Frédéric LE MOIGNE

Biogéochimie marine, pompe biologique de carbone, écologie du plancton

Chargé de recherche
CNRS

Assignment

Laboratoire LEMAR

Chibido

Je travaille principalement sur les échanges de carbone organique entre la surface et les profondeurs de l’océan ouvert. Ces échanges se font sous forme de ce qu’on appelle la “neige marine”. Cette “neige marine” est essentiellement composée de détritus planctoniques qui coulent depuis la surface vers le fond des océans. Mon projet scientifique a pour but d’évaluer, en premier lieu, l’influence de facteurs tels que la composition phyto- zooplanctonique et bactérienne sur différents modes (ou voies) à la fois d’export  de carbone par la neige marine depuis la couche euphotique, mais  aussi de transfert de carbone à travers la couche mésopélagique (100-1000m). Il s’agira également d’identifier puis de quantifier les facteurs de contrôle de la pompe biologique de carbone, en vue de mieux contraindre son efficacité face aux futurs changements climatiques. Cela permettra en outre d’affiner et/ou de renforcer les estimations actuelles de l’intensité globale de la pompe biologique de carbone”.