Blue Human

BLUE biotechnology as a road for innovation on HUMAN’s health aiming Smart growth in Atlantic Area

Coordination

Fabienne Guérard, Gwenaëlle Le Blay

Type de projet

Européen

Financement

INTERREG VB Atlantic

Durée du projet

Début du projet

Fin du projet

Le projet Blue Human se décline en trois axes principaux :

  • La valorisation de sous-produits et résidus d’origine marine par le développement de biomatériaux pour le génie tissulaire
  • Le développement d’applications biomédicales
  • La recherche d’ingrédients marins pour la cosmétique, le bien-être et les produits de santé

Ces différents objectifs sont réalisés en collaboration étroite avec les partenaires industriels.

Les chercheurs du LEMAR sont plus particulièrement impliqués dans le développement d’hydrogels de collagène marin réticulés & fonctionnalisés par des polyphénols issus de macro-algues et de plantes halophytes. Manon Buscaglia bénéficie d’une bourse de thèse co-financée par la région Bretagne « ARED » et Blue Human pour travailler sur ce projet.

  1. Développement d’une matrice de collagène de poisson ayant des propriétés mécaniques renforcées en améliorant sa stabilité mécanique par réticulation enzymatique. Ces procédés innovants permettront d’agir sur les propriétés rhéologiques et sur la porosité des gels néoformés qui devront accueillir des marqueurs ou de petites molécules bioactives. La compréhension des mécanismes de réticulation et de leur impact sur le réseau tridimensionnel des matrices de collagène seront au cœur des recherches.
  2. Production d’extraits actifs (composés phénoliques) de macro-algues et de plantes halophytes dont nous maîtrisons les techniques d’extraction et de dosages, et dont nous connaissons les périodes de production maximales chez ces végétaux marins. Des procédés d’extraction alternatifs seront également recherchés afin d’obtenir de façon éco-responsable et efficace des composés phénoliques actifs.
  3. Criblage de ces extraits pour la recherche d’activités d’intérêt (anti-oxydantes, anti-bactériennes, anti-biofilm..) en ingénierie osseuse. D’éventuelles activités synergiques des extraits testés, et l’émergence de résistances bactériennes seront recherchées ainsi que le maintien des activités au sein des matrices de collagène. Les activités ostéogènes et cytotoxiques des extraits seront effectuées en collaboration avec des partenaires du projet INTERREG BlueHuman

L'équipe

Collaborateurs

Consortium de 16 partenaires dont 5 centres de transfert / agences de l’innovation et 3 entreprises privées

  • University of Minho, 3B´s Research Group, Tiago Henriques da Silva
  • CETMAR-Centro Tecnológico del Mar – Fundación, Julio Maroto Leal
  • CIIMAR – Interdisciplinary Centre of Marine and Environmental Research. Blue Biotechnology and Ecotoxicology. Pedro Leão, Vitor Vasconcelos, Graciliana lopez
  • IIM-CSIC – Instituto de Investigaciones Marinas (Consejo Superior de Investigaciones Científicas), Ricardo Pérez-Martín / José A. Vázquez Álvarez
  • Universidad de Vigo, Pío González , Julia Serra, Juan Pou, Mohamed Boutinguiza
  • SAS YSLAB, Roxane fagon
  • University of Algarve – BIOSKEL – Comparative, Adaptive and Functional Skeletal Biology, Leonor Cancela; Vincent Laizé, Paulo Gavaia
  • Royal College of Surgeons in Ireland – Tissue Engineering Research Group, Fergal O’Brien, Sarah Casey
  • Centro de Química da Madeira – Molecular Materials Research Group, Helena Tomás
  • Jellagen Pty Ltd, Andrew Mearns Spragg
  • SurgaColl Technologies Limited, John Gleeson
  • AECT-GBNP-Agrupación Europea de Cooperación Territorial Galicia Norte de Portugal, Isabel Cabaleiro, Xosé Lago
  • Agencia Estatal de Investigación, Joaquín Serrano
  • Axencia Galega de Innovación – GAIN, Pilar Morgade Saavedra
  • Agencia Estatal de Investigación. Dep. Políticas de Inovação

Laboratoire LEMAR – 2018