Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / L'institut / Actualités / Extension de l'IUEM - Pose de la 1ère pierre

Extension de l'IUEM - Pose de la 1ère pierre

La première pierre de l’extension de l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM) situé au sein du Technopôle Brest Iroise, parc dédié à la recherche et à l’innovation, marque symboliquement le démarrage des travaux. Avec cette réalisation, Brest - capitale européenne des sciences et technologies de la mer - renforce son ouverture à l’international. L’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM, UBO/CNRS/IRD) est devenu, depuis sa création, en 1996 une référence scientifique majeure des sciences marines aux plans national et européen. Engagé dans l’observation des océans et des milieux côtiers, dans la recherche et dans la formation des chercheurs et de professionnels, l’IUEM réunit un potentiel scientifique pluridisciplinaire exceptionnel.

Crédit photo : Agence Bruno Gaudin

Porteur de l’axe Mer, axe prioritaire de l’Université de Bretagne Occidentale, l’IUEM
bénéficiera d’une extension de 4 000 m², qui renforcera ses capacités de
recherche et d’ouverture internationale.

Fruit d’une étroite collaboration avec l’Ifremer, ce nouveau bâtiment, retenu dans lecadre du Contrat de Projets Etat-Région Bretagne 2007-2013, participe à l’expression d’un projet fédérateur ambitieux autour des sciences et technologies de la Mer pour faire de Brest, et plus largement de la Bretagne, une place mondiale sur cette thématique.

La construction du nouveau bâtiment de 4 000 m², dont la livraison est prévue en 2015, marque la montée en puissance de l’IUEM. Les Laboratoires de physique des océans (LPO
/ UBO-CNRS-IRD-IFREMER) et d’économie et droit de la mer (AMURE / UBO-IFREMER)
rejoignent l’IUEM. L’Observatoire du domaine côtier et océanique va, quant à lui,
connaître un fort accroissement. L’accueil des meilleurs explorateurs du monde marin
sera un des axes majeurs de développement, l’organisation de workshop et de
conférences s’amplifieront.
Cette extension de l’IUEM prend également place dans le cadre d’une intensification des
interactions de l’IUEM avec son principal institut collaborateur qu’est l’Ifremer. Le terrain
sur lequel est mené le chantier de la troisième tranche est une parcelle cédée par
Ifremer, tout un symbole. Sa livraison sera concommittente à une redéfinition
urbanistique du site, comprenant une unification du campus et la disparition de la cloture
grillagée qui jusqu’aujourd’hui encore sépare les deux instituts. Plus de mixité et de
mutualisation au profit de l’excellence des Sciences et Technologies Marines, Brestoise,
régionale et nationale.
Brest, au 1er rang européen dans le domaine des sciences et technologies de la mer
concentre plus de 50% de la recherche française dans ce domaine au travers de ses
centres de recherche, de son université et de ses grandes écoles. Compte tenu des
enjeux liés à cette opération, Brest métropole océane a souhaité que l'Etat lui en confie
la maîtrise d'ouvrage. Cette maîtrise d'ouvrage a été déléguée à Brest métropole
aménagement dans le cadre d'une convention de mandat signée le 2 mars 2009.
Le coût global d’opération est de 11 millions d’euros, sur la base des financements
suivants : Fonds européen de développement régional 3.92 M. d'euros, Etat 3.4 M.
d’euros, Brest métropole océane 1.76 M. d'euros, Conseil général du Finistère 1.27 M.
d’euros, Conseil régional de Bretagne 655 000 euros.

L’IUEM.

L'IUEM a trois missions complémentaires qui s'enrichissent mutuellement : la recherche
(sept laboratoires), la formation (Master "Sciences de la mer et du littoral" et École
doctorale des sciences de la mer), l'observation (observatoires des domaines côtier et
hauturier).
L’IUEM est une école interne, composante majeure de l’Université de Bretagne
Occidentale (UBO), et un Observatoire des sciences de l’univers (OSU) dépendant de
l’Institut national des sciences de l’univers du CNRS. Les tutelles de l’IUEM sont l'UBO, le
CNRS et l'IRD. Les laboratoires de l'IUEM ont comme tutelles l'UBO, le CNRS et, selon les
laboratoires, l'Ifremer et/ou l'IRD (www-iuem.univ-brest.fr).
L'Institut Universitaire Européen de la Mer est une pièce centrale du pôle brestois de
recherche en sciences de la Mer, membre du GIS Europôle Mer. Couvrant l'ensemble des
disciplines de l'environnement marin et littoral, l'IUEM bénéficie d'une forte
reconnaissance nationale et internationale : porteur du Laboratoire d’Excellence
LabexMER a changing ocean, label OSU, membre du consortium EUR-OCEANS, pilote
du projet SPICOSA (Science & Policy Integration for Coastal System Assessment), pilote
des universités marines françaises,…

Bruno GAUDIN, Architecte.

Diplômé en 1985 de l’école d’architecture à Paris Belleville, Bruno Gaudin enseigne
depuis 1996, à l'école d'architecture de Paris-La Villette.
Jusqu’en 1997, Bruno Gaudin a été associé à son père Henri Gaudin, ils ont effectué
ensemble la restructuration et la rénovation du Musée National des Arts Asiatiques
Guimet dans le 16ème arrondissement de Paris. Ils avaient réalisé précédemment, le stade
Sébastien Charlety près de la Cité Universitaire dans le 13ème arrondissement, pour
lequel ils ont obtenu le prix de l'Equerre d'Argent en 1994. En 1998, Bruno Gaudin fonde
son agence d'architecture. Les domaines d’interventions de l’agence sont étendus. Il
s’agit ici de réfléchir tout autant à la conception d'équipements culturels, d'institutions
universitaires, d'ensembles de logements, d'équipements sportifs que d'ouvrages d'art.
Parmi ses réalisations, on peut citer La bibliothèque universitaire « droit-économiegestion
» à Rennes, la reconversion de l’hôpital Rothschild à Paris, le centre de formation et d’apprentissage à Bobigny, Les Archives départementales de Loire Atlantique à
Nantes, la bibliothèque de recherche associée à l'Ecole Normale Supérieure Lettres et
Sciences Humaines à Lyon, le conservatoire de musique de la rue Rochechouart dans le
9ème arrondissement à Paris.
Les ouvrages d’art offrent à Bruno Gaudin le lieu privilégié de l’expression de sa passion
pour les superstructures. A son actif : la réalisation innovante du viaduc de l'Arc pour le
TGV Méditerranée (2001), les viaducs sur la Vilaine (2002) et sur la Sèvre Nantaise
(2003). La structure de la couverture de la tribune Lorient du stade Rennais en est aussi
un bon exemple.
Projets et chantiers en cours :
La médiathèque centrale de Stains, le Palais de justice de St Malo, l’Institut de recherche
thérapeutique IRS2 à Nantes, la Caserne Paixhans au Mans, la 3ème tranche de l’Institut
Universitaire Européen de la Mer à Brest (29), le Centre d’Art contemporain à Amilly
(45), la médiathèque de Clisson, un immeuble de bureaux pour le siège social d’Archipel
Habitat à Rennes (35), le redéploiement des départements spécialisés de la BNF à Paris
2e (Quadrilatère Richelieu), l’aménagement du site du Champ de Foire et de l’îlot du Centre Historique à Clisson (44).

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer