Articles

GDR MediatEC

Le GDR MediatEC s’intéresse à l’écologie chimique, autrement dit aux communications chimiques entre espèces et également aux composés qu’ils produisent ou stockent pour s’adapter aux variations biotiques et abiotiques de leur environnement.

MediatEC, GDR 3658 du CNRS, rassemble des chercheurs français autour d’une thématique commune, l’écologie chimique. Ce GDR a vu le jour en 2014 lors du rassemblement de deux communautés de chercheurs : i) des biologistes, microbiologistes et écologues étudiant majoritairement le monde terrestre ii) des chimistes des substances naturelles étudiant majoritairement le monde aquatique.

Les principales raisons justifiant ce rapprochement ont été :

  • Les biologistes et microbiologistes ont besoin des connaissances du chimiste pour caractériser les molécules à l’origine de la communication chimique étudiée. De façon générale, leur expertise en chimie structurale n’est pas toujours suffisante pour parfaire l’identification de ces médiateurs, surtout lorsqu’il s’agit de molécules très complexes. De plus et malgré des apports importants à l’écologie chimique, l’avènement d’approches globales en métabolomique a mis en évidence les difficultés liées à l’identification des médiateurs présents dans des mélanges ;
  • Du côté des chimistes des substances naturelles, souvent tournés vers l’identification de substances aux propriétés olfactives, cosmétiques ou pharmaceutiques, cela représente une opportunité de mieux comprendre le rôle de ces molécules dans leur environnement naturel à travers des interactions fructueuses avec leurs collègues écologues ;
  • Un lieu d’échange entre chercheurs des domaines marin et terrestre est également une vraie valeur ajoutée pour les deux domaines et permet de renforcer la visibilité internationale de cette thématique relativement jeune en France ;
  • Enfin, l’écologie chimique se développe aujourd’hui autour d’infrastructures de grande ampleur, telles que les observatoires ou les écosites, et elle s’appuie sur le développement des sciences omiques qui nécessitent aussi des plateformes couteuses. La structuration en GDR soutenu par le CNRS est une condition sine qua non au développement et au maintien de ces infrastructures.

Plus d’infos sur le site web du GDR MediatEC.

L’écologie chimique

Les environnements côtiers présentent une grande diversité et de fortes biomasses en organismes benthiques. L’étude de ces organismes revêt une importance notable à différents niveaux, i.e. sociétal, économique et scientifique. Dans ces milieux, les organismes marins présentent des adaptations physiologiques aux contraintes biotiques et abiotiques, d’origine naturelle et/ou anthropique, en produisant des métabolites primaires et/ou secondaires originaux. Ces métabolites jouent un rôle très important dans la structuration des communautés pélagiques et benthiques de ces milieux. Produites à la surface des organismes, ces molécules peuvent agir sur les micro-organismes de surface. Pour celles produites dans la colonne d’eau, comme les molécules allélopathiques par exemple, elles sont très actives et souvent labiles. Le rôle de la microflore associée à ces organismes marins, dans la production des molécules de défense, est également un sujet d’actualité et d’intérêt notoire.
Selon la prospective d’écologie chimique publiée par l’INEE, les études en Écologie chimique participent à la fois à la connaissance issue de la recherche fondamentale, mais également au développement d’applications de ces connaissances.

Projets

Equipes