ClimAlg-SN

Les algues pour des économies bleues résistantes au changement climatique, la biodiversité et les services écosystémiques au Sénégal et en Afrique de l'Ouest

Coordination

Birgit Quack (GEOMAR, Kiel)

Type de projet

International

Financement

BMZ Germany

Durée du projet

Début du projet

01/04/2020

Fin du projet

01/04/2022

Le projet CLIMALG-SN contribuera de manière substantielle à la transition des côtes du Sénégal et de la sous-région vers le développement durable. Le projet se concentrera sur les habitats des algues marines et étudiera leur potentiel pour favoriser la croissance bleue et pour améliorer la biodiversité et les services écosystémiques au Sénégal et dans la sous-région. Le projet fournira une feuille de route aux décideurs politiques pour encourager à la fois la culture des algues et la préservation des habitats naturels des algues en tant qu’outil de gestion des pêches et de nurserie pour les poissons exploités (par exemple en tant que zone marine protégée, ZMP).

CLIMALG-SN comblera un déficit d’information sur les habitats d’algues, leur inventaire, exploitation et influence sur la biodiversité. L’aquaculture (y compris la culture des algues) est l’une des huit priorités du Plan national Sénégal émergent 2019-2023 pour le gouvernement sénégalais. Comme l’économie maritime au Sénégal est l’une des activités de premier plan, le projet contribuera de manière significative aux perspectives de conservation de la biodiversité dans les processus de politique et de planification pour une économie bleue durable. Le projet intègre les connaissances existantes sur les projets et activités passés grâce à des entretiens et à l’identification taxonomique, introduit la génomique et la métagénomique en tant que nouvelles méthodologies, pertinentes pour l’identification des algues marines et de la biodiversité des espèces associées dans la région, et fournit une base de données. Toutes les activités contribuent au développement des capacités au Sénégal et à la connaissance de l’écosystème marin, deux éléments clés pour le développement socio-économique.

Les résultats attendus de CLIMALG-SN seront diffusés auprès des différentes parties prenantes. Il s’agit notamment des institutions qui mettent l’accent sur la politique et la prise de décision, y compris l’économie maritime et la protection de l’environnement, des acteurs potentiels de la production d’algues, des petits pêcheurs, des associations de femmes, ainsi que des commissions de pêche locales et sous-régionales. Des universités, des instituts de recherche et des fondations privées, ainsi que des partenaires techniques travaillant au Sénégal, à la Convention d’Abidjan, à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et au Partenariat régional pour la conservation des côtes et du milieu marin (PRCM), ainsi que des organisations des Nations unies, participeront aux réunions et aux ateliers. Dans l’ensemble, les activités prévues dans le cadre de CLIMALG-SN visent directement la gestion durable et la protection des écosystèmes marins et côtiers par l’accroissement des connaissances scientifiques et des capacités de recherche. CLIMALG-SN contribue directement au SDG 14 « La vie sous l’eau » et soutient fortement les autres objectifs de développement durable (SDG) en renforçant la recherche pour le développement axé sur la demande.

L'équipe

Collaborateurs

  • Birgit Quack (GEOMAR Helmholtz Centre for Ocean Research Kiel)
  • Hamet Diadhiou (ISRA/CRODT),
  • Waly Ndiaye (ISRA/CRODT)
  • Florian Weinberger (GEOMAR Helmholtz Centre for Ocean Research Kiel)
  • Anna Fricke (Leibniz-Institut für Gemüse- und Zierpflanzenbau, IGZ)
  • Fulgence Diédhiou (ISRA, CRODT)
  • Thiam Ndiaga (ISRA, CRODT)
  • Amine Dramé (ISRA, CRODT)
  • Lamine Sané (Private, Ndayanne)