Séminaire de Leandro Peñalver (Universidad de la Habana, Cuba)

The Cuban staircase sequences of coral reef and marine terraces:

A forgotten masterpiece of the Caribbean geodynamical puzzle

 

**Présentation en espagnol, diapos en anglais**

reseau drones et capteurs embarqués

1ère édition des journées Drones & Capteurs embarqués

 

Le réseau Drones & Cap’ (pour Drones et Capteurs embarqués) s’intéresse à la mesure scientifique déportée à l’aide de capteurs embarqués sur des systèmes sans pilote de type drones (terrestres, fluviaux, aériens, marins, sous-marins), navires, astromobiles ou sur des animaux.

Le réseau regroupe à la fois les concepteurs de drones et d’instrumentation embarquée et les utilisateurs de ces nouveaux moyens d’investigation de la variabilité spatiale pour de nombreuses thématiques scientifiques (ex : mesure du couvert végétal, analyse du mouvement de mammifères, caractéristiques des masses d’eau, intelligence de navigation, robotique, développement instrumental…).

Les contours du réseau permettent d’envisager des interactions entre roboticiens, spécialistes des drones et utilisateurs de données issues de ces vecteurs. Le réseau couvre un champ disciplinaire large avec l’intégration des drones aériens, marins, fluviaux, terrestres, spatiaux, des gliders, de l’instrumentation autonome sur mammifères… Ces interactions permettent l’échange d’informations, le transfert de compétences inter-institution et le développement de technologies compatibles avec des objectifs scientifiques.

Présentation de l’HyperDrelio, drone de 25kg porteur de la charge utile hyperspectrale du LGO.

Camp de terrain Sédimentologie M2 GO

Le camp de terrain de sédimentologie des étudiants de Master 2 Géosciences Océan, spécialité “Sédimentologie et Paléoenvironnement” a eu lieu du 13 au 17 septembre 2021 en Normandie : levé le log, description de faciès sédimentaire, identification de fossiles, interprétation en terme de processus et de paléoenvironnements, sur la série du Jurassique et du Crétacé du bassin Parisien (encadrement : M. Vidal et N. Babonneau)

Soutenance de thèse de Pierre Leffondré

Inversion tectonique d’une marge passive : le cas de la marge algérienne

Lorsqu’une marge passive est soumise à des forces compressives, elle peut s’inverser, développant de nouvelles failles et une réponse flexurale. Cette situation peut éventuellement conduire à initier une subduction. Les marges en inversion constituent donc de précieux témoins pour comprendre les modalités de la genèse des subductions. L’objectif de cette thèse est d’utiliser des données de sismique-réflexion en mer précédemment acquises et traitées le long de la marge algérienne afin de cartographier les structures récentes dues à l’inversion de cette jeune marge océanique affectée par la convergence Eurasie/Afrique. Les horizons sismiques visibles sur les profils sismiques ont été corrélés sur l’ensemble de la marge et du bassin profond, puis une conversion en profondeur par des vitesses constantes par unité a permis de restaurer une géométrie plus réaliste de ces réflecteurs, ce qui a conduit à une analyse quantifiée des structures et des déformations récentes (plio-quaternaires) de la marge. Les déformations finies enregistrées par ces marqueurs sont de deux types: une déformation cassante par grands chevauchements localisés pour la plupart à proximité du pied de marge, et une déformation élastique continue, par flexion et flambage de la lithosphère océanique. L’analyse des différentes coupes permet de proposer une subdivision de la marge en 4 zones distinctes, caractérisées par différents comportements en termes de réponse élastique, d’activité et d’organisation des failles. Cette segmentation est en partie liée à l’héritage structural de la marge. Les résultats permettent de montrer que la déformation élastique de la marge et du bassin algérien, d’importance et de style variable, accommode une part faible du raccourcissement en comparaison des chevauchements actifs imagés au toit du socle. Ces failles inverses sont réparties en segments successifs sub-parallèles à la marge qui permettent de réévaluer le calcul des magnitudes maximales que pourraient atteindre les séismes nucléant sous la marge inversée.

 

Soutenance disponible sur chaîne youtube :

Campagne FocusG1

La campagne de géodésie fond de mer FocusG1,  sur le N/O TethysII, a pour chef de mission J-Y Royer.
L’objectif est de relever les données du réseau de 8 stations géodésiques fond de mer (balises acoustiques Canopus – iXblue) déployé en octobre 2020 en Mer Ionienne à 25 km au large de Catane (Sicile). Ceci afin de pouvoir déterminer si il y a eu du mouvement relatif entre les stations. Ce qui témoignerait d’un déplacement de la faille Nord Alfeo, objet d’étude dans le cadre du projet ERC Focus.
Des mesures de positionnement absolu seront aussi effectuées à l’aide du drone de surface (ASV) du LIENS (Univ. La Rochelle, V. Ballu) (voir photo).