Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / L'institut / Actualités / Soutenance de thèse en Océanographie Physique et Environnement par Fabien DESBIOLLES

Soutenance de thèse en Océanographie Physique et Environnement par Fabien DESBIOLLES

Cette soutenance de thèse aura lieu le lundi 15 décembre 2014 à 14h00 à l'IUEM, amphi A.

Sujet : "Impact des fines-échelles spatio-temporelles de l'atmosphère sur le couplage entre océan hauturier et plateau continental dans un système d'upwelling de bord est."

Cette thèse s'intéresse à la dynamique océanique induite par les échelles spatiales et temporelles de l'atmosphère, et du vent en particulier, dans les régions d'upwelling du Benguela et des Canaries. Ces régions sont sous l'influence d'un vent local ou régional, soufflant parallèlement à la côte. "Moteur" principal de la résurgence d'eau froide, ce vent est modulé par des processus physiques à des échelles spatio-temporelles variées. La nature des interactions avec l'atmosphère, l'océan et le continent environnants diffère selon les processus.

Depuis deux décennies, des efforts remarquables portent sur la description par télédétection des champs atmosphériques à la surface de locéan. La multiplicité des mesures diffusiométriques, traitées et distribuées par le LOS-CERSAT, nous amène dans un premier temps à comparer et analyser la richesse et la finesse des échelles retranscrites par différents produits. Ainsi, plusieurs gammes d'échelles de vent sont différenciées et leurs signatures sur l'upwelling côtier sont analysées.

L'intensité des anticyclones subtropicaux (Sainte Hélène et Açores) module la saisonnalité de l'upwelling le long des côtes Ouest africaines. Les régions centrales des upwellings de l’Atlantique, sous l'influence permanente des centres de haute pression atmosphérique, sont ainsi les cellules d'upwelling les plus intenses de chacun des systèmes en terme de pérennité et d'intensité (cellule de Lüderitz et cellule de Dakhla respectivement dans l'hémisphère Sud et l'hémisphère Nord). À l'échelle régionale, ou l'échelle des sous-bassins (O(1000 km)), la variabilité intrasaisonnière du vent est contrôlée par le renforcement ou l'atténuation des anticyclones entraînant à la côte l'activation ou la relaxation d'événements d'upwelling.

À des échelles plus petites (O(100 km)), le front caractéristique de température de surface (SST) entre la côte et le large façonne la structure spatiale du vent par des processus de stabilisation/déstabilisation de la colonne d'air. Un vent soufflant en direction de l'équateur et parallèlement à un front de SST aura tendance à diminuer (augmenter) sur le flanc froid (chaud) de ce front. Le rotationnel (la divergence) du vent est directement impacté(e) et répond au premier ordre linéairement à la composante du gradient de SST normale (tangentielle) à la direction du vent. Ces rétroactions océaniques sont caractérisées par une échelle temporelle allant de l'hebdomadaire au mensuel.

Enfin, de fines échelles du vent sont couramment observées dans les premiers kilomètres de locéan au voisinage de la côte. Linterface entre le large et le continent est en effet associée à un affaiblissement

...

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer