BIOCAP

Impacts BIOlogiques et photochimiques sur la CAPacité oxydante du nuage

Coordination

Gilles Mailhot (ICCF)

Type de projet

National

Financement

Durée du projet

Début du projet

30/12/2013

Fin du projet

30/06/2019

Le projet BIOCAP a un double objectif. Tout d’abord de décrire plus précisément le contenu de la phase aqueuse des nuages qu’il soit chimique ou biologique et de comprendre et mesurer l’importance des réactions, présentes au sein du nuage, sur la transformation des composés atmosphériques ou autrement dit sur la capacité de ce milieu à oxyder les composés présents. En effet, le nuage est un acteur incontournable de l’atmosphère et a très certainement un impact sur le changement climatique. La difficulté première repose sur le fait que le nuage est un milieu en mouvement, dynamique, composé de gaz, de particules solides, appelées aussi aérosols, et de gouttelettes d’eau. A travers les transferts des composés chimiques entre phases, la gouttelette d’eau est le siège d’une réactivité importante de nature chimique ou biologique. Les retombées de notre projet sont d’ordre scientifique car nous apportons des connaissances nouvelles sur les nuages dont le fonctionnement reste méconnu, notamment l’activité des microorganismes qui est vraiment nouvelle. Nos résultats ont également un impact sociétal à long terme car les modèles de prédiction du climat sont aussi basés sur les processus intervenant dans les nuages.

Les résultats les plus marquants ont été de mettre en évidence et de mesurer pour la première fois des acides aminés et des ligands organiques spécifique du fer qui sont des acteurs importants dans ce milieu. Parallèlement, nous avons mis au point une méthode pour évaluer la capacité de transformation des composés chimiques présents dans l’eau du nuage et montré l’importance des microorganismes dans ces processus. Ces transformations et les durées de vie des polluants organiques présents dans la phase aqueuse du nuage sont des données indispensables pour mieux prédire le changement climatique.

L'équipe

Collaborateurs

Collaborations françaises: ICCF, LAMP

Laboratoire LEMAR – 2018