TRAnsport maritime, Fréquentation portuaire et Inégalités environnementales dans les Caraïbes

Site web: https://ohm-littoral-caraibe.in2p3.fr/methodologie#trafic

Laboratoires/Partenaire

UMR LETG, CNRS
UMR LC2S, CNRS
UMR BOREA, CNRS
Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité UMR7205 (ISYEB)
AIHP-Geode, Université des Antilles
UMR ESPACE, CNRS

Financeur du programme

programme national
Fondation de France

Résumé

Le projet TRAFIC propose une recherche fondée sur le recours à la traçabilité AIS pour mieux comprendre les interactions entre navigation maritime et environnement à deux échelles complémentaires, celle des espaces marins parcourus (Bassin Caribéen) et celle des espaces portuaires fréquentés (ports français des Antilles).

L’hypothèse principale est que la pression écologique exercée par le trafic maritime dépend à d’une part de sa densité et des caractéristiques des navires (type, équipements de sécurité, cargaison) et, d’autre part, de la nature des environnements qu’il fréquente : niveau de développement des Etats riverains, réglementation maritime, zones de présence des mammifères marins, etc.

A l’échelle portuaire, le projet s’intéresse à l’exploitation des données navires en escale pour tester les corrélations possibles avec la qualité de l’air urbano-portuaire, et pour interroger les logiques décisionnelles qui président aux interactions entre gouvernance publique et stratégie armatoriale.


Objectifs

TRAFIC s'articule autour de deux objectifs thématiques :

  • formaliser la pression sur les espaces maritimes et portuaires du bassin caribéen, à travers la construction d’une cartographie spatiotemporelle des densités de flux de navires dans la région ;
  • construire des protocoles de corrélations entre fréquentations maritimes et pression environnementale aux échelles locale et régionale, eu égard au développement différencié qui caractérise les Etats côtiers du Bassin caribéen.

Le projet revêt également une ambition méthodologique. Le recours aux données massives de positionnement automatique, de type AIS, est-il pertinent pour nourrir un discours scientifique sur la relation shipping-environnement ?

Méthodologie

Grâce aux données géoréférencées et en temps réel qu’il génère, l’AIS (Automatic identification system) permet la quantification et la caractérisation des voies de navigation ainsi qu’une reconstitution spatiotemporelle fine du trafic maritime. Divers modes de visualisation des flux maritimes peuvent s’envisager (trajectoires, densités de trafics, réseaux du type « origine-destination », réseaux spatiaux hiérarchiques, etc.)..

Sur cette base et moyennant l’appariement à des données complémentaires sur les caractéristiques des navires, la production de descripteurs de la pression environnementale exercée par le trafic maritime peut s’envisager. En effet, les émissions atmosphériques dues à la consommation de carburant des navires sont directement corrélées à la conception des unités (taille, vétusté, motorisation, design de coque), à leur modalité d’exploitation (vitesse, taux de charge, type de carburant), et aux conditions de navigation (courantologie, météorologie). Certaines de ces variables peuvent également être mobilisées pour renseigner la notion de pollution sonore, susceptible de perturber la faune marine et d’en modifier le comportement.

Résultats attendus

TRAFIC propose  de développer une série de données apte à décrire les relations entre trafic maritime et environnements marins dans le Bassin Caribéen, à partir de la démarche suivante :

  • Acquisition de données AIS archivées sur l’ensemble du Bassin Caribéen et sur deux périodes d’un an (2015 et 2019) et complément sur les caractéristiques des navires pour cartographier et caractériser le trafic maritime par densités de trajectoires, types de navires (vraquiers, rouliers, porte-conteneurs, croisière, ferries, etc.) à différentes échelles (régionale, infra-régionale) ;

  • Construction d’une base d’indicateurs de développement des Etats riverains (PIB, Population, IDH, régulations environnementales, moyens de surveillance côtière, stabilité politique …) à des fins d'analyse des inégalités environnementales engendrées par le trafic maritime ;

  • Construction de descripteurs de pression environnementale (pollutions atmosphérique et sonore) à partir de l’analyse de données AIS, météorologiques et de la revue bibliographique sur la question.

  • Cartographie des espaces maritimes sous juridiction (Aires marines protégées, ECA’s, Mer territoriale, etc.) et cartographie de la présence de mammifères marins pour évaluer les zones à haut risque d'impacts environnementaux.

  • Intégrer toutes les sources de données, en prenant en compte leur hétérogénéité spatiale et temporelle et leur incertitude.

Perspectives

TRAFIC repose sur un partenariat entre scientifiques, entreprises innovantes, acteurs institutionnels et associatifs, comme vecteur de questionnements scientifiques et opérationnels sur la relation trafic maritime/environnement, ainsi que pour alimenter la réflexion multi-partenariale menée à l’échelle des Antilles françaises et dans les Caraïbes, autour de l’élaboration d’un Document stratégique de bassin.

Dernières annonces

Séminaire TRAFIC - partenaires institutionnels et économiques OHM Littoral Caraïbe - 17/05/2021
L'objet de ce séminaire était de présenter l'avancement des travaux entrepris dans TRAFIC au partenaires institutionnels et économiques de l'OHL-LC, notamment ceux impliqués dans le CMUBA
Ajouté par Iwan Le Berre il y a 4 mois

Début stage Anthony Etienne (6 mois) - 01/01/2021
Stage de M2 Risques et environnement, sous la responsabilité de Mickael Vaitilingom (UA) et Yves Noack (Cerege) pour mettre en place un réseau de mesure des retombées atmosphériques aux abords du GPMG Pointe-à-Pitre Jarry et en Guadeloupe
Ajouté par Iwan Le Berre il y a 6 mois

Recrutement Lorraine Coché (2 mois) - 01/10/2020
Ce contrat prolonge le stage de M2 Ecologie tropicale (Université des Antilles) , réalisé par Lorraine Coché à LETG sur financement de l’OHM Littoral Caraïbe, en partenariat avec l’OMMAG (Observatoire des Mammifères Marins de l’Archipel Guadeloupéen).
Ajouté par Iwan Le Berre il y a 6 mois

Recrutement Bénédicte Madon (8 mois) - 01/03/2021
Recrutement d'une contractuelle en statistique et modélisation des interactions entre trafic maritime et environnement pour une durée de 8 mois
Ajouté par Iwan Le Berre il y a 6 mois

Voir toutes les annonces

Gestion de projet
  • The Caribbean Coastal Human-Environment Observatory and the TRAFIC scientific program, a participatory research device on the port fact in Guadeloupe archipelago (French West Indies)
    Document
    The contribution intends to describe an example of collaboration between scientific actors and ac...
    01.01.2021
Productions
  • OHM-LC TRAFIC Séminaire 1 - 17 mai 2021 - Introduction
    Document
    Présentation du projet TRAFIC et de l'OHM Littoral Caraïbe par Eric Foulquier et Pascal Lopez
    17.05.2021
  • OHM-LC TRAFIC Séminaire 1 - 17 mai 2021 - Exploitation des données AIS
    Document
    Présentation des données AIS, de leurs modalités de traitement et des premiers résultats acquis d...
    17.05.2021
  • OHM-LC TRAFIC Séminaire 1 - 17 mai 2021 - Base de données portuaires
    Document
    Présentation des sources de données portuaires dans la Caraïbe - Iwan Le Berre
    17.05.2021
  • Les PGD : un témoignage de l'OHM Littoral Caraïbe
    Document
    Présentation Iwan Le Berre lors du 1er Café du DRIIHM - Protection des données personnelles (RGPD...
    24.03.2021
  • De la conflictualité sociale à la controverse environnementale : Les mutations récentes des relations port-territoire à Pointe-à-Pitre (2004-2018)
    Document
    Communication d'Eric Foulquier et Iwan Le Berre, lors du colloque Devport 3 - Ports, transport ma...
    15.10.2020
Ressources
  • TRAFIC - Projet scientifique
    Document
    19.06.2020