Tag Archive for: sémardi

Campagne SMARTIES Affleurements de péridotite vus depuis l’intérieur du Nautile

Sémardi de Marcia Maia : La campagne SMARTIES

Une dorsale en manque de magma

 

mardi 1er octobre, nous rececrons Marcia Maia qui nous parlera de la campagne SMARTIES

 

La campagne SMARTIES, à bord du « Pourquoi Pas ? », entre le 12 juillet et le 24 août 2019, a étudié la région de l’intersection entre la faille transformante de la Romanche et l’axe de la dorsale Médio-Atlantique. Lors de la campagne, 25 plongées avec le sous-marin Nautile ont permis l’observation directe du fond de la mer, l’enregistrement de vidéos et de photographies, l’échantillonnage de roches et l’enregistrement de profils magnétiques à de très grandes profondeurs. En surface, nous avons acquis des données de bathymétrie, gravimétrie et magnétisme, qui révèlent la grande complexité des processus magmatiques et tectoniques dans cette région unique. En effet, le grand décalage entre les deux axes de la dorsale lié à la Romanche résulte en une accrétion particulièrement « froide ». Par conséquent, le domaine transformant, le bassin nodal et le domaine axial sont très profonds et parmi les 25 plongées, seulement 4 on débuté à moins de 4000 m de profondeur et l’immersion moyenne pour l’ensemble des plongées est 4564 m. Le Nautile a plongé sept fois à plus de 5000 m et trois fois à plus de 6000 m ! Il s’agit d’une performance exceptionnelle avec plus de 82 km parcourus sur le fond en 133 heures. Nous avons pu ramener plus de deux tonnes de roches très diversifiées, certaines très déformées, témoin des processus tectoniques qui dominent l’accrétion à cet endroit. Pour autant, le magmatisme n’est pas absent, même si très localisé, et des nombreuses plongées dans le domaine axial ont ramené des basaltes frais, avec du verre. Les premiers résultats montrent une accrétion dominée par la tectonique avec une zone néo-volcanique très faillée et des directions très obliques par rapport à la direction d’extension. Près de la transformante, une succession de « core-complexes », faillés et inactifs, correspondent à des larges zones de manteau exhumé. Cerise sur le gâteau, nous avons pu découvrir lors des deux dernières plongées, des vestiges d’activité hydrothermale sur une structure composée de péridotites. Sur les flancs de cette colline, une activité résiduelle sous sédiments persiste.

Sémardi d’Anouck Hubert

ALLOHa | Advanced Living Lab For Ocean Hacks

Mardi 26 mars 2019, nous recevrons Anouck Hubert Qui nous parlera d’ALLOHa

As a place for collaborative innovation, ALLOHa aims to bring together the scientific communities, in Marine Sciences and Data Sciences along  with companies that innovate in these fields.
The goal is to create an environment enablingcollaboration and the emergence of innovative solutions for sustainable ocean use.
Hosted on the Datarmor, a supercomputer for marine data, the ALLOHa sandbox contains data, computing resources, and analysis tools, providing a secure space of experimentation for developing proofs-of-concept and collaborative projects.

Site Officiel

RDV le 26 à 13H30

26 March 2019

Sémardi de Maëlle Torterotot

Retour de mission : OBS AUSTRAL 2019 à bord du Marion Dufresne

La campagne océanographique OBS AUSTRAL 2019 s’est déroulée à bord du Marion Dufresne, du 6 janvier au 14 février 2019. Les différentes équipes scientifiques embarquées travaillaient sur des programmes d’observation à long terme des propriétés biologiques, physiques et chimiques de l’océan Indien austral. Parmi eux, le programme OHASISBIO (Observatoire HydroAcoustique de la SISmicité et de la BIOdiversité) est mené depuis 2010 par une équipe du LGO constituée cette année de Mickaël Beauverger, Jean-Yves Royer et Maëlle Torterotot. Le but de cet observatoire est de collecter des données acoustiques, afin de surveiller l’activité sismique ainsi que les mouvements migratoires des grandes baleines dans l’océan Indien austral. Cette campagne sur le Marion Dufresne était par ailleurs l’occasion de ravitailler les bases des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises) des districts de Crozet et Kerguelen.

Lors de ce Sémardi un retour sur  le programme OHASISBIO 2019 ainsi que de nombreuses photos prises durant la mission OBS AUSTRAL seront présentés.

RDV le 12 mars à 13h30

12 March 2019

Sémardi de Younes Hamdani Spatio-temporal Data Model for Hybrid representation of geographic phenomena

Dans le domaine des systèmes d’information géographique, la modélisation spatio-temporelle des espaces et des objets géographiques amène la communauté scientifique à aborder des problématiques conceptuelles (comment définir le temps et l’espace ?) et des problématiques appliquées (évolution des paysages, transformation des espaces urbains, mobilités des objets et des individus). En ce qui concerne la modélisation informatique et la représentation des données, les dernières synthèses du domaine permettent de mettre en évidence la persistance de verrous importants.

Face à des phénomènes géographiques complexes (dynamique de dunes, orages, montagne,…) qui présente souvent un aspect duale à la fois continu et discret, l’objectif est de s’interroger sur le choix un modèle Hybride pour définir l’espace géographique. L’approche discrète se concentre sur la définition d’entités géographiques (information vectorisée) et de relations spatiales et temporelles entre elles, alors que l’approche continue est représentée par à un ensemble de points de l’espace associées à des valeurs mesurées d’un attribut (température, élévation, etc.). L’objectif est de proposer un modèle permettant de décrire la dynamique de l’espace continu à partir de la définition de la dynamique des objets géographiques qui composent cet espace. Le contexte d’application concerne l’analyse de l’évolution de l’espace littoral et côtier autour des observations des dunes sous-marines, des plages et des cordons littoraux.

voir la vidéo

Sémardi de présentation des nouveaux doctorants 2017/2018 (vidéo disponible)

Shaza Haidar
“Contraintes géophysiques sur la formation et l’évolution tectonique, sédimentaire et volcanique du bassin algérien (Méditerranée Occidentale)”
L’origine et le mode d’ouverture du bassin algérien restent mal déterminés. Pour cette étude, les données de sismique  ainsi que les données magnétiques, gravimétriques et de forage disponibles seront utilisées pour (1) élaborer un modèle d’âge basé sur la stratigraphie du bassin, (2) proposer une restitution géométrique de l’architecture du bassin incluant le socle par conversion temps-profondeur, et (3) rechercher les modalités de mise en place du socle du bassin.
Directeur de thèse: Déverchère Jacques (IUEM)

Bellucci Massimo
“Etude de la rélation entre la segmentation, la nature et la thermicité crustale, et la déformation du sel en Méditerranée Occidentale et du rôle des fluides dans la colonne sédimentaire.”
Les marges de la Méditerranée, jeunes et d’un enregistrement sédimentaire exceptionnel, sont des laboratoires naturels permettant d’étudier en détail la genèse et l’évolution des marges passives, la rélation entre processus profond et de surface, et le rôle de l’héritage tectonique et thermique. De plus, la couche de dépôt salifère Messinien fournit un jalon unique. Il existe une coincidence entre la morphologie du sel et la nature du substratum, en Méditerranée comme en Atlantique Sud ou dans le G. du Mexique. Ainsi, la nature crustale, associée à des thermicités différentes, peut donc avoir un contrôle important sur la déformation et les géometries résultantes du sel. L’objectif est de tester cette hypothèse: 1) Existe-t-il des seuils sur la variations du comportement rhéologique de la halite en fonction de la température? 2) la morphologie actuelle du sel peut être une fenêtre sur la structure profonde?

Consulter la vidéo

Thomas Museur
“Caractérisation profonde du plateau sous-marin de Demerara (Marge Guyane-Suriname). Exploitation des données sismiques de la campagne MARGATS.”
Les marges transformantes complexes ont été relativement peu étudiées comparativement à d’autres objets géologiques comme les marges divergentes. Des plateaux marginaux sont associés à la plupart de ces marges transformantes, et se situent généralement à la limite entre deux océans d’âge différent. L’objet d’étude de cette thèse est le plateau marginal de Demerara, situé sur la marge Suriname-Guyane française. Il est situé à la jonction de l’océan Atlantique Central et de l’océan Atlantique Équatorial, dont les âges d’ouverture diffèrent. Ce plateau possède une histoire complexe et de nombreuses questions restent aujourd’hui à résoudre. L’objectif de cette thèse est de caractériser la partie profonde du plateau de Demerara afin d’en déduire la nature de sa croûte et l’histoire de sa formation. Pour répondre à cette problématique, cette thèse exploite les données de la campagne océanographique MARGATS (2016) qui offre un jeu de données sismiques de très bonne qualité: 4 profils de sismique grand-angle ainsi que la sismique réflexion coïncidente, auxquels s’ajoutent 3 profils de sismique réflexion.Les premières modélisation menées sur la partie Nord-Est du plateau mettent en évidence de fortes vitesses de propagation des ondes dans la croûte, incompatibles avec une croûte continentale classique.
Directeur de thèse et encadrants: David Graindorge (IUEM), Frauke Klingelhoefer (Ifremer) et Walter Roest (Ifremer).

Consulter la vidéo