Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / L'institut / Actualités / Soutenance d'HDR par Matthieu Waeles

Soutenance d'HDR par Matthieu Waeles

Cette soutenance aura lieu le mardi 09 décembre 2014 à 9h30 à l'amphi A à l'IUEM.

Sujet : Les éléments traces métalliques dans l'environnement marin : du développement analytique à l'étude des transformations chimiques et physico-chimique aux interfaces.

Les éléments métalliques sont présents dans les eaux marines à l'état de traces et sous une large panoplie de formes (ions libres, complexes organiques, nanoparticules, ...). L'analyse des différentes formes (spéciation) est certes importante pour appréhender le caractère à mieux cerner leur cycle dans l'Océan, en particulier à mieux définir les réactions chimiques qui conditionnent leur mobilité et donc leur temps de résidence dans les différents compartiments.

Mes travaux de recherche ont été conduits selon deux axes complémentaires.

Il s'est agi, d'une part, de développer des méthodes d'analyse électrochimiques par redissolution pour l'analyse de métaux et métalloïdes (arsenic, cuivre, fer, mercure, antimoine ou sélénium...) ainsi que de certains complexants majeurs (sulfures, substances de type humiques et thiols). Ces développements, guidés par un souci de simplicité et de robustesse, passent par l'esquive d'un certain nombre d'étapes habituellement utilisées en électrochimie analytique (irradiation UV, désoxygénation des échantillons par exemple) tout en limitant l'emploi de réactifs chimiques. La mise en oeuvre d'électrodes film (mercure ou or) ou d'électrodes solides (macrodisque et microélectrode vibrante) ainsi que le choix de la chronopotentiométrie comme technique de redissolution se sont avérés pertinents pour répondre à ces objectifs.

Mes recherches sur le milieu naturel ont porté sur les transformations chimiques et physico-chimiques des éléments métalliques aux interfaces (estuaires, sources hydrothermales profondes et upwellings). Nous nous sommes intéressés plus particulièrement aux estuaires et aux systèmes côtiers directement sous influence des apports terrigènes naturels et anthropiques. Par la prise en compte (i) des différentes échelles spatiales du continuum terre-mer, (ii) de la variabilité temporelle importante qui existe au cours du cycle annuel et (iii) de l'analyse de diverses formes chimiques et physico-chimiques, nos résultats ont permis de mieux cerner et quantifier les principaux phénomènes qui affectent le devenir des éléments métalliques et des métalloïdes dans les systèmes macrotidaux. Si la floculation colloïde ou l'adsorption sur les oxydes de fer ou de manganèse sont généralement les causes du piégeage des métaux dans la phase particulaire, les réactions de désorption ou le maintient dans la phase dissoute sont en grande partie contrôlés par les réactions de complexation avec les ligands organiques d'origines planctonique ou d'origine pédogénique.

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer