REVENGE

L'huître comme niche de l'évolution et l'émergence de vibrios pathogènes

Coordination

Frédérique Le Roux (Ifremer-CNRS Bretagne-Pays Loire-LIBMM Laboratoire de Biologie Intégrative des Modèles Marins)
Bruno Petton (resp. scientifique partenaire 2, Ifremer-LEMAR)

Type de projet

National

Financement

ANR

Durée du projet

Début du projet

01/01/2017

Fin du projet

31/12/2020

L’objectif du projet est d’étudier l’évolution de la virulence des vibrios en relation avec l’huître creuse comme hôte et les phages comme prédateurs. Cela doit permettre de déterminer si

  • des génotypes pathogènes de vibrios émergent dans des zones très impactées par la maladie ;
  • les vibrios et les huîtres co-évoluent ;
  • les réseaux d’infection vibrios-phages sont plus fortement connectés chez les phages co-occurrents avec leur hôte ;
  • l’élimination d’une population pathogène (V. crassostreae) par un cocktail de phages augmente la survie des huîtres.

Pour cela, nous utiliserons des approches associant la modélisation des populations, les analyses de génomique comparative et fonctionnelle et la pathologie expérimentale.

Par tâche

  1. nous explorerons la structure des populations de vibrios dans l’huître et la colonne d’eau de 3 zones (Brest, Texel, Sylt) affectées par un gradient de maladie et étudierons la diversité des V. crassostreae
  2. nous réaliserons des infections croisées en utilisant des huîtres produites au laboratoire à partir de géniteurs de Brest, Texel (Pays Bas) et Sylt (Allemagne) et des vibrios isolés à partir de ces 3 zones
  3. nous étudierons les différences spatio-temporelles dans les réseaux d’infection phages-V.  crassostreae et testerons l’effet d’un cocktail de phages sur la maladie.

L'équipe

Collaborateurs

Alfred Wagner Institut (Allemagne) : Mathias Wegner

Ifremer Roscoff : Yannick Labreuche ; Damien Piel

SAS Eligo Bioscience : Xavier Duporthet ; David Bikard

Laboratoire LEMAR – 2018