Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / L'institut / Actualités / Soutenance de thèse du Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication par Nathalie Krien

Soutenance de thèse du Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication par Nathalie Krien

Cette soutenance de thèse aura lieu le vendredi 05 décembre 2014 à l'UFR Lettres et Sciences Humaines, salle B001.

Sujet : "Place des risques côtiers dans la représentation du cadre de vie d'individus possédant des enjeux sur des communes à risque"


Résumé

Au cours du 20ème siècle le tourisme s'est développé sur les espaces littoraux. La population s'y est accrue, et l'urbanisme y a pris de l'ampleur. De nouveaux enjeux sont donc apparus sur ces espaces. En février 2010, les ravages causés par la tempête Xynthia, notamment en Vendée et en Charente-maritime (France), ont provoqués un renforcement des réglementations relevant de la gestion des risques côtiers. La tâche des gestionnaires locaux a évolué en conséquence. Il leur incombe aujourd'hui d'intégrer ces réglementations dans leur gestion quotidienne. Ils sont donc amenés à s'intéresser aux populations concernées et, plus précisément, à leur représentation de leur cadre de vie ainsi qu'à leur compréhension des risques côtiers. Notre étude s'intéresse à la représentation du cadre de vie d'individus qui résident sur un espace « à risque ». Plus précisément, nous nous intéressons à la place que peuvent avoir les risques côtiers dans cette représentation. Pour cela, nous avons sélectionné deux communes définies comme « à risque » d'après les experts : Île-Tudy (Finistère, France) et Pénestin (Morbihan, France). Initialement, nous supposions que la représentation des risques dépend de facteurs sociaux et environnementaux spécifiques. Nous avons ainsi émis des hypothèses et les avons soumises à plusieurs études qualitatives ainsi qu'à un questionnaire. Ces analyses confirment que la représentation des risques dépend de la manière dont les individus appréhendent et utilisent l'espace concerné, et plus précisément de ses dimensions spatio-temporelle, sociale et attitudinale.

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer