Sismicité et processus d'accrétion de la dorsale médio-atlantique

Marion Giusti

Marcia Maia

Julie Perrot

Les dorsales océaniques parcourent le fond des océans sur plus de 65 000 km. Elles sont situées au niveau des frontières de plaques tectoniques, zones de divergence où la création de la croûte océanique a lieu. Le processus d’accrétion océanique résulte d’une succession d’épisodes volcaniques et tectoniques. La caractérisation de ces processus géodynamiques en jeu nécessite une étude spatio-temporelle de la distribution de la sismicité, c’est à dire une étude de la sismicité (principalement de faibles magnitudes) sur de grandes sections de dorsales mais aussi sur de longues périodes de temps dans le but de quantifier la récurrence des évènements magmatiques et tectoniques.

La majorité des séismes de faible magnitude générés par ces processus ne sont pas observés, ou imparfaitement localisés, par les stations sismologiques terrestres. A l’inverse, les réseaux d’hydrophones autonomes placés dans le canal SOFAR (SOund Fixing And Ranging) ont montré qu’ils permettaient de détecter et de localiser avec une plus grande précision (<2 km) 30 à 40 fois plus d’évènements que les stations sismologiques terrestres. Les hydrophones enregistrent notamment les ondes acoustiques T.
L’objectif de cette thèse est d’étudier segment par segment les processus d’accrétion de la dorsale Médio-Atlantique, au sud des Açores entre 30°N et 40°N. Pour évaluer les caractéristiques sismiques des segments, une recherche d’essaims de séismes sera effectuée sur les catalogues MARCHE et HYDROMOMAR (réseaux mouillés entre 30°N et 39°N) sur les 6 années d’observation ainsi que sur le catalogue MARA (réseau mouillé entre 13°N et 35°N) établi entre 1999 et 2003. Cette première interprétation des caractéristiques sismologiques des segments sera complétée par une étude de corrélation avec la sismicité observée par les catalogues mondiaux sur la même période de temps. Enfin, une interprétation conjointe des caractéristiques sismologiques des segments avec les données bathymétriques et gravimétriques sera effectuée pour compléter l’interprétation sismologique en termes de processus actifs (volcaniques, tectoniques et/ou hydrothermaux) qui se produisent le long de la dorsale médio-atlantique au sud des Açores.

Mots clés:

Dorsale Médio-Atlantique, accrétion, sismicité & tectonique, hydro-acoustique.

2019

DMR