Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / L'institut / Actualités / Avis de soutenance de thèse en microbiologie par Gaëlle Hogrel

Avis de soutenance de thèse en microbiologie par Gaëlle Hogrel

Cette soutenance, Interactions entre composants de la maintenance génomique chez Archaea hyperthermophiles : étude des associations entre PCNA et le complexe Mre11-Rad50 et entre les hélicases MCM et XPD, se tiendra le lundi 7 décembre à 14h dans l'amphi A de l'IUEM.

Vivant à des températures supérieures à 80°C, les archées hyperthermophiles ont démontré une capacité étonnante à se remettre de dommages dans leur ADN, suggérant la présence de gardiens du génome particulièrement efficaces. Ces gardiens, des protéines relativement similaires entre archées et eucaryotes, agissent et interagissent dans un ballet savamment orchestré par la cellule. Chez les archées, plusieurs protéines impliquées dans des voies essentielles à la réparation de l’ADN manquent à l’appel. Précédemment au laboratoire, un réseau impliquant les protéines de la maintenance génomique de Pyrococcus abyssi, a dévoilé de nouvelles interactions protéine-protéine. Décrire l’interaction pour mieux comprendre sa fonction, voici la démarche suivie et présentée dans ce manuscrit pour les duos : PCNA/Mre11-Rad50 et MCM/XPD. Pour la première fois chez Pyrococcus furiosus, une interaction physique et fonctionnelle a été démontrée entre PCNA, le maestro de la réplication, et Mre11-Rad50, le complexe de la recombinaison. Pour la seconde étude, la caractérisation de l’hélicase réplicative MCM de P. abyssi a été menée via une approche biophysique basée sur des techniques de fluorescence. Les difficultés rencontrées durant la production de son partenaire potentiel XPD, n’ont toutefois pu permettre la caractérisation de leur interaction. Plus généralement ces interactions s’inscrivent dans un contexte où le couplage de la réplication avec des processus de réparation trouve son importance particulièrement chez les archées de l’extrême, archées qui se révèlent être de passionnants modèles pour l’étude des mécanismes de la maintenance génomique.

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer