Archive d’étiquettes pour : arts

“Sonars Tapes” de Francois Joncour

, , ,

Francois Joncour a sorti fin novembre 2021 l’album “Sonar Tapes”, fruit de recherches sonores et sous-marines menées avec le laboratoire BeBest, en collaboration avec La Carène.

François Joncour est un musicien dont la production musicale s’étire de la pop aux expérimentations modulaires. Durant des semaines, il a observé et interrogé les scientifiques sur leurs pratiques professionnelles, leurs pensées et leurs goûts musicaux. De ces rencontres sont nés des « portraits sonores ». Chaque morceau est une porte ouverte sur une personnalité, une esthétique, associées à des sons capturés par des hydrophones, de l’océan Arctique à la rade de Brest.
Sonars Tapes est riche sur le fond comme sur la forme, passant avec aisance de la pop à l’électro, de l’anglais au français, des chansons aux instrumentaux.

Le premier single “pilling Underwater” est accompagné d’un clip dont les décors seront familiers pour les brestois.

 

L’album est disponible aux formats numérique et CD ou vynile sur bandcamp.

Voir la revue de presse

Résidences d’artistes 2019

,

L’UBO et l’IUEM favorisent les nouvelles initiatives liant les arts et les sciences  telles que des résidences d’artistes et la création d’un festival arts et sciences RESSAC (15 au 22 Novembre 2019). L’objectif est de regrouper les forces créatives existantes au sein des laboratoires de l’UBO et de stimuler des collaborations nationales et internationales.

Contact : Christine Paillard, arts.sciences@univ-brest.fr
Chargée de Mission Arts et Sciences à l’UBO
DR1 CNRS en Biologie Marine au LEMAR

 

Gaëtan Robillard

« La Vague dans la matrice » est un nouveau projet d’installation de l’artiste Gaëtan Robillard qui donne à percevoir le calcul de modèles mathématiques pour une série de vagues en conditions extrêmes. Axée sur les notions d’énergie, de diffusion, ou encore d’entropie, la recherche en esthétique problématise la production de signes scientifiques dans la société de la transition. Ce projet se construit notamment à partir d’une enquête menée auprès des scientifiques de l’IUEM qui travaillent sur la climatologie et l’analyse numérique des vagues en lien avec l’implantation de centrales éoliennes offshore. L’installation se développe actuellement sous la forme d’un cycle qui présente à la fois les résultats de l’enquête, une machine de calcul, et sous forme de matrice — la visualisation d’une simulation numérique continue.

Ce projet est soutenu par le CNRS à l’occasion de ses 80 ans, le festival RESSAC (UBO et Fondation UBO) et la résidence AIRLab de la ComUE Lille-Nord-de-France

Découvrez son travail sur son site web.

Katrin Gattinger

Katrin est une artiste plasticienne et enseignante-chercheuse à l’Université de Strasbourg en arts et Sciences de l’art (arts plastiques), est en résidence à l’IUEM et à l’UBO pour l’année 2019. Son travail consiste à porter un regard critique sur certaines injonctions sociétales et de proposer, avec humour, des alternatives fictives sous forme de sculpture, de performances, d’images. Depuis quelques mois Katrin Gattinger mène une recherche sur la ruse et souhaite en développer un aspect singulier dans le cadre de sa résidence à Brest : plonger dans l’univers des scientifiques en pistant des formes et gestes des ruses, d’une part dans l’environnement marin et le règne du vivant aquatique, d’autre part auprès de la méthodologie scientifique. Parallèlement à l’écriture d’un ouvrage sur la ruse dans les œuvres d’art contemporain, Katrin Gattinger prépare une exposition aux Abords, espace d’exposition de l’UBO, pour le printemps 2020.

www.katrin-gattinger.net