Formation de terrain en Géosciences, spécialité Sédimentologie, Sud de l’Angleterre

Dans le cadre de la formation de Master 2 SML, mention STPE, parcours Géosciences Océan, les étudiants ont réalisés un stage de terrain dans le Sud de l’Angleterre du 29 Septembre au 5 Octobre 2019. Cette formation de terrain a consisté en une approche couplée de la stratigraphie à l’échelle d’un bassin et de la sédimentologie à l’échelle de l’affleurement et de la roche (faciès, corps sédimentaires, contenu paléontologique dans différents types d’environnements). Il a permis aux étudiants, non seulement de prendre connaissance de la géologie régionale du bassin du Wessex et de la Manche, mais aussi de réaliser par eux-mêmes un travail de terrain sous forme de travaux pratiques sur différents types d’affleurement (levés et corrélations de coupes, caractérisation des faciès et structures sédimentaires).

Le bassin du Wessex est un bassin particulièrement favorable à ce type d’étude avec une continuité stratigraphique du Permien jusqu’au Crétacé, soit environ 200 millions d’années de dépôts, permettant la compréhension de l’enregistrement sédimentaire à long-terme d’un point de vue stratigraphique et l’étude de la géométrie de ce bassin. Les affleurements des principales formations géologiques sont de très bonne qualité sur la côte et une large palette d’environnements sédimentaires est représentée : dépôts silico-clastiques (cônes alluviaux, éolien, fluviatile, côtier, plateforme et pente) et dépôts carbonatés (Stromatolithes, calcaires oolithiques, alternances marno-calcaires, craie…). Ce bassin présente également l’intérêt d’introduire un aspect de la géologie appliquée car c’est un bassin pétrolier où l’on accède à l’affleurement aux différentes roches à l’origine de la formation et de l’accumulation du gisement de pétrole de Witchfarm (l’un des plus gros gisements on-shore en Europe, situé près de Bournemouth). Pour ces différentes raisons, le camp de terrain dans le Sud de l’Angleterre est une réelle plus-value pour la formation des étudiants du Master SML, mention Géosciences, grâce au financement de l’EUR Isblue.

A l’issu de ce stage, les étudiants préparent un rapport à partir de leurs relevés de terrain, ainsi qu’une colonne stratigraphique pédagogique (à partir des échantillons prélevés sur site) qui accompagnera un poster et une petite exposition des plus beaux fossiles récoltés sur le terrain.

5 octobre 2019