Décès d’Erwan Ar Gall

, ,

Erwan a débuté ses études à Brest en Licence de Biologie puis Maîtrise d’Océanographie. Très tôt passionné par l’étude des macroalgues, il a poursuivi avec le DEA d’algologie à Paris puis un doctorat à Roscoff intitulé “Production et culture de protoplastes de Chondrus crispus Stackhouse (Gigartinales, Gigartinacées). Application à l’étude du génome”. Il a poursuivi ses travaux sur les protoplastes d’algues rouges lors d’un post-doctorat à Taipei (Taïwan). Puis il est revenu en tant que chercheur contractuel et assistant temporaire d’enseignement et de recherche à Roscoff et à Lille sur des thématiques de Biochimie des parois des Rhodophytes, ainsi que de sélection génétique et métabolisme de l’iode chez les Laminariales.

Maître de Conférences à l’UBO, au LEBAM (puis LEBHAM) avant d’intégrer le LEMAR, il a d’abord travaillé sur les mécanismes de défense et de photoprotection dans les peuplements de macroalgues. Ses recherches actuelles portaient sur les suivis de communautés de macroalgues intertidales et leur évolution dans le contexte du changement global, notamment dans le cadre du REBENT/DCE/DCSMM. Erwan s’impliquait aussi dans des programmes de recherche sur la préservation des champs d’algues en Bretagne. Erwan a toujours transmis avec enthousiasme ses connaissances sur la biologie et l’écologie des macroalgues aux différents étudiants qu’il a encadrés et les a accompagnés avec passion sur l’estran.

Grand défenseur de la Bretagne et de la langue bretonne, il faisait entre autre partie de l’association Kreizenn ar Geriaouiñ, visant à développer la terminologie scientifique bretonne. Il s’amusait régulièrement à envoyer des documents en langue bretonne par mail, et distillait ici ou là des mots en breton dans ses cours, ses mails, ses échanges avec autrui. Il arborait également tout au long de l’année, les couleurs et sigles de la Bretagne avec toute une collection de T-shirt made in BZH. Erwan était un homme fondamentalement bienveillant et apprécié de tous, avec un humour bien à lui et des idées très engagées. Véritable pilier du LEBAM puis du LEMAR, il sera regretté et jamais oublié.