Métaux toxiques dans l'Aulne et la Rade de Brest en lien avec les extractions minières historiques de plomb argentifère : enjeux, stocks, flux et enregistrement des modifications récentes

Clément PERETO

Waeles Matthieu

La Rade de Brest est soumise à une pollution chronique par des métaux toxiques tels que le plomb, le cadmium ou le zinc. Si la source de cette pollution est identifiée, en l’occurrence les activités minières historiques de plomb argentifère de la région de Huelgoat-Poullaouen sur le bassin versant de l’Aulne, aucune étude ne s’est attachée à définir les caractéristiques de cette pollution ce qui limite fortement la capacité des collectivités territoriales à la gérer. Dans le cadre de cette thèse, nous nous proposons d’établir un bilan complet de l’état de contamination de l’Aulne fluvial et maritime (estuaire et partie sud de la Rade de Brest). Il s’agira (1) d’évaluer les stocks de métaux toxiques dans les sédiments de l’Aulne, en particulier au niveau des anciennes écluses de la partie canalisée, (2) de connaitre la dynamique des flux actuels de métaux dans la rivière de l’Aulne, (3) d’étudier les transformations chimiques et physico-chimiques dans l’estuaire de l’Aulne afin de quantifier de manière robuste le piégeage et/ou le relargage de ces métaux dans l’estuaire et (4) de comprendre, via l’analyse de coquille St Jacques capables d’enregistrer les variations environnementales du milieu, comment ont récemment évolué les flux vers la zone côtière

CHIBIDO


Lien