Deprecated: La fonction builder_status est obsolète depuis la version 4.2.1 ! Utilisez AviaBuilder::get_alb_builder_status() à la place. in /web-space/www-iuem.univ-brest.fr/racine-lgo/lgo/wp-includes/functions.php on line 5383

Exposition récifs coralliens fossiles et actuels

Le hall de l’IUEM accueille du 12 Mars au 8 Avril une exposition sur les Récifs coralliens fossiles et actuels, fruit d’une collaboration entre l’équipe de Paléontologie de l’UMR 6538 « Géosciences Océan », de l’UBO-IUEM, et du Laboratoire Environnements Profonds (LEP) de l’IFREMER. La dimension historique à des échelles de temps variables est importante pour comprendre le changement climatique global, ainsi que les réorganisations régulières des circulations atmosphériques et océaniques et du cycle du carbone, et bien sûr leur impact sur la biodiversité, du passé géologique au présent. La différence majeure entre les récifs du passé et ceux confrontés actuellement au changement climatique est que ces derniers subissent aussi une énorme pression de l’ensemble des activités humaines, lourdes de conséquences pour l’équilibre des écosystèmes.

Les recherches sur le Paléozoïque (541 à 241 Ma) sont une spécialité de l’équipe brestoise de Paléontologie. Durant le Silurien et le Dévonien, sur 80 Ma, il y a une expansion maximale des récifs qui ont pu recouvrir jusqu’à 5 millions de km² (contre 280.000 Km² aujourd’hui). Cette période correspond à un épisode chaud de type « effet de serre », entre deux épisodes glaciaires, celui de la fin de l’Ordovicien et celui du Carbonifère-Permien. La formation de la pangée à la fin du Permien et la crise biologique Permien/Trias font disparaître les coraux Tétracoralliaires et les Tabulés des mers primaires, laissant la place aux Hexacoralliaires, coraux modernes qui apparaissent au Trias moyen. Nous prenons comme exemples pour l’exposition les récifs d’âge Silurien des régions du Nord de l’Europe et du Dévonien inférieur en presqu’île de Plougastel.

Le LEP d’IFREMER propose un regard sur les coraux froids des environnements profonds, ces « Dark survivors » du plateau continental, moins connus que les coraux des eaux chaudes et peu profondes des régions tropicales, mais qui représentent également une biodiversité importante à préserver.

La description de cette exposition se trouve ici : EXPO CORAUX FOSSILES ET ACTUELS

Contributeurs :

Alain Le Hérissé et Yves Plusquellec, UMR 6538 « Géosciences Océan », UBO-IUEM

Lénaïck Menot, Karine Olu et Julie Tourolle , Laboratoire des environnements profonds (LEP), IFREMER