Arc d'Emeraude

Arc d'Emeraude

Coordination

François LE LOC’H

Type de projet

International

Financement

AFD

Durée du projet

Début du projet

01/11/2016

Fin du projet

31/05/2019

Liens

Libreville, capitale côtière du Gabon, présente une situation unique à l’échelle de l’ensemble des côtes atlantiques : elle est la seule capitale africaine à être entourée d’espaces naturels protégés ou semi-protégés. La capitale bénéficie ainsi d’un environnement naturel riche, encore largement préservé, entourée d’une ceinture verte formant un « Arc d’Emeraude » aux portes de la ville, présentant des espèces phares et des écosystèmes exceptionnels. Afin de garantir à long terme la contribution des écosystèmes littoraux et des espaces protégés au développement durable de la région de Libreville, l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) met en œuvre le projet Arc d’Emeraude. Il vise à améliorer les connaissances scientifiques, l’efficacité de la gestion, de l’aménagement, de la valorisation et de l’intégration territoriale à long terme des aires protégées situées autour de Libreville. Le volet scientifique du projet a pour ambition de constituer un état de référence scientifique sur les conditions écologiques des écosystèmes côtiers et marins qui pourront renseigner sur les niveaux de pollution, d’érosion, l’état du stock halieutique, les services environnementaux dont bénéficient les populations et de leurs implications économiques. Ce projet s’articule autour de 4 lots de recherche : Modélisation des circulations hydrologiques et sédimentaires ; Caractérisation des pollutions, analyse de leurs impacts et des risques pour la biodiversité et la sante publique ; Analyse de la productivité halieutique des milieux littoraux ; Analyse de la valeur des services des écosystèmes côtiers ; et d’un lot de coordination et de renforcement des capacités. Arc d’émeraude permet d’améliorer les connaissances scientifiques à des fins de gestion des écosystèmes et des services environnementaux qu’ils procurent.

L'équipe

Collaborateurs

Le partenariat qui est développé est multi institutions associant aussi bien des instituts du centre de recherche national gabonais (IRAF, IRET, CNDIO, AGEOS), des laboratoires de l’IRD (UMRs LEGOS, MARBEC, LEMAR, ESPACE-DEV, SRC) et du CNRS français (UMRs LEGOS, MARBEC) que des universités (Libreville, Masuku, Douala, Cotonou, La Réunion, Portsmouth), des bureaux d’études (BRLI, AsCom) et ONG (WCS). Cette dynamique partenariale innovante permet une mise en réseau d’acteurs de recherche aux niveaux international, régional et local

Laboratoire LEMAR – 2018