Biopelagos

Biodiversité des écosystèmes pélagiques océaniques pour une meilleure conservation et gestion des zones naturelles exceptionnelles de Nouvelle-Calédonie et de Wallis & Futuna

Coordination

Valérie ALLAIN (CPS)

Type de projet

Européen

Financement

BEST2.0

Durée du projet

Début du projet

30/06/2016

Fin du projet

29/06/2019

L’objectif du projet est d’apporter un soutien aux partenaires pour des prises de décision sur la gestion et la conservation de la biodiversité des écosystèmes océaniques, à travers 3 thématiques : 1/l’acquisition de nouvelles connaissances ; 2/le renforcement des capacités ; 3/ la synthèse des connaissances et le conseil

  • Acquisition de nouvelles connaissances par un travail de terrain permettant de combler en partie le manque de connaissance sur la biodiversité de l’écosystème pélagique de Nouvelle-Calédonie et de Wallis et Futuna : campagnes à la mer, marquages d’oiseaux marins et barcoding génétique. Une campagne dans chaque territoire (Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna), donnant des informations sur la physique et la chimie de l’océan, le phytoplancton, le zooplancton et le micronecton (distributions, biomasses, espèces, isotopes, mercure) le micronecton constituant l’alimentation des grands prédateurs du large, et visant à mieux comprendre le fonctionnement du réseau trophique. Des marquages d’oiseaux marins (puffins et pétrels) pouvant être utilisés comme des indicateurs de zones de forte biodiversité marine, et de présence de micronecton. Le réseau trophique sera étudié à partir de leurs régurgitats, analysés pour le mercure et les isotopes stables de l’azote et du carbone. Le barcoding génétique permettra d’étudier la biodiversité du micronecton en créant une base de données de référence de l’ADN de ses organismes, qui sont très mal représentés dans les bases de données génétiques.
  • Renforcement des capacités. Notre objectif est de transférer dans les territoires les connaissances acquises en utilisant la formation d’étudiants et la diffusion d’information auprès du grand public et des institutions.

  • Synthèse des connaissances et conseils. Dans cette troisième partie du projet, il s’agira de synthétiser l’ensemble des connaissances collectées afin de donner à nos partenaires des outils leur permettant de prendre des décisions en toute connaissance de cause sur la gestion et la conservation des ressources pélagiques océaniques.

L'équipe

Laboratoire LEMAR – 2018