Formation ISOTRAPIK

Cet atelier est une action nationale de formation financée par le CNRS destinée aux étudiants, techniciens, ingénieurs et chercheurs pour l’analyse d’éléments en trace et isotopes par ICP-AES, HR-(LA)-ICP-MS, ICP-Q-MS, MC-TIMS, MC-ICP-MS, EA-IRMS, KIEL IV Carbonate-IRMS. Les modules suivants seront abordés:  fonctionnement, maintenance, préparation des échantillons, optimisation, analyses, traitement de données. 

Plus d’informations à l’adresse suivante : http://www.pso-brest.org/Actualites/ISOTRAPIK

Séminaire de Mathieu Poret (Univ. Bologne)

Characterizing magma fragmentation at Etna for assessing the tephra loading and airborne ash dispersal, case study of the most recorded explosive eruptions

Soutenance de thèse de Remigius GAMA

Structure et propagation d’un rift magmatique en bordure de craton : Approche de la Divergence Nord-Tanzanienne par analyse des populations de failles et du réseau de drainage intégrée

A l’extrémité Sud du rift Kenya (branche Est du Rift Est Africain), le plancher Nord-Sud du rift s‘élargit vers l’Ouest, au niveau du lac Natron, par l’intermédiaire d’un paléo-graben, soulevé le long des failles bordières actuelles. Ce dédoublement tectonique intervient à l’approche d’une discontinuité transverse –Eyasi-Gelaï- dont le tracé NE-SW est déduit de l’alignement de structures d’ordres divers (cônes volcanique, épicentres). La discontinuité Eyasi-Gelaï se prolonge vers le SW où elle contrôle la divergence de la vallée axiale en 2 branches dont celle d’Eyasi, parallèle à la fabrique tectonique NE-SW du socle métamorphique. Cette complication structurale du rift se situe à proximité de la bordure du craton tanzanien.

L’étude de la structure profonde de ce dispositif original faut partie des objectifs de l’ANR COLIBREA (C. Tibéri, Univ. Montpellier). Nous proposons de compléter cette étude, essentiellement géophysique, par l’analyse structurale et géomorphologique du dispositif de surface. Il s’agira de préciser

  1. la géométrie et la cinématique des populations de failles synrift contrôlant la vallée axiale, puis
  2. le rôle de l’héritage structural (structures cratoniques versus protérozoïques) sur la propagation du rifting.

L’étape préliminaire de l’étude sera d’extraire les populations de failles à partir de l’imagerie satellite et des MNT. L’identification d’éventuels paléo-réseaux hydrographiques permettra de préciser l’importance des mouvements verticaux le long des failles bordières et/ou transverses.

Préciser la cinématique des failles nécessite l’acquisition de données structurales afin de définir la nature des déplacements et leur chronologie relative. L’étude de terrain sera axée sur le secteur Natron où coexistent le paléo-graben et la discontinuité transverse. Le remplissage du paléo-graben (jamais étudié à ce jour) devra être aussi précisé, et le cas échéant, daté.

Concernant la structure profonde du dispositif, les résultats géophysiques de l’ANR Jeunes Chercheurs COLIBREA (Géosciences Montpellier) et du projet US CRAFTI (Université de Rochester, USA), en cours, déduits des données de sismologie, de magnétotellurique, de gravimétrie et de sismotectonique, complètent les résultats du projet sismologique SEISMO-TANZ (2007) et offrent ainsi des conditions idéales pour associer observations de surface et mécanismes profonds dans un modèle crustal 3D.

Mots clés

rift, divergence, failles, craton, héritage structural, discontinuité mécanique, Sud Kenya, Nord Tanzanie, imagerie satellite, géophysique, magnétotellurique, sismologie, gravimétrie.

Directeurs de thèse : Pascal Tarits & Bernard Le Gall (LGO, UBO),  Nelson Boniface (UDSM, Tanzanie)

Autre encadrant :  Christine Authemayou (LGO)

Séminaire de Yudawati Cahyarini (LIPI Bandung, Java, Indonésie)

Tropical Maritime Climate Variability: Records from Indonesian Corals

Sriy004@lipi.go.id; sycahyarini@gmail.com

Indonesia is located in the prominent site to study climate variability i.e. which is located between Pacific and Indian ocean. Its geographic location has consequences to the regional climate variability in Indonesia. The Northwest (NW) monsoon cause rainfall in the region of Indonesia, while reversely Southeast (SE) monsoon cause dry season around Indonesia. Indonesia links the Pacific and Indian Ocean and is influenced both by Indian Ocean and Pacific climate events such as the Indian Ocean Dipole (IOD) and the El Nino Southern Oscillation (ENSO). Both climate events have severe global socio-economic consequences, as they may cause serious droughts or floods over adjacent land areas. To better understand these climate phenomenons, it requires long time series of important climatic variables that extent further back in time than the instrumental record. Therefore, paleoclimatic studies which provide climate data back into hundreds to thousands year even to million year are extremely important. Coral Sr/Ca can provide information on past sea surface temperature (SST) and paired Sr/Ca and 18O is used to reconstruct variations in the 18O seawater which further to reconstruct precipitation balance (salinity) at monthly to annual interannual resolution. Several climate study based on coral geochemical records in Indonesia shows that coral Sr/Ca and 18O from Indonesian records SST and salinity respectively. Coral Sr/Ca from inshore Seribu islands complex shows more air temperature rather than SST. Modern coral from Timor shows the impact of ENSO and IOD to the saliniy and SST is different at Timor sea. On interannual time scales, coral-based Timor SST and SSS are sensitive to the IOD, whereas ENSO only influences SST. ENSO influence strongly Timor SST and SSS on the decadal-scale variations. This result should be considered when interpreting Paleoclimate records over Indonesia. Our coral also shows more pronounced low frequency SST variability compare to the SST reanalysis (model). Sr/Ca recorded in fossil coral from medieval warm period i.e 0.85±0.02-0.81±0.03 kyBP shows that SST variability during medieval warm period larger than present SST recorded from modern coral. ENSO/IOD like signal is larger and more frequent than today.

Soutenances Master 2 Géosciences Océan

Vendredi 7 Septembre 2018, salle B-250

13h30 – 14h20  Étude expérimentale en canal hydraulique sur l’affouillement de piles de pont, Pierre Louis Gibelin

14h20 – 15h10  Imagerie du Piton de la Fournaise par électromagnétisme et magnétisme héliporté, Else Roblin

15h10 – 16h00  A quelle profondeur retrouve t-on le socle hercynien sous les polders brestois et quels sont les enjeux géotechniques et les risques liés à la construction de bâtiments sur de telles étendues artificielles?, Henri Nouaille

16h00 – 16h50  Comportement hydro-sédimentaire du littoral sableux catalan; optimisation de la chaîne de traitement topo- bathymétrique des campagnes ObsCat; Analyse multi-échelles des comportements sédimentaires, Guillaume Bossennec