Pecten maximus, archive multi-proxy haute-résolution de la production primaire en rade de Brest

Valentin SIEBERT

Thébault Julien

Moriceau Brivaëla

50 % ARED labellisée ISBLUE | 50 % ANR

Les producteurs primaires sont à la base des réseaux trophiques marins. Malgré sa faible biomasse, le phytoplancton est responsable de 45% de la production d’O2 par la biosphère et ca. ⅓ de cette production est réalisé au niveau des écosystèmes côtiers. La dynamique phytoplanctonique en zone côtière joue donc un rôle fondamental dans les cycles biogéochimiques du carbone et des éléments associés. Des modifications qualitatives et quantitatives de cette dynamique ont été mises en évidence dans certains écosystèmes faisant l’objet de suivis environnementaux depuis quelques décennies. Toutefois, la plupart des séries temporelles d’observation de la dynamique du phytoplancton (suivis in situ, mesures satellite) (i) n’ont pas la résolution temporelle suffisante pour accéder à des informations sur la dynamique des blooms phytoplanctoniques, par essence éphémères et spatialement localisés, (ii) sont trop courtes pour distinguer les impacts anthropiques de la variabilité naturelle basse-fréquence de la production primaire, et (iii) ne couvrent pas l’intégralité du spectre des taxons photo-autotrophes qui incluent, en plus du phytoplancton ou des cyanobactéries, des organismes comme les macroalgues ou les producteurs microphytobenthiques. Dans ce contexte, cette thèse portera sur le développement d’une approche innovante à même de fournir des données à haute-résolution temporelle sur la dynamique phytoplanctonique du passé dans les écosystèmes côtiers, et ce à une échelle saisonnière à inter-annuelle. La personne recrutée développera pour cela une approche sclérochimique sur les coquilles de Pecten maximus, espèce de bivalve à croissance rapide emblématique de l’un des écosystèmes côtiers les mieux étudiés en Europe, la rade de Brest. Il/Elle testera et affinera des proxies existants de la production primaire, et en développera de nouveaux en les intégrant dans une approche multi-proxy. Il/Elle tentera par ailleurs de parvenir à une compréhension mécaniste des processus contrôlant l’incorporation dans les coquilles d’informations chimiques (Ba/Ca, Mo/Ca, Li/Ca, Si/Ca, isotopes stables du carbone et de l’azote, composition isotopique triple de l’oxygène, pigments) et colorimétriques, en considérant le type et la quantité d’organismes photo-autotrophes présents dans l’eau.

DISCOVERY


View link