Nous recherchons un ou une

Chercheur postdoctoral en océanographie physique : Variabilité de la convection profonde en mer du Groenland (H/F)

CDD Scientifique

Ce projet de postdoc est la suite du projet financé par le SHOM (service hydrographique et océanographique de la Marine) sur 2019-2022, et une contribution au Service National d'Observation "Argo France", qui implique tous deux plusieurs scientifiques et ingénieurs du LOPS. Plus particulièrement, le/la postdoc travaillera en étroite collaboration avec Camille Lique (camille.lique@ifremer.fr), Nicolas Kolodziejczyk (nicolas.kolodziejczyk@univ-brest.fr) et Anne Marie Tréguier (anne-marie.treguier@univ-brest.fr).
Le/la postdoc fera partie du groupe "Océan et Climat" du LOPS et bénéficiera de la forte expertise du LOPS en matière d'observations in situ et de leur traitement.
Le/la postdoc sera également impliqué dans l'initiative actuelle du LOPS visant à développer une nouvelle synergie entre les chercheurs impliqués dans différentes activités de recherche polaire (télédétection de la glace de mer, observation des vagues et modélisation), par la mise en œuvre de l'"axe transverse - recherches polaires".

Nous recherchons un(e) océanographe physique pour rejoindre le Laboratoire d'Océanographie Physique et Spatiale (LOPS) à Brest (France). L'objectif du projet est d'étudier la variabilité de la convection profonde dans le gyre du Groenland. Le travail sera basé sur des observations in situ, à partir d'un réseau de mouillages près de Jan Mayen, principalement collectées en 2015-2016, des données hydrologiques (issues de campagnes précédentes ou de flotteurs Argo) disponibles pour cette région, des observations satellitaires (de l'océan et de la glace de mer), et potentiellement des sorties de modèles numériques afin de fournir un contexte spatio-temporel plus large aux observations in situ.

La mer du Groenland est le siège de processus clés pour la circulation océanique globale et l'équilibre de notre climat, puisqu'une grande partie des eaux denses constituant la branche profonde de la MOC y est formée par la convection profonde. Cependant, cette région reste peu observée et la dynamique océanique y est mal comprise.
L'objectif principal de ce projet postdoc est d'identifier les moteurs de la convection profonde dans la mer du Groenland et de documenter les mécanismes responsables de leur variabilité récente et passée.
Les questions spécifiques abordées incluent :
1. Quels sont les principaux moteurs de la convection profonde dans la mer du Groenland aujourd'hui ?
2. Peut-on identifier un changement de régime dans ces processus liés aux changements récents des conditions de la glace de mer ? Quelle est la sensibilité de ces mécanismes de ventilation océanique, qui sont si importants pour le contenu thermique global, à la variabilité interannuelle ?
3. Comment les changements de la convection profonde dans la mer du Groenland peuvent-ils influencer la circulation méridienne de retournement de l'Atlantique ?
L'étude présentée ici s'attachera à comprendre la circulation océanique à l'échelle du bassin du Groenland dans un premier temps, puis nous replacerons les résultats dans un contexte plus large à l'échelle du bassin atlantique. Pour atteindre ces objectifs, nous analyserons plusieurs sources d'observation in-situ afin de maximiser le nombre de profils verticaux, comme les flotteurs Argo, les mammifères marins marqués et les données des navires océanographiques (CTD). Enfin, les observations satellitaires (fournissant la hauteur du niveau de la mer, la température, la salinité de la surface de la mer, la concentration et la dérive de la glace de mer), les réanalyses atmosphériques ainsi que les sorties de modèles seront examinées afin de placer les observations locales in situ du mouillage dans un large contexte spatial et temporel.

Le/la candidat(e) sera titulaire d'un doctorat en océanographie physique ou dans un domaine similaire et aura une expérience de l'analyse de grands ensembles de données provenant d'observations et/ou de modèles numériques. Des compétences en programmation et la maîtrise de logiciels d'analyse tels que python ou équivalent sont requises. Un excellent anglais écrit et parlé est requis, ainsi que la capacité à travailler à la fois de manière indépendante et en équipe.

24 mois

01/09/2022

IUEM - LOPS -Technopôle Brest-Iroise - rue Dumont d'Urville - PLOUZANÉ

2 790€ brut mensuel

Date limite de candidature : mercredi 15 juin 2022.

Quotité de travail : Temps complet
Niveau d’études souhaité : Doctorat
Le/la candidat(e) devra avoir passé au moins 18 mois à l’étranger depuis mai 2019 et avoir moins de 2 ans d’expérience.

Pour postuler