VERTIS

Variabilité environnementale et ressources benthiques dans l’estuaire Inversé du delta du Saloum

Coordination

Yoann THOMAS

Type de projet

International

Financement

Interface Lefe/EC2CO

CNRS INSU

Durée du projet

Début du projet

01/01/2019

Fin du projet

31/12/2020

Liens

Ce projet vise à évaluer, dans un contexte de pressions climatiques et anthropiques croissantes, l’impact de la variabilité environnementale sur les performances de croissance, reproduction et recrutement des populations de bivalves exploitées par les communautés de femmes dans le delta inversé du Sine-Saloum (Sénégal). L’étude de cet écosystème littoral, à l’interface entre continent et océan, nécessite une approche conjointe des processus gouvernant les interactions entre ces systèmes (flux de matières, hydrodynamique, biologie des populations, etc.). Pour aborder de manière coordonnée de telles questions transversales ce projet a un caractère fortement interdisciplinaire, entre physique, bio-géochimie et biologie. Il s’agira en particulier de décrire la variabilité spatiale et temporelle multi-échelles des facteurs biotiques et abiotiques de l’environnement, et de mettre cette variabilité en relation avec la structure démographique des populations de bivalves et leurs performances de croissance, reproduction et recrutement. Les variables seront mesurées à trois périodes clés du cycle saisonnier : en fin de périodes sèche et humide et en période d’upwelling, suivant deux types d’approches : (1) le long de radiales afin d’offrir une vision synoptique de l’environnement et (2) aux points fixes (stations prolongées en campagnes et mouillages de long terme), pour en évaluer la dynamique temporelle. Les communautés de pêcheurs seront impliquées dans la mise en œuvre des suivis sur le terrain. Le projet VERTIS apportera des connaissances nouvelles sur le fonctionnement intégré d’un écosystème encore très largement méconnu. L’ensemble des informations recueillies permettra de poser les bases pour le développement de modèles biophysiques (i.e. modèle hydrodynamique, biogéochimique, dynamique de population des bivalves). Cet objectif est nécessaire pour la mise en place de scénarios d’évolution de l’environnement et des pressions anthropiques. C’est un élément indispensable en vue d’une gestion et d’un développement durable de l’exploitation de la ressource benthique.

L'équipe

Collaborateurs

Malick Diouf (UCAD-IUPA)

Xavier Capet (CNRS-LOCEAN)

Eric Machu (IRD-LOPS)

Babacar Sané (UCAD-IUPA)

Laboratoire LEMAR – 2018