Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / L'institut / Actualités / Avis de soutenance de thèse en océanographie physique par Charefeddine Assassi

Avis de soutenance de thèse en océanographie physique par Charefeddine Assassi

Cette soutenance de thèse intitulée " "Variabilité interannuelle et analyse de la turbulence géostrophique dans le golfe de Gascogne à partir de simulations" aura lieu le mercredi 16 décembre 2015 à 13h30 dans l'amphi A de l'IUEM.

Le golfe de Gascogne (GdG), un milieu riche en processus physiques a été étudié à partir de simulations numériques. L’étude est construite autour d’échelles allant du GdG à la sous méso-échelle.

Dans la  première partie, nous avons examiné la variabilité interannuelle de la température et de la salinité de surface sur une période de 53 ans : nous avons pu décrire deux tendances en lien avec l’Atlantique Nord-Est. Le refroidissement et la dessalure jusqu’en 1976 seraient liés à la grande anomalie de salinité, le réchauffement et la salinification actuels liés à l'augmentation de CO2 atmosphérique. Le GdG se caractérise par un courant de pente, Iberian Poleward Current (IPC) : sa variabilité serait liée au vent du Sud-Ouest qui renforce l’IPC par un courant géostrophique dans le Bassin Ibérique. L’un des résultats intéressants trouvé dans les simulations et confirmé par les observations est l’apparition des anomalies froides liées à des upwellings en alternance avec des anomalies chaudes ‘‘La Navidad’’. Ces upwellings seraient liés au vent de Nord dans le Bassin Ibérique mais au courant d’Ouest le long des côtes Nord espagnoles.

Dans une deuxième partie, nous nous sommes attachés à la méso et sous méso-échelle à travers la détection des tourbillons et la variabilité des spectres d’énergie. Un indice basé sur le rapport entre l’anomalie de densité de surface et l’anomalie de niveau de la mer permet de détecter les tourbillons de subsurface et de les distinguer des tourbillons de surface. Une application de cet indice à partir des données satellites confirme le potentiel de détection des Slope Water Oceanic eDDIES (tourbillons de subsurface caractéristiques du GdG). La description de l’énergie cinétique turbulente (EKE) dans le GdG montre une variabilité spatiale avec un maximum le long de la côte Nord espagnole liée à l’IPC. Les pentes des spectres (k-4.2 pour la SSH, en k-2.4 pour la SST et en k-2.4 pour l’énergie cinétique) sont différents des observations satellites, mais comparables avec les précédentes études. Ces pentes de spectres ont également une variabilité saisonnière avec un maximum en hiver et un minimum en été, liée au cycle saisonnier de l’EKE. 

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer