Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / L'institut / Actualités / Soutenance de thèse en Génie Mécanique, Mécanique des Fluides et Energétique par Tolotra Emerry RAJAOMAZAVA III

Soutenance de thèse en Génie Mécanique, Mécanique des Fluides et Energétique par Tolotra Emerry RAJAOMAZAVA III

Cette soutenance de thèse aura lieu le jeudi 17 avril 2014 à 9h30 à l'Ecole Navale, salle Bévéziers Lanvéoc-Poulmic

Sujet : Dynamique d'un hydrofoil dans un fluide visqueux, Algorithme de couplage en IFS et application

Résumé :

Le travail engagé dans cette thèse porte sur l'étude numérique des Interactions Fluide-structure en hydrodynamique. Dans une première partie, une analyse détaillée des méthodes de couplage (schémas décalés) a été effectuée sur un cas académique. Il s'agit de la résolution de l'équation non-linéaire de Burgers dans un domaine mobile, dont l'interface mobile est représentée par un système de type masse ressort. Selon la discrétisation en temps et la linéarisation du problème couplé, on distingue quatre schémas de couplages différents : explicite, semi-implicite, implicite-externe et implicite-interne. Une étude comparative des performances en vitesse de convergence et en temps de calcul de ces schémas a été effectuée. Les performances varient suivant le schéma de couplage utilisé. Le schéma explicite permet un calcul rapide en comparaison des autres schémas. En revanche il n'assure pas la conservation de l'énergie mécanique à l'interface fluide-structure. D'où le problème de stabilité du schéma numérique. Ce problème ne se pose pas pour les algorithmes de couplage implicites, car dans ce cas la conservation de l'énergie à l'interface est assurée. Il s'agit en effet d'une condition de convergence du schéma implicite. Ce schéma requière plus de temps de calcul, mais il est nécessaire pour avoir plus de précision dans les résultats. Par ailleurs, l'analyse des déplacements de l'interface fluide-structure montre que l'écart entre la position de l'interface comme étant le bord mobile du fluide et la position de la structure, dépend principalement du schéma d'actualisation du maillage choisi.

 

Dans une deuxième partie une extension de l'étude des algorithmes de couplage à un problème plus concret d'IFS est effectuée. Un hydrofoil en pilonnement  et tangage est ainsi étudié. L'équation de la dynamique de l'hydrofoil est écrite en considérant un centre de rotation situé à une distance non nulle du centre de gravité. Ce qui rend l'équation non-linéaire et introduit un couplage des deux modes (pilonnement et tangage) ainsi qu'un amortissement du tangage. La dynamique de l'hydrofoil est étudiée pour différentes configurations : en mouvement libre ou forcé, dans un fluide au repos ou en écoulement. On observe que le mouvement de l'hydrofoil est pseudo périodique amorti. L'évolution des charges hydrodynamiques suit également cette tendance et tend vers un point d'équilibre. L'étude vibratoire montre bien une modification des fréquences propres du système, qui varient suivant que le fluide est au repos ou en écoulement. Le problème est également couplé à l'équation de la position du centre de pression, qui dépend de la position de l'hydrofoil et de l'écoulement. Celle-ci présente une singularité lorsque la portance et la traînée s'annulent simultanément.

 

Enfin Les équations prenant en compte la présence d'un fluide non-homogène à l'interface fluide-structure, du type des écoulements cavitants par poche stationnaire ou auto-oscillante, ont été développés. La méthode  consiste à séparer les variables du fluide en écoulement autour d'un hydrofoil immobile d'une part et celles de l'écoulement généré par la vibration de l'hydrofoil d'autre part. Il en résulte un opérateur de masse ajoutée non symétrique en milieu non homogène et un opérateur d'amortissement ajouté dû au taux de variations de masse volumique à l'interface dans le cas auto-oscillant. L'ensemble se traduit par une modulation au cours du temps des fréquences  propres et des amplitudes du système.

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer