Etude du couplage Tectonique/Erosion/Climat sur la Morphologie des Récifs coralliens émergés quaternaires

Denovan Chauveau

Laurence Droz et Christine Authemayou

A cause de leur sensibilité aux changements climatiques et tectoniques, les récifs coralliens sont des bio-constructions souvent utilisés comme archives des changements environnementaux passés. Une fois émergés, ces récifs meurent et fossilisent le paléo-niveau marin sous forme de terrasses coralliennes. Durant le Quaternaire, les variations importantes et fréquentes du niveau marin, associées au soulèvement tectonique, ont provoqué l’émersion de séquence de terrasses. Elles sont largement répandues à travers le monde et constituent une part importante des formations géologiques littorales. Les sables qui résultent de l’érosion de ces terrasses sont potentiellement exploités pour la construction et la poldérisation. Cette érosion est plus ou moins intense, en fonction du climat et du taux de soulèvement, mais les processus qui la contrôlent et sa quantification reste encore très largement sous-documentés.

Cette thèse a pour objectif de caractériser la morphologie des terrasses coralliennes afin de mieux comprendre la sensibilité des récifs face aux forçages environnementaux et notamment face au réchauffement climatique actuel; mais aussi de quantifier l’apport sédimentaire vers les océans lié à la dégradation de ces terrasses. Pour cela, l’analyse géomorphologique de terrasses coralliennes dans différents contextes géodynamiques et climatiques sera effectuée, grâce à l’exploitation de MNT dans un SIG et de prospections de terrain. Des datations U/Th seront réalisées et les taux de dénudation seront déduits des concentrations en cosmonucléides 36Cl et/ou 10Be. Enfin, des données de paléo-thermométrie seront produites à partir des analyses du rapport élémentaire Sr/Ca et du δ18O des carbonates récifaux afin de déterminer les conditions climatiques régionales passées.

2020

PEPS