Séminaire de Émilie BRUAND (LGO/LMV)

La tectonique des plaques : une originalité de la Terre ?

Voyage à travers les échelles et les continents

 

Soutenance HDR de Maryline MOULIN

Comment les études géodynamiques révolutionnent la compréhension

des processus d’amincissement de la croûte continentale

conduisant à la formation des marges continentales passives ?

 

Résumé :

Ce mémoire propose une synthèse sur la compréhension des processus qui régissent les phases d’amincissement de la croûte (et la lithosphère) lors d’une rupture continentale.

Nous verrons que ces études ne peuvent être effectuées sans une remise dans son contexte d’origine, c’est à dire sans l’étude de la cinématique des plaques et de l’héritage tectonique.

Après un premier chapitre qui illustre le choix méthodologique que nous avons appliqué lors de ces études, je développerai dans le détail l’apport de chaque marge continentale sur la remise en cause des modèles de formation des marges :

  1. la marge angolaise est l’impossibilité d’utiliser des modèles avec conservation du volume de croûte,
  2. le bassin Liguro-Provençal, avec la confirmation de la disparition de la croûte inférieure,
  3. les marges brésiliennes, avec la découverte de la proto-croûte océanique et la relation entre héritage tectonique et variations latérales sur les marges et enfin,
  4. la marge du Mozambique, où l’on s’intéresse à la phase pré-exhumation et au rôle du magmatisme.

Le dernier volet de ce mémoire présente des perspectives de recherche pour le futur en se focalisant sur des ouvertures thématiques :

  1. comme les interactions profond / surface qui pourront être abordées suivant différents axes
    • la contribution de la sismique passive et donc de l’étude de manteau profond sur les marges ;
    • l’étude d’un cas particulier au niveau du volcan de Mayotte
  2. et l’impact sur les paléo-courants et/ou la philogénétique.

 

Composition du jury :

  • Dr. Marina Rabineau (examinateur), Université de Bretagne Occidentale – Brest
  • Professeur Pascal Tarits (examinateur), Université de Bretagne Occidentale – Brest
  • Professeur Luis Matias (examinateur), Universidade de Lisbao (Portugal)
  • Dr. Andrea Tommasi (rapportrice), Université de Montpellier
  • Professeur Romain Bousquet (rapporteur), Université de Kiel (Allemagne)
  • Professeur Cesar Ranero (rapporteur), Institut de Ciències del Mar – Barcelona (Espagne)

Lien zoom:

Sujet : Soutenance_HDR_Maryline_Moulin
Heure : 26 nov. 2021 09:00 AM Amsterdam
Participer à la réunion Zoom
ID de réunion : 982 1806 2638
Code secret : 8U2SgX

futur logo : and the winner is …

Projet Geothermal Village au lac Abhé (Djibouti)

Le projet Geothermal Village au lac Abhé consiste à identifier les failles et les sources hydrothermales en surface et dans le sous-sol afin d’estimer le potentiel du site pour une exploitation de la géothermie.  Ces recherches permettront d’apporter l’électricité aux villages locaux.
Ce projet de recherche, en partenariat avec l’Office Djiboutien de Développement de l’Énergie Géothermique (ODDEG), a conduit plusieurs équipes universitaires ( Univ-Lorraine et UBO) sur le terrain en octobre – novembre 2021 pour déployer des techniques d’investigations géologiques et géophysiques. De nombreux prélèvements d’échantillons géologiques et géochimiques ont été récoltés;  les mesures géophysiques MT et les mesures d’imageries par drones topographique et thermique ont été réalisé par l’équipe du LGO.

Séminaire de Sophie Hage (Géosciences Marines, Ifremer)

Bute Inlet (Canada) : un labo grandeur nature pour étudier

le transport de carbone organique continental vers les fonds marins