Sémardi de présentation des nouveaux doctorants 2017/2018 (vidéo disponible)

Shaza Haidar
« Contraintes géophysiques sur la formation et l’évolution tectonique, sédimentaire et volcanique du bassin algérien (Méditerranée Occidentale) »
L’origine et le mode d’ouverture du bassin algérien restent mal déterminés. Pour cette étude, les données de sismique  ainsi que les données magnétiques, gravimétriques et de forage disponibles seront utilisées pour (1) élaborer un modèle d’âge basé sur la stratigraphie du bassin, (2) proposer une restitution géométrique de l’architecture du bassin incluant le socle par conversion temps-profondeur, et (3) rechercher les modalités de mise en place du socle du bassin.
Directeur de thèse: Déverchère Jacques (IUEM)

Bellucci Massimo
« Etude de la rélation entre la segmentation, la nature et la thermicité crustale, et la déformation du sel en Méditerranée Occidentale et du rôle des fluides dans la colonne sédimentaire. »
Les marges de la Méditerranée, jeunes et d’un enregistrement sédimentaire exceptionnel, sont des laboratoires naturels permettant d’étudier en détail la genèse et l’évolution des marges passives, la rélation entre processus profond et de surface, et le rôle de l’héritage tectonique et thermique. De plus, la couche de dépôt salifère Messinien fournit un jalon unique. Il existe une coincidence entre la morphologie du sel et la nature du substratum, en Méditerranée comme en Atlantique Sud ou dans le G. du Mexique. Ainsi, la nature crustale, associée à des thermicités différentes, peut donc avoir un contrôle important sur la déformation et les géometries résultantes du sel. L’objectif est de tester cette hypothèse: 1) Existe-t-il des seuils sur la variations du comportement rhéologique de la halite en fonction de la température? 2) la morphologie actuelle du sel peut être une fenêtre sur la structure profonde?

Consulter la vidéo

Thomas Museur
« Caractérisation profonde du plateau sous-marin de Demerara (Marge Guyane-Suriname). Exploitation des données sismiques de la campagne MARGATS. »
Les marges transformantes complexes ont été relativement peu étudiées comparativement à d’autres objets géologiques comme les marges divergentes. Des plateaux marginaux sont associés à la plupart de ces marges transformantes, et se situent généralement à la limite entre deux océans d’âge différent. L’objet d’étude de cette thèse est le plateau marginal de Demerara, situé sur la marge Suriname-Guyane française. Il est situé à la jonction de l’océan Atlantique Central et de l’océan Atlantique Équatorial, dont les âges d’ouverture diffèrent. Ce plateau possède une histoire complexe et de nombreuses questions restent aujourd’hui à résoudre. L’objectif de cette thèse est de caractériser la partie profonde du plateau de Demerara afin d’en déduire la nature de sa croûte et l’histoire de sa formation. Pour répondre à cette problématique, cette thèse exploite les données de la campagne océanographique MARGATS (2016) qui offre un jeu de données sismiques de très bonne qualité: 4 profils de sismique grand-angle ainsi que la sismique réflexion coïncidente, auxquels s’ajoutent 3 profils de sismique réflexion.Les premières modélisation menées sur la partie Nord-Est du plateau mettent en évidence de fortes vitesses de propagation des ondes dans la croûte, incompatibles avec une croûte continentale classique.
Directeur de thèse et encadrants: David Graindorge (IUEM), Frauke Klingelhoefer (Ifremer) et Walter Roest (Ifremer).

Consulter la vidéo