciements : La Mission culture scientifique et technologique de l’IRD, Christine Paillard et Emmanuelle Dilasser