Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / L'institut / Actualités / Avis de soutenance de thèse en génie mécanique par Sofiane Djebarri

Avis de soutenance de thèse en génie mécanique par Sofiane Djebarri

Cette soutenance de thèse intitulée "conception optimale de génératrices à aimants permanent associées à des hélices marines : Application pour des charges d'hydroliennes" se tiendra le vendredi 6 mars 2015 à 9h30 à l'Ecole navale salle Bévéziers (bâtiment Bougainville) à Lanvéoc.

L’amélioration des performances des chaînes de conversion dédiées à la récupération d’énergie par les hydroliennes est un point particulièrement important pour rendre cette ressource économiquement attractive. Ainsi, la minimisation du coût de l’énergie produite passe nécessairement par une amélioration des performances de la chaîne de conversion électromécanique, et une réduction des coûts de maintenance et de production des éléments la constituant. Dans ce contexte particulier, les génératrices à aimants permanents apparaissent comme particulièrement intéressantes dans la mesure où elles sont bien adaptées à un fonctionnement à basse vitesse et à fort couple. Ceci permet d’éliminer des systèmes mécaniques très complexes, encombrants et exigeants en maintenance tels que le multiplicateur de vitesse et/ou le système d’orientation des pales. L’objectif de cette thèse est donc d’explorer un certain nombre de pistes concernant les outils, les concepts et les règles de conception à mettre en œuvre pour dimensionner une génératrice associée en entraînement direct à une turbine hydrolienne à pas fixe. Les outils mis au point, dans ces travaux, englobent des modèles multi-physiques intégrés dans une démarche de conception qui se veut la plus globale possible. Cette méthodologie tient compte de la caractéristique de la ressource (courants de marées), de celle de la turbine (hélice), des spécifications de la génératrice à aimants permanents, de la mise en œuvre d’une stratégie de pilotage associant MPPT et limitation de puissance par défluxage à fort courants de marées, en plus des contraintes liées au convertisseur. L’environnement de conception développé permet un couplage des modèles dans une procédure d’optimisation. Les résultats obtenus permettent de mettre en lumière les points clés associés au développement d’une telle génératrice pour un contexte hydrolien.

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer