Signatures morpho-sédimentaires des évènements extrêmes sur littoraux meubles et rocheux de l'Islande

Financeur du programme

programme national
LabexMER (ANR-10-LABX-19) ; IPEV - projet n° 1216 ; financements propres LETG UMR 6554 + UQAR (Rimouski)

Résumé

Le projet de recherche EXTREMEVENT a démarré en 2014 par la mise en place de suivis annuels d'une douzaine de sites littoraux situés dans le sud-ouest de l'Islande, sur la presqu'île de Reykjanes. L'objectif étant de quantifier et d'analyser l'impact des évènements extrêmes sur la dynamique des littoraux islandais dans le but d'établir des comparaisons avec le travail de suivi réalisé sur le littoral Breton, situé à des latitudes plus basses. Sur les côtes rocheuses, l'impact des événements tempétueux extrêmes - combinés à de fortes marées de vive-eau - se traduit dans certaines conditions par un recul de l'escarpement de falaise signé par l'accumulation à son sommet de dépôts de forte énergie de type mégablocs, appelés boulders ou Cliff Top Storm Deposits (CTSDs). Ces dynamiques morpho-sédimentaires ont été particulièrement bien étudiées sur tout le pourtour du littoral nord-atlantique qui s’étend de la pointe bretonne aux îles anglo-saxonnes (Suanez et al., 2009 ; Fichaut et Suanez, 2011 ; Hall et al., 2006 ; Williams et Hall, 2004). En ce qui concerne l'Islande, la seule étude réalisée sur cette problématique constituait avant tout en un inventaire cartographique des dépôts que l'on trouve sur la presqu'île de Reyjanes située au sud-ouest de l'île (Etienne et Paris, 2010). L’objectif principal du projet de recherche qui a été lancé en 2014 s'inscrit dans la continuité de cette première recherche. Il a donc pour but d'analyser les forçages météo-marins extrêmes et leurs impacts morpho-sédimentaires à partir de suivis topo-morphologiques et hydrodynamiques de plusieurs sites localisés sur la presqu'île de Reykjanes. Ainsi, en 2014, une première mission de terrain a permis d’inventorier sur la base de critères morphologiques, sédimentaires, et dynamiques, l’ensemble des secteurs potentiellement intéressants pour la mise en place de ce suivi (Autret, 2014 ; Autret et al., 2016). 12 sites situés à l'ouest de Grindavik, le long du littoral volcanique qui s'étend sur une vingtaine de kilomètres entre Selatangar et Sandvikur, ont ainsi été retenus. 10 sites correspondent à des portions de côtés rocheuses au sommet desquelles des remparts de mégablocs sont accumulés en bordure de falaise par les houles de tempête ; 1 site, celui de Valahnukur, correspond à un énorme cordon de galets dont la taille peut dépasser 1 mètre ; 1 site, celui de Sandvik, correspond à un très large système de plage/dune sableux. Depuis 2014, des missions de terrain ont été réalisées tous les ans afin de réaliser un état des lieux ; cette fréquence annuelle constitue la base du suivi topo-morphologique mis en place.


Objectifs

L'objectif étant de quantifier et d'analyser l'impact des évènements extrêmes sur la dynamique des littoraux islandais dans le but d'établir des comparaisons avec le travail de suivi réalisé sur le littoral Breton, situé à des latitudes plus basses.

Méthodologie

Les suivis topo-morphologiques reposent sur le déploiement de plateformes aéroportées de type cerfs-volants et/ou drones permettant la prise de photographies aériennes stéréoscopiques nécessaires à la construction de modèles numériques de surface. A partir d’un procédé d’ortho-correction, de géoréférencement, et d’assemblage des photographies (environ 350 par site) sous le logiciel PhotoScan, il est possible d’obtenir une ortho-photographie complète de la zone d’étude à haute résolution (pixel de 2 x 2 cm), et de reconstituer la topographie de surface en trois dimensions. L’analyse des changements morphosédimentaires consiste ensuite à superposer deux états, et à quantifier les déplacements / transferts morpho-sédimentaires.

Dernières annonces

Mission de terrain - août-septembre 2021 - 22/08/2021
La prochaine mission de terrain sera effectuée du 22 août au 5 septembre 2021
Ajouté par Serge Suanez il y a 3 mois

6th International Conference on Estuaries and Coasts - 20/08/2018
ICEC - 20-23 August 2018, Caen (France)
Ajouté par Serge Suanez il y a 6 mois

Mission de terrain - septembre 2020 annulée - 06/09/2020
Mission de terrain du 6 au 16 septembre 2020 annulée
Ajouté par Pierre Stéphan il y a 6 mois

Mission de terrain - mai 2020 annulée - 17/05/2020
Mission de terrain du 17 au 27 mai 2020 annulée
Ajouté par Serge Suanez il y a plus d'un an

Mission de terrain - mai 2019 - 12/05/2019
Mission de terrain 2019 effectuée du 12 au 19 mai 2019
Ajouté par Serge Suanez il y a plus de 2 ans

Voir toutes les annonces

Ressources
  • First steps towards a long-term monitoring of storm impact on the coastal morphology of the Reykjanes Peninsula
    Document
    13th CoastGIS Symposium, 27-29 September 2018, Ísafjörður in the Westfjords (Iceland)
    27.09.2018
  • Mémoire de M1 - N. Martin 2016
    Document
    Mémoire de stage de M1 du master EGEL (Expertise et Gestion de l'Environnement Littoral) de l'Ins...
    15.11.2016
  • Article 2016. Géomorphologie : Relief, Environnement, Processus
    Document
    Autret R., Suanez S., Fichaut B., Etienne S. 2016. Élaboration d’une typologie des dépôts de bloc...
    05.02.2016