Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / La recherche / Axes de recherche Labex
Carte d'énergie cinétique de l'océan global obtenue à l'aide d'une simulation numérique (Mercator-Ocean, France) avec une résolution au 1/12e de degré.

Les axes de recherche du LabexMer

 

Dans le cadre du LabexMER financé par les investissements d'avenir, l'IUEM et ses partenaires ont défini sept axes de recherches dont les projets démarrent fin 2011 :

  • La machine océan à très haute résolution

La capacité de l’océan à réguler le climat se joue aussi dans les petits tourbillons !

  • La complexité et l'efficacité de la "pompe biologique" de carbone

La machine du vivant piège le carbone de l’atmosphère et l’enfouit au fond des océans, c’est la « pompe biologique » ! La biodiversité et son fonctionnement pourraient être au coeur de son efficacité…

  • Interactions géobiologiques dans les environnements extrêmes

Vivant et minéral se croisent et interagissent dans les abysses. Seule la connaissance approfondie de ces environnements nous permettra de les utiliser et de les protéger de manière durable.

  • Transfert de sédiments de la côte aux abysses

Flux continus ou événements catastrophiques, les chemins de la particule qui vont du bassin versants aux fonds des canyons marins sont encore mal connus. Ressources, mais parfois aussi menaces, ces sédiments marins dans leurs dynamiques spatiale et temporelles sont au coeur du projet.

  • Observation, modélisation, élaboration de scénarios en zone côtière

Tendance lourde et mondiale : l’humanité se concentre sur une mince bande côtière. Observer et comprendre pour préparer les scénarios utiles à une utilisation durable de ces espaces.

  • Evolution des habitats marins et adaptation des populations

Nationalement et internationalement, la mise à disposition d’indicateurs de la qualité des milieux marins est une exigence de plus en plus prégnante des sociétés. Actuellement fortement teintés d’empirisme, les indicateurs du futur ont besoin que se développe une véritable science des habitats marins et de leur évolution.

  • Mécanique des mouvements de la mer et interactions avec les systèmes marins

Fluides contre structures solides, les interactions sont complexes, et parfois décisives pour les entreprises humaines (déferlement des vagues, tenues des structures, tsunamis, etc). Les simulations que permettent les nouvelles capacités de calcul et d’expérimentation permettront d’améliorer la prévision et la conception des structures.

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer