Axes prioritaires de recherche

Le projet des unités de recherche de l’IUEM peut être présenté très schématiquement en quatre grands thèmes, déclinés en objets et processus que les chercheurs souhaitent mieux comprendre.

L’océan, acteur majeur des cycles biogéochimiques et du climat de notre planète

  • Le réchauffement et la circulation de l’océan dans le passé, le présent, le futur.
  • La composition chimique de l’océan (particulièrement les métaux traces) et les grands cycles : acidification de l’océan, désoxygénation, cycle du carbone, la pollution (par exemple, métaux lourds).
  • Les cycles énergétiques, les interactions d’échelles et le couplage physique-biologie : de la turbulence océanique < 1 km, aux grands tourbillons > 100 km et l’océan global.
  • Les enjeux économiques et juridiques du changement global de l’océan (réchauffement, acidification).

Les écosystèmes marins et la biodiversité

  • Processus physiologiques et d’adaptation des organismes marins
  • Propriétés des molécules marines, par exemple biofilms
  • Fonctionnement des écosystèmes et des réseaux trophiques
  • Impacts cumulés des pressions d’exploitation et des facteurs biologiques et physico-chimiques sur la dynamique des espèces et des communautés exploitées
  • Déterminants écologiques, économiques, sociaux et juridiques du développement des activités humaines telles que la pêche ou l’aquaculture.

Le domaine profond encore inexploré

  • Dynamique des grands fonds et des marges océaniques, risques sismiques associés, et formation des ressources minérales
  • Dynamique du manteau terrestre et croissance des continents
  • Enjeux économiques et juridiques liés aux domaines océaniques
  • Micro-organismes des environnements extrêmes des grands fonds et des sources hydrothermales

Le littoral, interface complexe et fragile

    • Processus physiques dans le domaine côtier et à l’interface terre-mer, y compris les interactions avec l’atmosphère
    • Territoires littoraux, leurs dynamiques et leurs vulnérabilités, tant physiques (approches télédétection, géomatiques) qu’humaines (évolution des sociétés, usages)
    • Analyse et évaluation des politiques publiques et élaboration d’outils et de scénarios d’aide aux choix collectifs d’aménagement du littoral.