Séminaire/Webinaire d’Alexandra Renouard (Univ. Strasbourg (jusqu’à 2020), ATER LGO 2020-2021)

Détection automatique et

classification basée sur l’apprentissage machine des séismes de faible magnitude

 

Skype addresse : https://join.skype.com/igsV96tj553g

Légende de la figure : Exemple de séismes et tirs de carrière détectés puis classifiés automatiquement par apprentissage machine

La Terre au carré : Un câble sous une faille près de l’ETNA – Interview de Marc-André Gutscher –

La Terre au carré est une émission de France Inter, du lundi au vendredi, de 14h à 15h, présentée par Mathieu Vidard. Elle traite de “Nature, climat, pollution, idées, engagements, solutions : toute l’actualité de la planète pour imaginer le monde d’aujourd’hui et de demain” comme le définit son présentateur.

L’émission de demain vendredi 15 janvier 2021 reçoit Marc-André Gutscher qui parlera du câble qu’il a posé près de l’Etna.

Vous pouvez lire et écouter (2 minutes) l’annonce de l’intervention de Marc-André Gutscher en suivant ce lien

 

En complément : l’article sur le projet FOCUS paru récemment (28/12/2020) dans le Journal du CNRS Un câble sous-marin pour étudier la faille au pied de l’Etna

Soutenance HDR de Sara Bazin

Apport de la géophysique multi-méthodes aux risques naturels

 

Pendant plus de 20 ans, mes travaux se sont concentrés sur le développement et l’application de méthodes géophysiques aux risques naturels. Le point commun que l’on retrouve dans mes recherches consiste à coupler différentes techniques en géophysique pour aller au-delà des résultats habituels. Je décris mes contributions aux problématiques de caractérisation de l’aléa sismique aux Antilles. Pour ce faire, je montre par exemple comment j’ai déployé un réseau de sismomètres de fond de mer (OBS) pour étudier les failles responsables du séisme des Saintes le 21 novembre 2004 (M6,3) et de ses répliques, qui continuent encore aujourd’hui. Je présente en outre comment une modélisation plus fine de la rupture sismique permet de mieux évaluer l’aléa tsunami que les modèles antérieurs faisant l’hypothèse d’un déplacement homogène sur le plan des failles.

Mes travaux les plus récents abordent le développement de méthodes géophysiques de proche surface pour résoudre des problèmes de société, tels que les risques liés aux argiles sensibles, la dégradation du pergélisol et la présence de schistes toxiques. Je montre par exemple qu’il est souhaitable de combiner plusieurs méthodes pour mieux contraindre l’interprétation géologique des modèles géophysiques. Ceci peut se faire soit directement grâce à une inversion conjointe (deux paramètres sont estimés simultanément au cours de l’inversion), soit en interprétant conjointement plusieurs paramètres physiques, ou encore en appliquant des contraintes a priori lors d’une inversion.

Enfin, je conclue par les axes de recherche que je propose d’étudier dans les années à venir. Le principal consiste à utiliser les réseaux d’hydrophones mouillés dans le canal SOFAR pour mieux comprendre les cycles magmato-tectoniques témoins de l’accrétion au niveau des dorsales ou de l’activité des volcans sous-marins. Le premier chantier hydroacoustique est celui de la dorsale indienne avec le réseau OHASIS-BIO (Observatoire HydroAcoustique de la SISmicité et de la BIOdiversité ) alors que le second est le nouveau volcan marin proche de Mayotte.

Composition du jury

BRIAIS Anne, Chargée de recherche, Observatoire Midi-Pyrénées, Toulouse

GUERIN Roger, Professeur, Sorbonne Université, Paris 5ème

KLINGELHORFER Frauke, Chercheure IFREMER, Plouzané

SIRIEX Colette, Professeure, Université de Bordeaux, Talence

TARITS Pascal, Professeur, Université de Bretagne Occidentale, Plouzané

11 January 2021

Webinaire GM/LGO de Pierre Sakic (GFZ-Postdam)

Vers une extension des réseaux d’observations géodésiques en mer :

exemples appliqués à la faille Nord Anatolienne et à la subduction antillaise

 

Dans de très nombreux cas, les méthodes de géodésie spatiale (GNSS, InSAR…)  ne permettent pas de discriminer entre un comportement bloqué ou asismique de failles sous-marines. Il faut alors mettre au point de nouvelles techniques qui permettent de prolonger les réseaux d’observation classiques au large afin de pouvoir estimer la déformation sur l’intégralité de la zone. Nous nous intéressons ici à deux méthodes de géodésie fond de mer : la première est la distancemétrie relative acoustique, avec comme zone d’application effective la mer de Marmara, où un réseau de balises acoustiques à mis en évidence un blocage probable de la Faille Nord Anatolienne au large d’Istanbul. La seconde approche considérée est le GNSS/A (pour Acoustique), visant à fournir la position absolue d’un point au fond de la mer, à l’image d’une station GPS/GNSS à terre. Cette méthode, bien que contrainte par de nombreux défis techniques et méthodologiques, est en passe d’atteindre une certaine maturité grâce à l’arrivée de nouvelles générations d’instruments fond de mer et des véhicules autonomes de surface (ASV). Des mesures de ce type peuvent être du plus haut intérêt dans le contexte tectonique des Petites Antilles par exemple.

 

17 December 2020

Webinaire GM/LGO de Thibaut Barreyre (KG Jebsen Centre for Deep Sea Research, University of Bergen)

Stressed Smokers Under Pressure:

Observing Oceanic and Crustal Forces on Hydrothermal Systems

 

The global Mid-Ocean Ridge contains thousands of deep-sea hot springs extracting 10% of the Earth’s total internal heat, generating massive seafloor metal sulfide accumulations, and fueling a ‘deep biosphere’ of ancient microorganisms, likely the first to emerge on Earth. Economic interest in seafloor hydrothermal systems is increasing rapidly in the world, yet the how these systems persist, function and respond to external oceanic and crustal forces remain poorly understood. Recent studies provide strong evidence of high variability in hydrothermal flow rate and temperature over a wide range of spatial and temporal scales, suggesting that hydrothermal systems respond to sub-surface processes such as earthquakes, eruptions, dissolution/precipitation of hydrothermal minerals and tidal loading of the oceanic crust. Understanding the coupling between sub-surface flow and oceanic and crustal conditions is fundamental for assessing energy budget and transport for deep-sea-relevant resources, and has implications for revealing the details of hydrothermal/volcanic linkages at vent fields essentially anywhere on the global Mid-Ocean Ridge. We Examine time-series data sets of key physical parameters (temperature, seismicity, tidal loading) in hot-spring fluids, using state-of-the-art spectral analysis and theoretical poroelastic and thermal models to illuminate the origin, patterns and cause-and-effect relationships in hydrothermal flow response to ocean and crustal phenomena.